Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Portail de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

Création de Live CD/DVD et de Live USB

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par :
Avec l'aimable contribution de : Johan Cwiklinski

1 Historique du document

  • 15/12/09 : Déplacement de la partie kickstart dans un article qui lui est propre
  • 24/11/09 : Mise à jour de l'article pour Fedora 12
  • 24/11/09 : Déplacement de la partie Revisor dans un article qui lui est propre
  • 26/05/08 : Ajout lien sur outil "Live USB Creator" sous Windows
  • 22/06/07 : Ajout partie sur la configuration des dépôts de Live CD Creator
  • 07/06/07 : Corrections typographiques. MAJ partie Revisor
  • 02/06/07 : Création du document

2 Les Live CD/DVD et Live USB

2.1 Introduction

D'une manière générale, pour utiliser un système d'exploitation, ou n'importe quel programme, il est nécessaire de l'installer au préalable. A la différence d'un simple logiciel, l'installation d'un système d'exploitation est une opération longue qui demande à être préparée et qui peut détruire toutes les données existantes de l'utilisateur en cas d'erreur de manipulation.

Dans certains cas, il n'est pas possible de le faire. Il se peut aussi que l'on en ait tout simplement pas envie.

Voici quelques cas typiques :

  • Utilisation temporaire de Linux sur une machine.
  • Dépannage.
  • Découvrir Fedora.
  • Faire découvrir Fedora.
  • Vérifier la compatibilité (native) du matériel en vue d'une installation ultérieure de Fedora.
  • ...

C'est pour ce genre d'opérations que les Live CD, les Live DVD et les Live USB ont été conçus. Il suffira de mettre le Live CD ou le Live DVD dans votre ordinateur ou bien encore brancher sur un port USB une clé Live USB, de redémarrer, et l'on pourra tester en toute tranquillité Fedora sans risque et sans dommage pour les données présentes dans l'ordinateur.

Il est important de noter que rien n'est installé sur le disque dur de l'ordinateur. Pour quitter Fedora, il suffira d'éteindre l'ordinateur, et de retirer le Live CD ou le Live DVD ou bien débrancher le Live USB. Au prochain démarrage, on retrouve son système initial sans aucune modification.

2.2 Les CD/DVD d'installation Fedora

On peut distinguer les différents types de CD/DVD d'installation de Fedora suivants :

  • Les CD/DVD officiels : ce sont les versions d'installation officielles de Fedora et l'on peut les récupérer sur les miroirs officiels du projet Fedora.
  • Les CD/DVD Re-Spins : ce sont des versions d'installation non officielles, créées à partir des versions officielles de Fedora mais qui intègrent l'ensemble des mises à jour à la date de création des Re-Spins. L'intérêt est ici évident : on s'évite éventuellement avec les Re-Spins des centaines de mises à jour d'une installation toute fraîche de Fedora. Cela est d'autant plus vrai que l'on s'éloigne dans le temps de la date de sortie de la version officielle en cours de Fedora. Le projet Fedora Unity permet de récupérer ces Re-Spins...

2.3 Les Live CD/DVD et Live USB

On peut distinguer les types de Live CD/DVD et Live USB Fedora suivants :

  • Le Live CD : la distribution Live Fedora est gravée sur un CD-ROM.
  • Le Live DVD : la distribution Live Fedora est gravée sur un DVD-ROM.
  • Le Live USB : la distribution Live Fedora est installée sur une clé USB.

Il faut aussi distinguer :

  • Les Live CD/DVD et Live USB officiels ou standards : ce sont des versions officielles créées en même temps que les CD/DVD d'installation de Fedora et l'on peut les récupérer sur les miroirs officiels du projet Fedora.
  • Les Live CD/DVD et Live USB personnels : ce sont des versions non officielles "maison" générées par un utilisateur afin de pouvoir répondre à ses propres besoins. On peut les comparer aux CD/DVD Re-Spins.

Ce document se propose donc de traiter principalement ce dernier cas : la création des Live CD/DVD et Live USB personnels.

Pour avoir des informations supplémentaires sur les Live CD/DVD, le Live USB officiels et les CD/DVD Re-Spins, on se réfèrera au document de Maxime Carron. D'ailleurs, cette introduction a été fortement inspirée par ce document (merci Maxime).

3 Outil de création de Live CD/DVD et Live USB : Live CD Creator

3.1 Introduction

Pour créer un Live CD ou un Live DVD, on utilise l'outil Live CD Creator. L'outil Live CD Creator est un programme Linux appelé livecd-creator à utiliser en ligne de commande.

Il faut être bien sûr super utilisateur pour l'utiliser. C'est en fait le premier outil développé pour concevoir des Live CD/DVD.

Live CD Creator est l'outil utilisé par les mainteneurs du projet Fedora pour créer les Live CD/DVD et Live USB officiels du projet Fedora.

Succinctement, cet outil tout en un réalise les opérations suivantes :

  • Crée un fichier pour un système de fichiers ext3 qui contiendra toutes les données du Live CD ou du Live DVD.
  • Monte ce fichier avec l'option l'option loop afin de constituer l'installation du système de fichiers root du Live CD/DVD.
  • Crée les entrées de base comme /dev, /dev/pts, /proc, /sys, /selinux dans le fichier.
  • Utilise un fichier de configuration pour définir la liste des paquetages à utiliser.
  • Installe les paquetages avec yum suivant les dépôts spécifiés dans le fichier de configuration.
  • Exécute optionnellement des scripts spécifiés dans le fichier de configuration.
  • Crée un initramfs spécifique au Live CD/DVD.
  • Démonte le fichier.
  • Crée un système de fichiers compressé de type squashfs contenant uniquement les fichiers ext3.
  • Configure le bootloader.
  • Crée l'image ISO 9660 du Live CD ou du Live DVD bootable.

Il faut noter que l'outil Live CD Creator nécessite une connexion Internet active pour pouvoir télécharger les paquetages nécessaires à la création des Live CD et Live DVD...

3.2 Installation de Live CD Creator

On installe l'outil par yum :

$ su -lc 'yum install livecd-tools'

Une aide sur la commande livecd-creator est disponible :

$ livecd-creator --help

3.3 Les fichiers de configuration standards

Avant toute chose, il est nécessaire d'installer le paquet qui contient les fichiers de configuration standards de Fedora :

$ su -lc 'yum install fedora-kickstarts'

Les fichiers de configuration ainsi installés se trouvent dans le dossier /usr/share/spin-kickstarts :

$ ls /usr/share/spin-kickstarts/
fedora-aos.ks             fedora-live-base.ks            fedora-livecd-desktop.ks    fedora-livecd-kde.ks   fedora-livedvd-electronic-lab.ks
fedora-install-fedora.ks  fedora-livecd-broffice.org.ks  fedora-livecd-education.ks  fedora-livecd-xfce.ks  fedora-livedvd-games.ks

Les fichiers de configuration possèdent l'extension .ks. Ce sont donc des fichiers de type kickstart qui sont utilisés, par exemple, par anaconda ou pour l'installation automatique de Fedora sur plusieurs postes en même temps. Ces fichiers permettent ici de créer les Live CD/DVD suivant le tableau de correspondance suivant :

Fichier de configuration Type de Live CD/DVD
fedora-aos.ks Live CD minimal de base en mode console
fedora-live-base.ks Système de base, sera importé depuis d'autres .ks. Ce fichier définit - entre autres - le mappage du clavier, la langue utilisée, les services actifs ou inactifs au démarrage, ...
fedora-livecd-desktop.ks Live CD complet avec GNOME
fedora-livecd-kde.ks Live CD complet avec KDE
fedora-livedvd-electronic-lab.ks DVD complet orienté électronique
fedora-install-fedora.ks
fedora-livecd-broffice.org.ks Live CD basé sur celui de gnome,spécifique au Brésil
fedora-livecd-education.ks Live CD complet orienté éducation
fedora-livecd-xfce.ks Live CD complet avec XFCE
fedora-livedvd-games.ks Live DVD complet orienté jeux

3.4 Création de Live CD et Live DVD

On utilisera dans ce cas particulier les fichiers de configuration standards qui servent à générer les Live CD/DVD officiels.

La création d'un Live CD/DVD passe par la commande livecd-creator sui sera utilisée comme ceci :

# livecd-creator --config=/usr/share/spin-kickstarts/fedora-aos.ks --fslabel=fedora-12-LiveCD-minimal

Le paramètre --config indique le chemin vers votre fichier KickStart (.ks).
Le paramètre --fslabel est le nom qui sera utilisé pour le fichier ISO résultant de l'opération, ainsi qu'au haut de la fenêtre de grub au lancement du live.

On obtient alors les traces suivantes (la sortie a été tronquée ici, vous l'aurez au complet dans votre terminal) :

mke2fs 1.41.9 (22-Aug-2009)                                                                                               
Étiquette de système de fichiers=fedora-12-LiveCD                                                                         
Type de système d'exploitation : Linux                                                                                    
[...]             
Retrieving ftp://[...]/os/repodata/repomd.xml ...OK
Retrieving ftp://[...]/os/repodata/380bf296316b560192c1a2562c079268bcbcc0880b76e4b1576f55ce29557e00-primary.sqlite.bz2 ...OK
Retrieving ftp://[...]/os/Packages/MAKEDEV-3.24-4.i686.rpm ...OK                                                            
[...]
Retrieving ftp://[...]/os/Packages/yum-metadata-parser-1.1.2-14.fc12.i686.rpm ...OK                                         
Retrieving ftp://[...]/os/Packages/zlib-1.2.3-23.fc12.i686.rpm ...OK                                                        
warning: setup-2.8.9-1.fc12.noarch: Header V3 RSA/SHA256 signature: NOKEY, key ID 57bbccba                                                                                                
  Installati: setup                        ##################### [  1/165]                                                                                                                
  Installati: filesystem                   ##################### [  2/165]                                                                                                                
[...]
  Installati: perl-Crypt-PasswdMD5         ##################### [164/165]
  Installati: syslinux                     ##################### [165/165]
[...] 
Parallel mksquashfs: Using 1 processor                                          
Creating 4.0 filesystem on /var/tmp/imgcreate-bs4fpJ/iso-ogc3o7/LiveOS/osmin.img, block size 131072.
[=============================================================================================|] 2/2 100%
[...]
Parallel mksquashfs: Using 1 processor
Creating 4.0 filesystem on /var/tmp/imgcreate-bs4fpJ/iso-ogc3o7/LiveOS/squashfs.img, block size 131072.
[=============================================================================================|] 4400/4400 100%
[...]
frags = 20
Setting supported flag to 0

On a au final le fichier ISO fedora-12-LiveCD-minimal.iso qu'il ne reste plus qu'à graver sur un CD-ROM comme une image ISO. Le temps de création de l'image ISO dépend directement de la vitesse de sa connexion Internet...

Vous pouvez bien entendu utiliser n'importe lequel des fichiers kickstart détaillés plus haut ; ou encore créer votre propre distribution live.

3.5 Création de Live USB

3.5.1 Introduction

On utilise dans ce cas une clé USB comme support.

L'usage d'une clé USB apporte un certain confort par rapport aux Live CD/DVD :

  • On peut faire autant d'essais que l'on veut sans perdre à chaque fois un CD/DVD. Même si le CD/DVD est réinscriptible, on ne perd pas de temps avec l'opération d'effacement longue d'un support optique.
  • Cela prend moins de place physique : on peut trimballer son Live USB dans sa poche !
  • On peut sauvegarder sur la clé USB son environnement et ses paramètres que l'on retrouvera au prochain boot sur le Live USB. Ce n'est bien sûr pas possible avec un CD/DVD.
  • On peut aussi utiliser la clé USB pour y sauvegarder son travail personnel.

L'usage d'une clé USB apporte aussi des inconvénients qu'il faut connaître :

  • Il faut bien veiller à éteindre correctement son ordinateur pour ne pas altérer le système de fichiers du Live USB.
  • Le temps de lancement est plus long.

La création d'un Live USB se fait très simplement à partir de l'image ISO généré avec l'outil livecd-creator.

3.5.2 Préparation de la clé USB

Il faut au préalable connecter sa clé USB sur un port USB. Sa capacité doit être en rapport avec l'image ISO considérée (2 Go semble être un être un minimum).
La clé USB doit avoir au moins une partition formatée soit de type ext3 ou soit de type vfat .


Une partition de type vfat permet d'utiliser aussi la clé USB sous Windows pour réutiliser ses fichiers personnels.

Si cela n'est pas fait, on utilisera la commande fdisk et mkfs.ext3 ou mkfs.vfat pour créer la partition puis la formater.

InProgress tip.png Attention !
Il faudra faire attention dans ce qui suit à bien sélectionner le nom du périphérique (/dev/xxx) qui correspond à sa clé USB car les opérations suivantes sont destructives pour les données présentes sur le périphérique.
Note tip.png Conventions
Dans ce qui suit, les caractères qui sont en gras sont à saisir au clavier...

La suite d'actions à effectuer dans le cas de la création d'une partition vfat est la suivante (cas d'un clé USB de 4 Go) : Informations sur la clé USB vue comme /dev/sdc ici :

# fdisk -l
 . . .
Disk /dev/sdc: 4066 MB, 4066377728 bytes
126 heads, 62 sectors/track, 1016 cylinders
Units = cylinders of 7812 * 512 = 3999744 bytes
  Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System

Création d'une partition primaire :

# fdisk /dev/sdc
Command (m for help): n
Command action
  e   extended
  p   primary partition (1-4)
p
Partition number (1-4): 1
First cylinder (1-1016, default 1): 
Using default value 1
Last cylinder or +size or +sizeM or +sizeK (1-1016, default 1016): 
Using default value 1016

Tag de la partition : vfat soit 0x0b :

Command (m for help):t
Selected partition 1
Hex code (type L to list codes):b
Changed system type of partition 1 to b (W95 FAT32)
Command (m for help): p
Disk /dev/sdc: 4066 MB, 4066377728 bytes
126 heads, 62 sectors/track, 1016 cylinders
Units = cylinders of 7812 * 512 = 3999744 bytes
  Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdc1               1        1016     3968465    b  W95 FAT32

Partition bootable :

Command (m for help): a
Partition number (1-4): 1
Command (m for help): p
Disk /dev/sdc: 4066 MB, 4066377728 bytes
126 heads, 62 sectors/track, 1016 cylinders
Units = cylinders of 7812 * 512 = 3999744 bytes
   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdc1   *           1        1016     3968465    b  W95 FAT32

Ecriture sur la clé USB de la table des partitions :

Command (m for help): w
The partition table has been altered!
Calling ioctl() to re-read partition table.
Syncing disks.

Formatage vfat de la partition (/dev/sdc1 sur l'exemple) :

# mkfs.vfat /dev/sdc1
mkfs.vfat 2.11 (12 Mar 2005)

3.5.3 Copie de l'image ISO vers la clé USB

On utilise le fichier image ISO précédemment créé ou téléchargé (Fedora-12-LiveCD-minimal.iso dans notre exemple) :

# livecd-iso-to-disk Fedora-12-LiveCD-minimal.iso /dev/sdc1
Copying live image to USB stick
Updating boot config file
Installing boot loader
USB stick set up as live image!

Vous obtenez à la fin du processus une clé Live USB et prête à l'emploi.

3.6 Test des Live CD et Live DVD

On bootera sur le Live CD ou le Live DVD précédemment créé afin de le tester comme suit :

  • On choisit comme premier périphérique d'amorçage son lecteur de CD-ROM ou de DVD-ROM.
  • Au démarrage du PC, on appuie sur la touche F8 (la touche peut varier en fonction des ordinateurs), puis quand le menu apparaît, on choisit son lecteur de CD-ROM ou de DVD-ROM comme périphérique de'amoçage.

Les paragraphes suivants donnent les résultats du test du Live CD standard minimal et du Live CD standard desktop.

3.7 Test du Live USB

On bootera sur le Live USB précédemment créé afin de le tester comme suit :

  • On choisit comme premier périphérique de boot sa clé USB.
  • Au boot du PC, on appuie sur la touche F8, puis quand le menu apparaît, on choisit sa clé USB comme périphérique de boot.

Les paragraphes suivants donnent les résultats du test du Live USB standard desktop.

InProgress tip.png Attention !
On éditera la ligne par appui sur la touche TAB et on rentrera à la fin de la ligne la chaîne de caractères suivante :
selinux=0

avant de booter. SELinux empêche en effet de se loguer par la suite

On récupère à la fin du processus de boot l'environnement graphique avec le display manager.
On se logue ensuite pour obtenir alors la figure suivante :

Test-live-usb-desktop2.jpg

  • On peut voir dans la fenêtre du terminal de la figure que la clé USB de 5 Go est utilisée à 17%, soit plus de 800Mo pour Fedora.
  • On peut utiliser l'espace libre de la clé USB pour y stocker ses propres données.
  • On peut noter l'icône "Installer sur le disque dur". Cette fonctionnalité permet d'installer définitivement Fedora sur le disque dur de l'ordinateur.
  • Il faut veiller à éteindre correctement son ordinateur pour ne pas casser l'intégrité du Live USB...

3.8 Personnalisation du média Live

La personnalisation d'un Live CD ou d'un Live DVD se fait facilement en créant un fichier de configuration .ks qui sera utlisé par livecd-creator.
Deux méthodes sont possibles :

  • utiliser simplement les fichiers de configuration standards comme modèle,
  • utiliser l'utilitaire system-config-kickstart pour générer un canevas de fichier .ks qu'il faudra ensuite adapter à livecd-creator. Un autre article de la documentation traite Les fichiers kickstart.

3.8.1 Fichiers de configuration

On récupère un fichier .ks comme modèle :

# cp /usr/share/spin-kickstarts/fedora--livecd-desktop.ks my-livecd.ks

Puis, on le modifie pour ajuster l'environnement, ajouter ou supprimer des paquetages, avec l'éditeur de texte de votre choix.

Sur l'exemple du fichier my-livecd.ks, on a précisé l'usage du clavier français, SELinux étant désactivé :

lang en_US.UTF-8
#keyboard us
keyboard fr
timezone US/Eastern
auth --useshadow --enablemd5
#selinux --enforcing
selinux --disabled
firewall --disabled
repo --name="released" --mirrorlist=http://mirrors.fedoraproject.org/mirrorlist?repo=fedora-12&arch=i386
repo --name="updates" --mirrorlist=http://mirrors.fedoraproject.org/mirrorlist?repo=updates-released-f12&arch=i386

xconfig --startxonboot
services --enabled=NetworkManager,dhcdbd --disabled=network,sshd

%packages
# basic desktop packages
@graphical-internet
@graphics
@sound-and-video
@gnome-desktop
[...]

On génèrera le fichier de l'image ISO du Live CD ou du Live DVD personnalisé par la commande :

# livecd-creator --config=./my-livecd.ks --fslabel=Fedora-12-LiveCD-perso

On a alors au final le fichier ISO Fedora-12-LiveCD-perso.iso qu'il ne reste plus qu'à graver sur un CD-ROM comme une image ISO.

Il est possible d'intégrer la vérification du CD/DVD au lancement de la distribution Live. Il faut pour cela que le paquetage anaconda-runtime soit installé sur le PC et ajouté dans le fichier my-livecd.ks. On incluera le checksum de vérification par la commande :

# /usr/lib/anaconda-runtime/implantisomd5 Fedora-12-LiveCD-perso.iso

Pour mémoire, la commande de vérification du checksum sera :

# /usr/lib/anaconda-runtime/checkisomd5 Fedora-12-LiveCD-perso.iso

Au boot du Live CD/DVD, on pourra forcer la vérification du support par l'option mediacheck passé au noyau...

On génèrera le fichier du Live USB personnalisé par la commande, si la clé USB est vue comme le périphérique /dev/sdc :

# livecd-iso-to-disk Fedora-12-LiveCD-perso.iso /dev/sdc1

3.8.2 Structure interne d'une distribution Live

On peut regarder le contenu du fichier de l'image ISO du Live CD/DVD ou Live USB pour en comprendre la structure. Si l'on prend par exemple le fichier ISO Fedora-12-LiveCD.iso, on utilise l'option loop pour monter le fichier de l'image :

# mount -o loop Fedora-12-LiveCD.iso /mnt

Si l'on regarde le contenu de l'image :

# ls -FC /mnt
EFI/  GPL  isolinux/  LiveOS/
# ls -FC /mnt/LiveOS/
livecd-iso-to-disk*  osmin.img*  squashfs.img*
# ls -FC /mnt/isolinux/
boot.cat  initrd0.img  isolinux.bin  isolinux.cfg  memtest  
splash.jpg  vesamenu.c32  vmlinuz0

Le répertoire isolinux contient le bootloader (fichier binaire isolinux.bin) ainsi que son fichier de configuration. Le fichier splash.jpg est l'image de splash screen du bootloader. Le fichier de configuration du bootloader est le fichier ASCII isolinux.cfg dont le contenu est le suivant :

default vesamenu.c32
timeout 100         

menu background splash.jpg
menu title Welcome to Fedora-12-i686-Live!
menu color border 0 #ffffffff #00000000
menu color sel 7 #ffffffff #ff000000
menu color title 0 #ffffffff #00000000
menu color tabmsg 0 #ffffffff #00000000
menu color unsel 0 #ffffffff #00000000
menu color hotsel 0 #ff000000 #ffffffff
menu color hotkey 7 #ffffffff #ff000000
menu color timeout_msg 0 #ffffffff #00000000
menu color timeout 0 #ffffffff #00000000
menu color cmdline 0 #ffffffff #00000000
menu hidden
menu hiddenrow 5
label linux0
  menu label Boot
  kernel vmlinuz0
  append initrd=initrd0.img root=live:CDLABEL=Fedora-12-i686-Live rootfstype=auto ro liveimg quiet  rhgb rd_NO_LUKS rd_NO_MD noiswmd
menu default
label check0
  menu label Verify and Boot
  kernel vmlinuz0
  append initrd=initrd0.img root=live:CDLABEL=Fedora-12-i686-Live rootfstype=auto ro liveimg quiet  rhgb check
label memtest
  menu label Memory Test
  kernel memtest
label local
  menu label Boot from local drive
  localboot 0xffff

On retrouve les 4 possibilités d'usage du Live CD/DVD ou du Live USB telles que montrées sur les photos des tests précédents.

Le fichier LiveOS/squashfs.img est un fichier image compressé de type squashfs que l'on peut aussi monter avec l'option loop :

# mkdir /mnt1
# mount -t squashfs -o loop /mnt/LiveOS/squashfs.img /mnt1
# ls -FC /mnt1
ext3fs.img*

On retrouve encore un fichier image ext3.img que l'on peut aussi monter avec l'option loop :

# mkdir /mnt2
# mount -o loop /mnt1/LiveOS/ext3.img /mnt2
# ls -FC /mnt2
bin/  boot/  dev/  etc/  home/  lib/  lost+found/  media/  mnt/  opt/  
proc/  root/  sbin/  selinux/  srv/  sys/  tmp/  usr/  var/

On retrouve finalement le système de fichiers racine du Live CD/DVD. Ouf !

On démonte le tout :

# umount /mnt2
# umount /mnt1
# umount /mnt

3.9 Utilisation avancée : le fichier kickstart

Le cas de la création d'un fichier kickstart est abordé dans un article séparé, dont suit l'introduction.


Les fichiers .ks utilisés par Live CD Creator sont des fichiers au format kickstart. Le wiki du Projet Fedora fourni une liste exhaustive des directives des fichiers kickstart .

Note tip.png Commentaires
Les commentaires dans les fichiers kickstart débutent par le caractère '#' (dièse).

Un tel fichier est composé de différentes parties :

  • description de la configuration générale, des services, des dépôts, ...,
  • configuration des logiciels et groupes de logiciels à installer ou ignorer,
  • les scripts de pré et de post installation.


4 Outils

4.1 Pungi : Outil de création de CD/DVD d'installation

Pungi est un outil en ligne de commandes comme Live CD Creator il permet de créer les CD/DVD d'installation de Fedora.
Ce n'est donc pas un outil de création de Live CD/DVD ou Live USB.

Pungi est l'outil utilisé par les mainteneurs du projet Fedora pour créer les CD/DVD d'installation officiels du projet Fedora.

Pour l'installer :

$ su -lc 'yum install pungi'

Pour connaître toutes les options disponibles, entrez la commande pungi --help

Note tip.png Architecture
Pungi ne pourra construire un DVD d'installation que pour l'architecture courante. Si vous êtes en x86_64 et que vous souhaitez créer un DVD d'sintallation en i686, vous devrez utiliser mock, par exemple :
$ mock -r fedora-devel-i386 --init
$ mock -r fedora-devel-i386 --no-clean --install pungi
$ mock -r fedora-devel-i386 --chroot "/usr/bin/pungi -c /usr/share/pungi/rawhide-fedora.ks"

Pour générer un DVD d'installation pour rawhide par exemple, vous entrerez simplement :

# pungi -c /usr/share/pungi/rawhide-fedora.ks

Vous pouvez donc tout à fait créer votre propre fichier kickstart et l'utiliser pour composer votre propre média d'installation.

4.2 Revisor : interface graphique pour livecd-creator et pungi

Les fonctionnalités et l'utilisation de Revisor sont abordées dans un article à part.


Revisor est une interface graphique aux outils en ligne de commande comme Live CD Creator ou Pungi.

C'est un outil tout en un qui permet donc de créer des CD/DVD d'installation Fedora avec Pungi et des Live CD/DVD et Live USB en s'appuyant sur Live CD Creator. Ces deux outils sont traités plus en détails dans l'article sur la Création de Live CD/DVD et de Live USB


5 Conclusion

Nous avons survolé les principaux outils de génération de CD/DVD d'installation de Fedora mais aussi de Live CD/DVD et de Live USB.

Pour rappel, l'on peut distinguer :

  • Pungi, l'outil utilisé par les mainteneurs du projet Fedora pour créer les CD/DVD d'installation officiels du projet Fedora.
  • Live CD Creator, l'outil utilisé par les mainteneurs du projet Fedora pour créer les Live CD/DVD et Live USB officiels du projet Fedora.
  • Revisor, l'interface graphique aux outils précédemment cités. Revisor est traité dans un article séparé.

6 Références

Généralités :

Projet Live CD Creator :

Projet Pungi :