Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Portail de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

Installation et configuration de PHP

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : Navigation, rechercher
Par :

Php logo.gif

1 Présentation de PHP

PHP (officiellement, ce sigle est un acronyme récursif pour PHP: Hypertext Preprocessor) est un langage de scripts généraliste et Open Source, spécialement conçu pour le développement d'applications web. Il peut être intégré facilement au HTML.

Liens :

2 Installation de PHP

Il existe plusieurs moteurs de script PHP, suivant l'utilisation désirée.

Nom du paquet Description Contenu
php-common Les éléments communs, obligatoire  
php-cli Les outils en ligne de commande
L'interpréteur de CGI
commande php
commande php-cgi
php-fpm Un service pour exécuter les scripts en mode FastCGI
Idéal pour nginx, lighttpd ou httpd 2.4
A partir de fedora 15.
php Les extensions pour Apache mode prefork et mode worker (à partir de fedora 16), souvent connues comme mod_php libphp5.so
php-zts L'extension pour Apache (mode worker). Supprimé sous fedora 16 (intégré à php). libphp5-zts.so
php-embedded La bibliothèque pour les applications embarquant du php (nouveauté de Fedora 8) libphp5.so

Il fait partie des logiciels fournis avec la distribution Fedora.

2.1 Historique des versions

Versions fournies :

  • Versions actuelles (base - updates)
    • Fedora Rawhide : 5.5.10
    • Fedora 20 : 5.5.6 - 5.5.9
    • Fedora 19 : 5.5.0 - 5.5.9
  • Anciennes versions (non maintenues) de Fedora (pour mémoire) :
    • Fedora 18 : 5.4.9 - 5.4.23
    • Fedora 17 : 5.4.1 - 5.4.17
    • Fedora 16 : 5.3.8 - 5.3.20
    • Fedora 15 : 5.3.6 - 5.3.13
    • Fedora 14 : 5.3.3 - 5.3.8
    • Fedora 13 : 5.3.1 - 5.3.6
    • Fedora 12 : 5.3.0 - 5.3.3
    • Fedora 11 : 5.2.9 - 5.2.13
    • Fedora 10 : 5.2.6 - 5.2.9
    • Fedora 9 : 5.2.5 - 5.2.6
    • Fedora 8 : 5.2.4 - 5.2.6
    • Fedora 7 : 5.2.2
    • Fedora Core 6 : 5.1.6
    • Fedora Core 5 : 5.1.6
    • Fedora Core 4 : 5.0.4
    • Fedora Core 3 : 4.3.11

Les experts pourront aussi trouver des versions plus récentes dans le Dépôt remi.

2.2 Installation de la commande (outils en ligne de commande)

su -lc 'yum install php-cli'

Vérification du fonctionnement

$ php --version
PHP 5.5.10 (cli) (built: Mar  5 2014 16:30:47) 
Copyright (c) 1997-2014 The PHP Group
Zend Engine v2.5.0, Copyright (c) 1998-2014 Zend Technologies
 

2.3 Installation de l'extension pour Apache

Il est nécessaire de disposer d'un serveur Apache opérationnel, on pourra s'appuyer sur le tutoriel Installation et configuration d'Apache

su -lc 'yum install php'

2.3.1 Activation

Il suffit de relancer le service pour que l'extension soit chargée :

su -lc 'service httpd restart'

Vérification du fonctionnement du mode web

Enregistrer la page minimum /var/www/html/info.php contenant

<?php phpinfo(); ?>
 

Et charger dans le navigateur : http://localhost/info.php

Note tip.png Liste des extensions
Sur les anciennes versions, la page d'information commence par une ligne Configure Command. Il ne faut surtout pas se fier à son contenu pour connaitre la liste des extensions disponibles : elles ne sont pas construites en même temps que PHP. On utilisera la commande
php --modules

Sur les nouvelles versions, cette information a été supprimée de la sortie de phpinfo() (et de php -i)

2.4 Installation de l'extension pour lighttpd

Il est nécessaire de disposer d'un serveur lighttpd opérationnel, on pourra s'appuyer sur le tutoriel Installation et configuration de lighttpd.

su -lc 'yum install php-cli lighttpd-fastcgi'

2.4.1 Création du fichier de configuration

Créer le fichier /etc/lighttpd/conf.d/php.conf:

server.modules += ( "mod_fastcgi" )

  fastcgi.server = ( ".php" =>
    (( "socket" => "/tmp/php-fastcgi.socket",
        "bin-path" => "/usr/bin/php-cgi" 
    ))
  )

2.4.2 Activation

Il suffit de relancer le service pour que l'extension soit chargée :

su -lc 'service lighttpd restart'

Vérification du fonctionnement du mode web

Enregistrer la page minimum /var/www/lighttpd/info.php contenant

<?php phpinfo(); ?>

Et charger dans le navigateur : http://localhost/info.php

Note tip.png Liste des extensions
La page d'information commence par une ligne Configure Command. Il ne faut surtout pas se fier à son contenu pour connaitre la liste des extensions disponibles : elles ne sont pas construites en même temps que PHP. On utilisera la commande
php --modules

2.5 Fichiers et dossiers à connaitre

  • /etc/php.ini : le fichier de configuration. Nous verrons qu'il est possible - et fortement recommandé - de ne jamais modifier ce fichier
  • /etc/php-cli.ini : le fichier de configuration en ligne de commande (absent par défaut)
  • /etc/php.d : le dossier contenant les fichiers de configuration additionnels, notamment fournis avec les extensions
  • /usr/lib[64]/php/modules : les extensions écrites en langage C (bibliothèques dynamiques)
  • /usr/share/pear : les extensions PEAR écrites en PHP (classes)
  • /usr/share/php : le extensions écrites en PHP (hors PEAR)

2.6 Les extensions de base

PHP contient un grand nombre de Catégories de fonctions. Beaucoup sont disponibles en standard.

Pour connaitre la liste des extensions installées :

php --modules

Voici la liste des extensions fournies avec la distribution standard de PHP mais qui doivent être installées séparément (disponibles dans le Dépôt Fedora).

Nom du paquet Description et lien vers la documentation
php-bcmath Nombres de grande taille BCMath
php-dba DBA (base de données Berkeley)
php-enchant Enchant (ortographe)
php-gd Images (génération et manipulation)
php-gmp GNU Multiple Precision (mathématiques)

Nouveau paquet sous Fedora 19 (auparavant dans php-common)

php-imap IMAP (gestion du courrier, protocoles IMAP, NNTP, POP3, ...)
php-interbase Firebird/Interbase (base de données)
php-intl Internationalisation
php-ldap LDAP (accès aux annuaires LDAP)
php-mbstring Chaines de caractères multi-octets
php-mcrypt Chiffrement mcrypt
php-mssql Microsoft SQL Server (base de données)
php-mysql MySQL (base de données)

Extension MySQL améliorée
Supprimée à partir de Fedora 19.

php-mysqlnd Les mêmes extensions que php-mysql mais utilisant le pilote natif MySQL (base de données)

Disponible à partir de fedora 16.

php-odbc Fonctions ODBC (unifiés) (base de données)
php-opcache Zend OPcache, le cache d'opcode

Disponible à partir de Fedora 19

php-pdo PHP Data Objects (abstraction base de données)

SQLite3
Pilote SQLite v3 pour PDO

php-pgsql PostgreSQL (base de données)

Pilote PostgreSQL pour PDO

php-process Communication inter-processus (Fedora >= 11)

Sémaphores, Messages et Mémoire partagée
Fonctions Posix
Mémoire partagée (php-common si Fedora <= 18)

php-pspell Fonctions PSpell
php-recode Fonctions GNU Recode (Fedora >= 11)
php-snmp Fonctions SNMP
php-soap Fonctions SOAP
php-tidy Fonctions Tidy (nettoyage et manipulation de code HTML)
php-xml Fonctions DOM

Fonctions XMLReader
Fonctions XMLWriter
Fonctions XSL
Fonctions WDDX (php-common si Fedora <= 10)
Analyseur syntaxique XML (php-common si Fedora <= 18)
SimpleXML (php-common si Fedora <= 18)

php-xmlrpc Fonctions XML-RPC (client / serveur)
Note tip.png Remarque
Toutes les extensions ne sont pas fournies dans un paquet dédié, en effet certains paquets regroupent plusieurs extensions (ex php-mysql fournit l'extension mysql et l'extension mysqli). Vous pouvez cependant les installer avec yum, exemple :
yum install php-sqlite3

pour installer l'extension sqlite3 qui est fournie par php-pdo.

2.7 Les extensions PECL

Il s'agit de bibliothèques écrites en C, fournissant une extension du langage PHP, mais n'étant pas intégrées à la distribution de PHP (certaines peuvent l'être par la suite, par exemple les extensions pdo ou zip sont d'anciennes extensions PECL).

Beaucoup d'extensions sont disponibles sur le site pecl.php.net, dans ce cas elles portent le nom php-pecl-extension (ex php-pecl-xdebug), bien que cela ne soit pas toujours le cas.

Il peut aussi s'agir d'extensions fournies par d'autres sites, dans ce cas elles portent le nom php-extension (ex php-eaccelerator), il est donc difficile de les différencier des extensions de base.

On trouvera aussi des extensions pour php dans les sous-paquets d'autres outils (ex : rrdtool-php ou php-qt).

Note tip.png pecl
La commande pecl permet d'installer une extension (téléchargement, dépendances, compilation et installation). Son utilisation est déconseillée, on préfèrera l'installation des RPM par YUM.
Note tip.png Astuce
Limiter l'installation aux seules extensions qui sont nécessaires.

En effet chaque extension consomme un peu de mémoire. De plus il existe des cas d'incompatibilité entre certaines extensions (ex php-pecl-imagick et php-pecl-gmagick).

Quelques unes des extensions disponibles :

Nom du paquet Dépôt Documentation et Description
php-pecl-apc Fedora APC est un gestionnaire de cache. Supprimé de Fedora 20.

Ne plus utiliser. Préférez php-pecl-zendopcache (PHP 5.4) ou php-opcache (PHP 5.5) et php-pecl-apcu.

php-pecl-apcu Fedora APCu est un gestionnaire de cache des données utilisateurs (même API que APC).
php-pecl-jsonc Fedora jsonc gestion des chaines json à partir de Fedora 19.
php-pecl-mailparse Fedora mailparse permet l'analyse et la manipulation des messages.
php-pecl-pdflib RPM Fusion pdflib permet la génération de fichiers PDF
php-pecl-radius Fedora radius permet l'authentification par un serveur radius.
php-pecl-xdebug Fedora xdebug fourni une assistance au développement.
php-pecl-zip Fedora zip permet de manipuler les archives Zip, à partir de Fedora 20
php-oci8 Remi oci8 permet l'accès aux bases Oracle.
(une extension de base qui ne peut être intégrée aux dépôts officiels à cause de la Licence Oracle). Un tutoriel sur l'Accès aux bases de données Oracle en PHP est également disponible sur le wiki.
rrdtool-php Fedora rrdtool permet la manipulation des données RRD
Note tip.png Versions
Ces extensions sont liées aux API des PHP. Il n'est pas possible d'utiliser une extension compilée pour une version sur une autre.
Depuis Fedora 7, ce contrôle est intégré aux RPM
Note tip.png Installation
Après l'installation d'une extension PHP, il est nécessaire de recharger Apache :
su -lc 'service httpd reload'

2.8 Les extensions PEAR

Les extensions PEAR sont des classes écrites en PHP et permettant de simplifier le travail des développeurs de sites PHP.

La plupart sont référencées sur le site officiel pear.php.net.

Note tip.png pear
La commande pear permet d'installer une extension (téléchargement, gestion des dépendances, et installation). Son utilisation est déconseillée, on préfèrera l'installation des RPM par YUM.

Quelques unes des extensions disponibles :

Nom du paquet Dépôt Documentation et Description
php-pear Fedora PEAR est l'extension principale, indispensable aux fonctionnement des autres.

Archive_Tar gestion des archives.
Console_Getopt analyse des options de la ligne de commande.
XML_RPC implémentation du protocole client/serveur.
Structures_Graph manipulation de données structurées.

php-pear-DB Fedora DB ancienne classe d'abstraction pour l'accès aux bases de données (supplantée par MDB2).
php-pear-HTTP Fedora HTTP utilitaires.
php-pear-Log Fedora Log journalisation des évènements.
php-pear-Mail Fedora Mail interface pour le courrier électronique.
php-pear-MDB2 Fedora MDB2 abstraction pour l'accès aux bases de données.
php-pear-Net-SMTP Fedora Net_SMTP implémentation du protocole.
php-pear-Net-Socket Fedora Net_Socket communication réseau.
php-pear-XML-Parser Fedora XML_Parser analyseur XML.

Remarque : jusqu'à PHP 5.0.4 (FC <= 4 et EL <=4), le paquet php-pear contenait les extensions DB, HTTP, Mail, Net_SMTP, Net_Socket et XML_Parser.

Vous pouvez obtenir la liste complète des extensions disponibles (plus de 140 actuellement), en utilisant

yum list php-pear-\*
Note tip.png Installation
Leur prise en compte par le langage ne nécessite pas de relancer le serveur Apache.

3 Configuration de PHP

Les valeurs par défaut des options de configuration de PHP sont définies dans le fichier php.ini livré avec le paquet php-common

Documentation : Directives du php.ini

Note tip.png php.ini
Le fichier php.ini ne doit pas être modifié pour permettre sa mise à jour lors de l'évolution du RPM.
Beaucoup de tutoriels proposent sa modification, les solutions proposées ici offrent beaucoup plus de souplesse.

3.1 Configuration pour la ligne de commande

Si vous avez besoin de modifier une valeur de configuration pour la commande PHP, il suffit de définir cette valeur dans le fichier /etc/php-cli.ini (à créer) qui sera alors prioritaire sur celle du fichier /etc/php.ini.

Exemple :

memory_limit=256M

3.2 Configuration pour Apache

Documentation : Comment modifier la configuration

Il est possible de modifier la valeur d'une option de configuration de 4 manières :

  • la valeur par défaut pour le serveur
  • la valeur pour un hôte virtuel, dans la directive <VirtualHost>
  • la valeur pour un dossier, dans la directive <Directory>
  • la valeur pour un dossier, dans le fichier .htaccess (si AllowOverride Options est positionné)

On dispose de plusieurs directives :

  • php_value : pour fixer une valeur qui pourra être modifiée ultérieurement (.htaccess)
  • php_flag : pour fixer une valeur booléenne
  • php_admin_value : pour imposer une valeur qui ne pourra pas être modifiée
  • php_admin_flag : pour imposer une valeur booléenne

Exemple "messites.conf" (voir le tutoriel Installation et configuration d'Apache)

# Valeur PHP par défaut
php_admin_value memory_limit 128M
php_flag register_globals off
php_flag display_errors Off

# activation des hôtes virtuels
NameVirtualHost *:80

# Hôte virtuel par défaut
<VirtualHost *:80>

        # Activation des sites utilisateurs : http://localhost/~nomutilisateur
        UserDir public_html
        <Directory /home/*/public_html>
                # Autoriser l'affichage des erreurs chez le développeurs
                php_flag display_errors On
                AllowOverride all
                Options MultiViews Indexes SymLinksIfOwnerMatch IncludesNoExec
        </Directory>
</VirtualHost>

<VirtualHost *:80>
        # home du site : URL = http://site1/
        ServerName   site1
        DocumentRoot /var/www/site1

        # Cette vieille application nécessite cette horreur !
        php_flag register_globals on
        AddDefaultCharset ISO-8859-1

        <Directory /var/www/site1>
                Options MultiViews Indexes SymLinksIfOwnerMatch IncludesNoExec
                AllowOverride AuthConfig
        </Directory>
</VirtualHost>
 

A noter dans cet exemple :

  • La limite mémoire (memory_limit) est imposée pour tous les sites.
  • L'affichage des erreurs est activé uniquement pour les sites des utilisateurs (display_errors) ce qui est pratique pour le développement.
  • Les variables globales (register_globals) sont activées pour une vieille application (cette option est considérée comme un défaut de sécurité).
  • Les développeurs pourront modifier les autres valeurs dans un fichier .htaccess sauf la limite mémoire.

3.3 Configuration pour lighttpd

3.3.1 php-cgi

Exemple "messites.conf" (voir le tutoriel Installation et configuration de lighttpd). Lighttpd utilise l'interface fast-cgi pour communiquer avec php.

Configuration minimum:

server.modules += ( "mod_fastcgi" )

$HTTP["host"] == "localhost" { # hote du site http://localhost/
    server.document-root = "/var/www/lighttpd/"
    fastcgi.server = ( ".php" =>
        (
            ( "socket" => "/var/run/lighttpd/php-fastcgi.socket",
              "bin-path" => "/usr/bin/php-cgi"
            )
        )
    )
}

Configuration avancée:

server.modules += ( "mod_fastcgi" )

$HTTP["host"] == "localhost" { # hote du site http://localhost/
    server.document-root = "/var/www/lighttpd/"
    fastcgi.server = ( ".php" => (( 
                     "bin-path" => "/usr/bin/php-cgi",
                     "socket" => "/var/run/lighttpd/php-fastcgi.socket",
                     "max-procs" => 2,
                     "bin-environment" => ( 
                       "PHP_FCGI_CHILDREN" => "16",
                       "PHP_FCGI_MAX_REQUESTS" => "10000" 
                     ),
                     "bin-copy-environment" => (
                       "PATH", "SHELL", "USER" 
                     ),
                     "broken-scriptfilename" => "enable" 
                 )))
}

3.3.2 php-fpm

La première étape est d'abord de configurer un nouveau "pool" pour php-fpm (cette étape n'est pas décrite). Dans l'exemple ci-dessous l'instance est accédé à travers un port TCP mais il est aussi possible d'utiliser un socket.

Comparativement à la méthode précédente, php-fpm est beaucoup plus versatile. Il est également possible de personnalisé le php.ini pour chaque instance. Dans le cas ou l'utilisateur choisi pour exécuter les scripts est différent de celui du serveur web, attention aux différent droits des fichiers et aux contextes SELinux.

server.modules += ( "mod_fastcgi" )

$HTTP["host"] =="localhost" {
    server.document-root = "/var/www/lighttpd/"

    fastcgi.server = ( ".php" =>
                       (
                          (
                            "host" => "127.0.0.1",
                            "port" => 9001
                          )
                        )
                      )

}

4 Conclusion

Cet article doit vous avoir permis de rendre PHP opérationnel sur votre machine.
Il vous reste maintenant beaucoup de lecture pour découvrir un aperçu de l'ensemble de ses fonctionnalités.

Actions
Espaces de noms
Variantes