Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Portail de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

Wifi-Utilisation de NetworkManager

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : Mathias Védrines
Avec l'aimable contribution de : Éric Ciroux, Mohamed Elmorabity et Thomas Bouffon


1 Introduction

NetworkManager est un outil ayant pour but de simplifier l'accès à un ou plusieurs réseaux sur Linux ou tout autre système Unix.

Le projet a été lancé par Red Hat en 2004 avec pour but de faciliter les besoins actuels des utilisateurs de Linux en matière de réseaux, et notamment au niveau des réseaux sans fil.

Wikipédia

NetworkManager sait gérer les réseaux wifi, les clés 3G, les connexions via un smartphone, les réseaux filaires, les connexions DSL, les VPN NetworkManager déploie une approche opportuniste quant à la sélection du réseau, en essayant d'adopter la meilleure connexion disponible lorsque l'utilisateur se déplace à travers différents réseaux Wifi. NetworkManager donne la préférence aux connexions Ethernet filaires devant les réseaux Wifi « déjà connus », eux-mêmes préférés aux réseaux Wifi auxquels l'utilisateur ne s'est jamais connecté. NetworkManager détecte de lui-même le type de chiffrement utilisé par le point d'accès Wifi et si nécessaire demande une clé WEP ou WPA appropriée à la situation.

Il a une interface graphique de configuration nm-connection-editor (indépendante du bureau), un outil de configuration intégré à Gnome (gnome-control-center network), et une interface en ligne de commandes nmcli.


L'outil est développé par la fondation GNOME. Il se présente visuellement sous la forme d'une applet dans le tableau de bord GNOME (ou XFCE).


Note tip.png De la bonne utilisation de NetworkManager
NetworkManager sélectionne la meilleure solution de connexion Wifi dans le cadre d'une utilisation nomade (PC portable par exemple). Si vous êtes en réseau filaire, vous pouvez utiliser le servive network.

2 Mise en œuvre

2.1 S'assurer que les démons NetworkManager sont lancés

Dans la zone de notification, vous devriez voir une icône réseau :

Zd1211-31.png

Si vous ne l'avez pas, cela signifie que les démons NetworkManager ne sont pas lancés. Vous avez deux méthodes possibles pour les lancer :

  • Méthode graphique

« Système > Administration > Services »

Dans l'onglet « Services d'arrière-plan », sélectionner « NetworkManager » dans la liste de gauche, puis cliquer sur le bouton « Démarrer ». Faire de même pour l'élément « NetworkManagerDispatcher ». Enfin, cocher les deux cases devant les deux services, de manière à les exécuter au démarrage. Validez vos changements en cliquant sur le bouton « Enregistrer ».

  • Méthode en ligne de commandes
$ su -
< Mot de passe root >
# systemctl start NetworkManager.service
# systemctl start NetworkManagerDispatcher.service

Pour lancer les démons à tous les démarrages, puis :

# systemctl enable NetworkManager.service
# systemctl enable NetworkManagerDispatcher.service 

pour les exécuter à chaque démarrage.

Note tip.png KDE
Si vous utilisez KDE et que vous n'avez pas d'applet NetworkManager dans votre boîte à miniatures, il vous faut installer le paquet knetworkmanager (disponible via yum).

Il faut par contre mettre manuellement mettre l'application KNetworkManager dans l'autostart pour que l'applet démarre automatiquement à l'ouverture de votre session. Il faut procéder comme suit :

  • Ouvrir Konqueror
  • « Aller à > Démarrage automatique »
  • Ouvrir le « Menu K » puis effectuer un glisser/déposer de l'icône KNetworkManager vers le dossier ouvert dans Konqueror puis choisir l'option « Copier ».

2.2 Cas d'une IP statique

La version de NetworkManager distribuée par Fedora peut tout à fait être utilisée lorsqu'on a une adresse IP statique (entendre par là une adresse fixée non attribuée par un serveur DHCP dans un réseau local par exemple). L'outil nm-connection-editor , lancé en root permet de configurer une connexion partageable pour tous les utilisateurs et lancée au démarrage.

3 Wifi

3.1 Sélection du réseau et clé de protection

Cliquez sur l'applet NetworkManager (KNetworkManager : clic droit). Vous obtenez la liste des réseaux sans fil disponibles :

Zd1211-32.png

Sélectionnez celui auquel vous souhaitez vous connecter. S'il est protégé (c'est ainsi dans la plupart des cas), une fenêtre s'ouvrira vous demandant de fournir la clé de protection (WEP ou WPA, selon votre fournisseur d'accès, votre choix, ce que gère votre périphérique...).


Nous allons justement étudier les deux cas de protection WEP et WPA.

3.1.1 Cas d'une clé WEP

Zd1211-321-1.png

La fenêtre qui s'ouvre vous demande :

  • Le type de sécurité sans fil (Phrase de passe WEP 128 bits, WEP 64/128 bits hexadécimal ou ASCII, LEAP)
  • La phrase de passe
  • Le type d'authentification (Système ouvert ou Clé partagée).
Note tip.png Exemple :
Dans le cas d'une connexion à un réseau sans fil de Freebox sécurisé par clé WEP, il faut choisir WEP 64/128 bits (hex.) et une authentification en Clé partagée.
Zd1211-321-2.png

Une fois que tout est complété, cliquez sur le bouton « Se connecter ». Consultez la création d'un trousseau pour la suite des manipulations.

3.1.2 Cas d'une phrase de passe WPA

Zd1211-322.png

La fenêtre qui s'ouvre vous demande :

  • Le type de sécurité sans fil (WPA Personnel, WPA2 Personnel, LEAP – vous pouvez aussi trouver WPA Entreprise ou WPA2 Entreprise)
  • Le mot de passe
  • Le type d'authentification

Pour le champ Type, vous devriez obtenir des résultats satisfaisants avec le choix Automatique. Une fois que tout est complété, cliquez sur le bouton « Se connecter ».

3.2 Connexion établie

Votre connexion sans fil est normalement établie, vous en êtes informé :

Zd1211-34.png

Vous pouvez maintenant utiliser votre connexion sans fil.

Note tip.png Aller plus loin
Dès qu'une connexion sans fil est établie, l'icône réseau (applet NetworkManager) se transforme en indicateur de puissance du signal à quatre barres. Si vous pointez votre curseur sur cette icône, vous obtiendrez le pourcentage de puissance. Pour avoir des informations sur la configuration réseau effectuée par NetworkManager (adresse IP, passerelle, DNS...), faites un clic droit sur l'icône. Pour KDE : un simple clic sur l'icône KNetworkManager vous donnera, dans différents onglets, les informations sur votre connexion.

4 VPN

Network-manager permet aussi de se connecter à différents VPN : openvpn, cisco, l2tp, openswan, pptp, openconnect. Pour chaque type de VPN il existe un plugin à installer via yum :

  • NetworkManager-openconnect   : NetworkManager VPN integration for openconnect
  • NetworkManager-openvpn   : NetworkManager VPN plugin for OpenVPN
  • NetworkManager-pptp   : NetworkManager VPN plugin for pptp
  • NetworkManager-vpnc   : NetworkManager VPN plugin for vpnc
  • NetworkManager-l2tp   : NetworkManager VPN plugin for l2tp
  • NetworkManager-openswan   : NetworkManager VPN plug-in for openswan

5 WiMAX

NetworkManager gère aussi les réseaux WiMAX avec les cartes Intel grâce au paquet NetworkManager-wimax

6 Point d'accès

Networkmanager permet aussi de créer un point d'accès ou hotspot WiFi. Il n'y a pas de paquet à installer. Il suffit de cliquer sur "Utiliser comme point d'accès" dans le panneau réseau de gnome : gnome-control-center network. Une clé WEP est automatiquement générée. Par contre, vous ne pouvez pas être à la fois connecté en wifi et être un point d'accès.

7 Conclusion

L'outil NetworkManager rend très simple la gestion « nomade » de réseaux sous GNU/Linux, ce qui permet de configurer facilement et graphiquement une connexion à un réseau sans fil, de mieux en mieux supportée dans les distributions GNU/Linux actuelles et notamment Fedora.

Actions
Espaces de noms
Variantes