Cobbler : Différence entre versions

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
(Import des données : précision sur le but de l'import)
m (Import des données)
 
Ligne 59 : Ligne 59 :
 
=== Import des données ===
 
=== Import des données ===
  
L'import dans cobbler permet de copier le contenu d'une distribution RPMs supportée dans son arborescence. L'arborescence Cobbler contient un noyau pour le boot PXE, qui enchainera ensuite sur les autres étages de l'installeur de la distribution importée. Ces étages (initrd, stage2.img etc) ainsi que les fichiers RPM sont normalement copiés dans /var/www/cobbler/repo_mirror, mais vous ne devez rien y faire. Cette arborescence doit être exclusivement gérée par Cobbler. Ces fichiers de cette arborescence sont accessibles via HTTP pour permettre l'installation par le réseau.
+
L'import dans cobbler permet de copier le contenu d'une distribution RPMs supportée dans son arborescence. L'arborescence Cobbler contient un noyau pour le boot PXE, qui enchainera ensuite sur les autres étages de l'installeur de la distribution importée. Ces étages (initrd, stage2.img etc) ainsi que les fichiers RPM sont normalement copiés dans /var/www/cobbler/repo_mirror. Cette arborescence doit être exclusivement gérée par Cobbler. Ces fichiers de cette arborescence sont accessibles via HTTP pour permettre l'installation par le réseau.
  
 
Pour cette partie, nous allons supposer que nous voulons mettre en palce une installation de CentOS8. Les commandes sont équivalents pour les autres versions (CentOS7, Fedora etc).
 
Pour cette partie, nous allons supposer que nous voulons mettre en palce une installation de CentOS8. Les commandes sont équivalents pour les autres versions (CentOS7, Fedora etc).

Version actuelle datée du 15 juillet 2020 à 07:38

Article en cours de rédaction ou de modification !
InProgress tip.png
Le présent article est actuellement en cours de rédaction ou de modification.
Adressez-vous à la personne en charge pour toute proposition ou modification.
Auteur / Éditeur : EdouardBourguignon
Par : FabienGeorget
Note tip.png Aide
Pour lire ce wiki convenablement, merci de lire la page suivante concernant les conventions de nommage.

1 Introduction

Cobbler est un serveur d'installation. Il permet d'installer facilement et automatiquement vos systèmes d'exploitations, virtualisés ou non via pxe.

Cobbler est un projet Fedora, il utilise donc de nombreuses technologies propres aux systèmes RedHat/Fedora (yum, rpm, kickstart...). Il est donc particulièrement adapté pour ces systèmes, mais des efforts sont en cours pour le rendre compatible avec debian notamment.

2 Installation

Ce logiciel se trouve dans les dépôts, pour l'installer il suffit donc d'utiliser yum :

# dnf install cobbler

Pour utiliser l'interface web, vous devrez installer le paquet cobbler-web en plus.

Pour utiliser les outils de gestion de l'énergie, il faudra installer le paquet cman.

Pour la gestion des dépôts yum et leurs synchronisations, il faudra installer le paquet dnf-utils.

Si vous comptez gérer aussi des dépôts debian, il faudra installer le paquet debmirror.

Pour la validation des kickstarts, il faudra installer le paquet pykickstart.

Enfin, pour que Cobbler dispose de bootloaders PXE, afin que les clients puissent démarrer leurs installation par le réseau, il faut exécuter la commande suivante:

# cobbler get-loaders
Note tip.png SELinux
Pour éviter de nombreux problèmes avec SELinux, vous devriez le mettre en mode permissif et corriger les problèmes au fur et à mesure de leur apparition. Il y a notamment l'autorisation d'Apache pour communiquer avec le démon Cobbler (setsebool -P httpd_can_network_connect_cobbler=1)

3 Mise en place du serveur PXE

3.1 Configuration dhcp

Pour configurer le serveur dhcp, il faut rajouter ces deux lignes dans le fichier /etc/dhcp3/dhcpd.conf:

next-server ip-du-serveur-cobbler
filename "pxelinux.0"

Ces lignes indiquent l'IP du serveur qui assure le service PXE et le nom du fichier à télécharger sur ce serveur.

Il faut savoir que cobbler permet de gérer le protocoles dhcp et dns sur votre réseau. Pour plus d'informations à ce propos, voyez la documentation officielle.

3.2 Configuration de cobbler

Nous allons maintenant configurer cobbler. Pour cela il faut changer (c'est le minimum à faire), les options suivantes du fichier /etc/cobbler/settings :

default_password_crypted: [mot de passe crypte]
next_server: [adresse ip du serveur]
server: [adresse ip du serveur]

Il faut alors démarrer les services nécessaires :

# systemctl enable --now cobblerd

Tester votre configuration grâce à la commande

cobbler check

Si votre configuration n'est pas correcte, cette commande vous retournera des commandes a effectuer.

3.3 Import des données

L'import dans cobbler permet de copier le contenu d'une distribution RPMs supportée dans son arborescence. L'arborescence Cobbler contient un noyau pour le boot PXE, qui enchainera ensuite sur les autres étages de l'installeur de la distribution importée. Ces étages (initrd, stage2.img etc) ainsi que les fichiers RPM sont normalement copiés dans /var/www/cobbler/repo_mirror. Cette arborescence doit être exclusivement gérée par Cobbler. Ces fichiers de cette arborescence sont accessibles via HTTP pour permettre l'installation par le réseau.

Pour cette partie, nous allons supposer que nous voulons mettre en palce une installation de CentOS8. Les commandes sont équivalents pour les autres versions (CentOS7, Fedora etc).

Pour créer un objet "distro", qui représente une version d'une distribution, il faut importer le contenu du dvd ou d'une ISO dans cobbler. Par exemple, pour importer l'iso CentOS-8.2.2004-x86_64-minimal, taper les commandes suivantes :

# mount -o loop CentOS-8.2.2004-x86_64-minimal.iso /mnt
# cobbler import --path=/mnt --name=CentOS-8.2.2004-x86_64-minimal

Vous pouvez aussi utiliser une url :

# cobbler import --path=rsync://servergoeshere/path/to/distro --name=DistroRPMxxx

Si vous tapez cobbler report, vous devriez voir des informations s'afficher a propos de cette "distro".

Pour obtenir la liste des "distros" importées dans cobbler :

# cobbler distro list

Ce qui avec notre import CentOS-8.2.2004-x86_64-minimal de l'exemple précédent, devrait donner :

# cobbler distro list
  CentOS-8.2.2004-minimal-x86_64

Le serveur pxe peut-être utilisé dès maintenant. Cependant, il ne permet pas encore une forte personnalisation des systèmes installés. Le thème de notre prochaine partie.

3.4 Création d'un profil d'installation

Les installations automatisées se font via la création de profil. Ce profil permet d'associer une distribution importée à un kickstart décrivant l'installation.

3.5 Création d'un système

Un système représente le plus souvent une machine. Cela peut aller d'une définition très floue, pouvant servir à plusieurs machines, et être ainsi plus proche d'un rôle de machine. Mais cela peut aussi représenter une machine bien précise si vous allez jusqu'à renseigner l'adresse MAC de sa carte réseau.

4 Création de miroir Yum

4.1 Récupération des données

Cobbler vous permet de mirroirer les dépôts afin d'accélérer les installations et les mises à jour de vos systèmes.

Pour mirroirer le dépôt de base utiliser la commande suivante :

# cobbler repo add --mirror=http://download.fedora.redhat.com/pub/fedora/linux/releases/11/Everything/i386/ --name=f11-i386-everything 

Il vaut mieux éviter d'utiliser le serveur : download.fedora.redhat.com. Préférez un serveur près de chez vous, pour connaître la liste des miroirs consultez la liste officielle.

Pour mirroirer le depôt contenant les mises à jour utiliser une commande du type :

# cobbler repo add --mirror=http://download.fedora.redhat.com/pub/fedora/linux/updates/11/ --name=f11-i386-updates 

Pour récupérer réellement les données, il faut lancer la commande suivante (attention, c'est assez long !) :

# cobbler reposync

4.2 Utilisation des miroirs

Pour utiliser les miroirs lors de l'installation, vous devez l'inclure dans le profile qui vous intéresse :

cobbler profile edit --name=f11-PAE-i386 --repos="f11-i386-updates f11-i386-everything"

Si vous voulez pouvoir utiliser vos miroirs après l'installation, il faut modifier une variable dans le fichier de configuration de cobbler /etc/cobbler/settings :

yum_post_install_mirror: 1

Il faudra alors mettre à jour régulièrement vos dépôts, pour cela vous pouvez utiliser le service Cron, voici la ligne que j'utilise. Elle met à jour les dépôts à une heure du matin tout les jours :

0 1  *   *   *   cobbler reposync --tries=3 --no-fail

Afin que vos dépôts soient accessibles, il faut démarrer le serveur web apache :

# systemctl enable --now httpd

5 Références