Création d'un dépôt local de Fedora

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 28 décembre 2016 à 19:29 par EdouardDuliege (discussion | contributions) (Versions de Fedora concernées)
Aller à : navigation, rechercher
Par : PatriceKadionik
Avec l'aimable contribution de : Gérard Landron

1 Historique du document

  • 27/12/16 : Mise à jour de la structure des dépôts
  • 30/07/10 : Mise à jour, preupgrade avec le dépôt local
  • 21/06/07 : Changement de la structure du dépôt local fedora (ex base) pour autoriser aussi une installation par le réseau
  • 19/06/07 : Création du document

2 Pourquoi créer un dépôt local ?

2.1 Introduction

Ce document se propose de décrire comment créer un dépôt local privé, miroir d'un dépôt officiel de la distribution Fedora.

Il ne s'agit pas de créer un dépôt miroir officiel de la distribution Fedora. Il existe pour cela une procédure officielle qui est décrite dans le document suivant...

Il s'agit plutôt de créer un dépôt local privé pour un usage personnel ou pour un usage limité à un parc d'ordinateurs sous Fedora et connectés à un réseau local.

Le premier but recherché est de limiter le téléchargement des paquetages par Internet et de réduire considérablement la durée de transfert sur un ordinateur du réseau local.

Les principaux usages seront les suivants :

2.2 Versions de Fedora concernées

La structure des dépôts peut changer au gré des versions ! Le meilleur moyen de créer la bonne structure est de récupérer celle du dépôt que vous allez utiliser. Pour cela, il suffit de récupérer la liste des dépôts utilisé par dnf.

Rechercher dans /etc/yum.repos.d/ pour chaque fichier .repo désiré, la ligne commençant par metalink, l'adapter en fonction de votre architecture et la coller dans votre navigateur.

Exemple pour Fedora et rpmfusion-free :

https://mirrors.fedoraproject.org/metalink?repo=fedora-25&arch=i386
https://mirrors.rpmfusion.org/metalink?repo=free-fedora-25&arch=i386

enregistrez le fichier obtenu et ouvrez-le avec un éditeur de texte : less, gedit, kwrite... Il contient dans l'ordre d'accessibilité depuis votre localisation, la liste des dépôts disponibles en temps réel.

Rechercher la première ligne commençant par rsync, elle nous servira de base

rsync://rsync.mirrorservice.org/dl.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/25/Everything/i386/os/repodata/repomd.xml
rsync://mirror.vutbr.cz/rpmfusion/free/fedora/releases/25/Everything/i386/os/repodata/repomd.xml

2.3 Constitution du dépôt local

Pour la constitution du dépôt local, on partira des dépôts permettant l'installation et/ou la mise à jour d'un ordinateur sous Fedora :

  • Dépôt Everything : Il contient la totalité de la distribution au moment de la sortie.
  • Dépôt updates : il sera utilisé pour la mise à jour d'un ordinateur sous Fedora du réseau local.

Les dépôt rpmfusion

  • Dépôt free
  • Dépôt free update
  • Dépôt nonfree
  • Dépôt nonfree update

La mise à jour des ordinateurs connectés au réseau local suppose d'avoir un serveur web (apache) ou ftp actif sur le poste servant de dépôt. Il est tout à fait possible de mettre le dépôt sur un disque externe qu'on utilisera sur les postes non connectés au réseau. Le détail sera vu dans la section dnf et création.

3 Mise en place de dépôts locaux pour une migration de Fedora de la version n-1 à la version n

Au-delà de la création d'un dépôt local pour la version Fedora n en cours, nous allons aussi présenter la mise en oeuvre de plusieurs dépôts locaux afin de pouvoir faire passer un parc de machines locales de la version n-1 à la version n.

Pour permettre cette évolution « douce » de Fedora qui a une nouvelle version tous les 6 mois, nous allons créer deux dépôts locaux :

  • un dépôt local pour la version en cours n-1.
  • un dépôt local pour la version n.

De façon à couvrir les besoins de base, nous inclurons aussi les dépôts rpmfusion.

Il est bien sûr possible d'ajouter tous les dépôts nécessaires à son parc de machines...

Les lignes de commande sont données pour un système i386 qu'il faudra adapter en fonction de son architecture.

Pour comprendre ce qui suit, on supposera que l'on a comme versions :

  • Fedora 24 pour la version n-1.
  • Fedora 25 pour la version n.

4 Création de l'environnement des dépôts locaux

Il convient de créer les répertoires utiles ainsi que la configuration et l'activation du serveur web apache.

4.1 Création des répertoires utiles

Les dépôts sont de simples répertoires contenant les fichiers. Il n'y a donc pas besoin de serveur web spécifique. On crée donc à la racine du serveur principal les dossiers nécessaires, par défaut /var/www/html.

# mkdir -p /var/www/html/fedora/linux/releases/24/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/fedora/linux/updates/24/i386
# mkdir -p /var/www/html/fedora/linux/releases/25/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/fedora/linux/updates/25/i386
# mkdir -p /var/www/html/free/fedora/releases/24/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/nonfree/fedora/releases/24/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/free/fedora/updates/24/i386/
# mkdir -p /var/www/html/nonfree/fedora/updates/24/i386/
# mkdir -p /var/www/html/free/fedora/releases/25/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/nonfree/fedora/releases/25/Everything/i386/os
# mkdir -p /var/www/html/free/fedora/updates/25/i386/
# mkdir -p /var/www/html/nonfree/fedora/updates/25/i386/

4.2 Vérification du serveur web

Si vous avez mis les répertoires à la place standard du serveur web sous Fedora (/var/www/html/), vous devez pouvoir y accéder en tapant dans votre navigateur : http://ip_du_serveur/fedora/.

Si vous placez ce dépôt sur un support amovible ou sur le poste local, il n'y a pas besoin de serveur http, on y accède seulement en tant que répertoire de fichier.

5 Synchronisation des dépôts locaux

Pour la synchronisation des dépôts, on utilisera un shell script comme celui ci-après en excluant les répertoires qui peuvent-être inutiles : debug, drpms, images, isolinux (--exclude=debug). Si vous n'êtes pas joueur, vous pouvez mettre une limite de taille ce qui vous évitera de récupérer les 600Mo de 0ad ( --max-size=90Mo par ex.). Le dépôt Everything est stable. Une fois créé vous pouvez désactiver la synchronisation, il ne bougera plus. Le dépôt update va grossir indéfiniment si vous n'utilisez pas l'option --delete-after qui supprime les paquets obsolètes. Voir man:rsync pour les options.

Pour l'ensemble Fedora-rpmfusion, il faut prévoir environ 50Go de données.

#! /bin/sh
#**************F24************************ 
#dépôts Everything Fedora et rpmfusion
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/dl.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/24/Everything/i386/os/ /var/www/html/fedora/linux/releases/24/Everything/i386/os
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/download1.rpmfusion.org/free/fedora/releases/24/Everything/i386/os/ /var/www/html/free/fedora/releases/24/Everything/i386/os
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/download1.rpmfusion.org/nonfree/fedora/releases/24/Everything/i386/os/ /var/www/html/nonfree/fedora/releases/24/Everything/i386/os

# dépôts update Fedora et rpmfusion
rsync -avrt rsync://ftp.acc.umu.se/mirror/fedora/linux/updates/24/i386/ /var/www/html/fedora/linux/updates/24/i386
rsync -avrt rsync://mirror1.hs-esslingen.de/rpmfusion/free/fedora/updates/24/i386/ /var/www/html/free/fedora/updates/24/i386
rsync -avrt rsync://mirror1.hs-esslingen.de/rpmfusion/nonfree/fedora/updates/24/i386/ /var/www/html/nonfree/fedora/updates/24/i386

#**************F25************************
#dépôts Everything Fedora et rpmfusion
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/dl.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/25/Everything/i386/os/ /var/www/html/fedora/linux/releases/25/Everything/i386/os
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/download1.rpmfusion.org/free/fedora/releases/25/Everything/i386/os/ /var/www/html/free/fedora/releases/25/Everything/i386/os
rsync -avrt rsync://rsync.mirrorservice.org/download1.rpmfusion.org/nonfree/fedora/releases/25/Everything/i386/os/ /var/www/html/nonfree/fedora/releases/25/Everything/i386/os

#dépôts update Fedora et rpmfusion
rsync -avrt rsync://ftp.acc.umu.se/mirror/fedora/linux/updates/25/i386/ /var/www/html/fedora/linux/updates/25/i386
rsync -avrt rsync://mirror1.hs-esslingen.de/rpmfusion/free/fedora/updates/25/i386/ /var/www/html/free/fedora/updates/25/i386
rsync -avrt rsync://mirror1.hs-esslingen.de/rpmfusion/nonfree/fedora/updates/25/i386/ /var/www/html/nonfree/fedora/updates/25/i386

On pourra lancer ce shell script sous forme d'une tâche cron à une heure où le réseau n'est pas surchargé (3h du matin par exemple) :

# crontab -l
0 3 * * * /usr/local/bin/sync_updates.sh 

On trouvera plus d'informations dans le CRON : Configuration de tâches automatisées.

6 Configuration de yum

6.1 Dévalidation des fichiers .repo standards

Il convient de dévalider l'accès aux dépôts miroirs officiels dans les fichiers .repo suivants :

  • /etc/yum.repos.d/fedora.repo.
  • /etc/yum.repos.d/fedora-updates.repo
  • /etc/yum.repos.d/rpmfusion-free.repo.
  • /etc/yum.repos.d/rpmfusion-free-updates.repo.
  • /etc/yum.repos.d/rpmfusion-nonfree.repo.
  • /etc/yum.repos.d/rpmfusion-nonfree-updates.repo.

Pour cela, on configurera le champ enabled comme suit :

enabled=0


Ce qui donne pour le fichier fedora.repo :

[fedora]
name=Fedora $releasever - $basearch
failovermethod=priority
#baseurl=http://download.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
metalink=https://mirrors.fedoraproject.org/metalink?repo=fedora-$releasever&arch=$basearch
enabled=0
metadata_expire=14d
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-$releasever-$basearch
skip_if_unavailable=False

6.2 Création du fichier depot_local.repo

On peut mettre dans un même fichier tous nos dépôts locaux. Ce fichier étant basé sur des variables, il servira pour toutes les versions à venir.

[fedora_Everything]
name=Fedora $releasever - $basearch- Everything_local
baseurl=http://ip_serveur/fedora/linux/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-$releasever-$basearch

[fedora_updates]
name=Fedora $releasever - $basearch - Updates_local
baseurl=http://ip_serveur/fedora/linux/updates/$releasever/$basearch/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-$releasever-$basearch

[free_fedora]
name=Fedora $releasever - $basearch - BaseFree_local
baseurl=http://ip_serveur/free/fedora/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-free-fedora-$releasever

[free_updates]
name=Fedora $releasever - $basearch - UpdatesFree_local
baseurl=http://ip_serveur/free/fedora/updates/$releasever/$basearch/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-free-fedora-$releasever

[nonfree_fedora]
name=Fedora $releasever - $basearch - BaseNonfree_local
baseurl=http://ip_serveur/nonfree/fedora/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-nonfree-fedora-$releasever

[nonfree_updates]
name=Fedora $releasever - $basearch - UpdatesFonfree_local
baseurl=http://ip_serveur/nonfree/fedora/updates/$releasever/$basearch/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-nonfree-fedora-$releasever

7 Tests

Pour le test du dépôt local, on liste les dépôts disponibles

 # dnf repolist
id du dépôt                                  nom du dépôt                                                       statut
fedora_Everything                            Fedora 25 - i386 - Everything_local                                43 723
fedora_updates                               Fedora 25 - i386 - Updates_local                                   11 593
free_fedora                                  Fedora 25 - i386 - BaseFree_local                                     419
free_updates                                 Fedora 25 - i386 - UpdatesFree_local                                   86
nonfree_fedora                               Fedora 25 - i386 - BaseNonfree_local                                  140
nonfree_updates

8 Installation réseau

Pour une installation réseau, à partir de l'iso netinstallNetinstall de Fedora#Se_procurer_le_boot.iso_.2F_Rescue_CD, on changera l'adresse du serveur par défaut par celui de notre serveur local en le faisant pointer sur http://ip_serveur/fedora/linux/releases/25/Everything/i386

9 Conclusion

L'installation d'un dépôt local privé est simple et facile à réaliser.

Cette installation a toute sa raison d'être dès qu'il s'agit de gérer un parc d'ordinateurs sous Fedora. En effet, pour mettre à jour n machines, on fera juste une seule mise à jour par Internet du dépôt local privé puis n mises à jour des n machines depuis le dépôt local privé via le réseau local au lieu de n mises à jour par Internet.

Au final, on allège la charge des serveurs dépôts miroirs officiels et on ne gaspille plus de la bande passante Internet...

10 Astuces

On peut très bien mettre le dépôt local sur un disque externe pour faire des installations ou dépannage sur des postes non connectés au réseau.

Sur une installation déjà existante, on montera le disque externe et on changera l'url de depot_local.repo pour le faire pointer sur ce point de montage, ce qui donnera :

baseurl=file:///media/fedora/linux/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/

si le disque externe à été monté sur /media et que le dossier fedora est à la racine du disque

à la place de :

baseurl=http://ip_serveur/fedora/linux/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/