Mise en œuvre de Xenomai pour créer un noyau Temps Réel dur

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 28 avril 2011 à 15:55 par PatriceKadionik (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Auteur|PatriceKadionik}} == Introduction == Pour comprendre plus en détail ce que propose un noyau Temps Réel mou, visitez cette page [http://doc.fedora-fr.org/wiki/Fed... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Par : PatriceKadionik

1 Introduction

Pour comprendre plus en détail ce que propose un noyau Temps Réel mou, visitez cette page [1]

1.1 Mise en garde

InProgress tip.png Attention !
Créer un noyau Temps Réel est adapté à une application spécifique et ne doit pas être utilisé pour autre chose. Il va permettre à des groupes d'utilisateurs d'avoir un niveau d'accès très haut aux ressources de la machine. De ce fait, un processus de sécurité pourrait être mis en attente par rapport à un processus d'enregistrement sonore...

Gardez bien en tête que ce type de noyau est fait pour un traitement Temps Réel (mou), cela impacte réellement les performances globales du système. Le risque n'est pas énorme dans la réalité. Le poste sera utilisable mais soyez conscient que la suite va vous permettre d'avoir autant de droits sur la mémoire et les processus que root.

N'utilisez donc un noyau Temps Réel que si vous en avez vraiment besoin. Ne l'utilisez pas pour travailler sur Internet ou pour un poste utilisateur final. Si vous faites plusieurs types de travaux sur votre machine, gardez deux noyaux au minimum pour travailler, l'un standard fourni par Fedora, l'autre sera celui que nous allons créer dans cet article.

Il est important de comprendre qu'un noyau Temps Réel ne sert qu'à un certain type de travaux qui demandent une gestion stricte du temps.

1.2 But

Il peut donc parfois être obligatoire d'être prioritaire sur le reste du système. L'exemple avancé plus haut, en ce qui concerne le multimédia, est l'une des nombreuses applications pour lesquelles un noyau Temps Réel mou (soft real time kernel) est une nécessité absolue.

2 Préparation

Vous devez avoir l'ensemble des outils de compilation d'installés, c'est à dire les traditionnels gcc, make.... Vous allez avoir besoin d'avoir un accès root et vous devez avoir déjà une bonne connaissance de Linux et des commandes de base.


A l'heure où cette documentation est écrite, le patch le plus récent permet de modifier le noyau vanilla 2.6.26.6. C'est donc cette version que nous allons recompiler.

Tous les sources se trouvent à :

  • [2] pour les sources du noyau.
  • [3] pour le patch RT.

3 Patch du noyau vanilla

Un patch est un fichier texte qui contient les informations de modification à apporter à un ensemble de fichiers. En appliquant un patch, on modifie en fait les fichiers sources d'origine pour leur appliquer des corrections et/ou des modifications.

Nous allons donc appliquer un patch à un ensemble de fichiers qui représente les sources du noyau Linux.

4 Compilation du noyau Xenomai

La phase qui suit est standard à une compilation d'un noyau Linux. Le principe reste toujours le même : on configure le noyau, on le compile puis on l'installe.

make mrproper
make gconfig

5 Installation du noyau Xenomai

Après compilation, si aucune erreur n'apparait, vous pouvez exécuter :

make modules_install

6 Tests du noyau Xenomai

Au démarrage, pressez une touche avant la fin du décompte que propose grub afin de voir la liste des noyaux que l'on peut utiliser. Sélectionnons le noyau que nous venons de créer puis pressons la touche [Entrée].

Le système doit démarrer sans soucis. Si ce n'est pas le cas, il va falloir chercher d'où vient le problème en regardant les erreurs qui apparaissent.

Note tip.png Carte NVIDIA
Le module nvidia ne fonctionnera pas, vous n'aurez donc pas de 3D. si vous utilisez le module fourni dans le dépôt fusion et anciennement livna, un avertissement apparaitra lors du boot vous informant que le module ne sera pas chargé. Fedora remplacera temporairement la configuration par une configuration vesa. Si vous redémarrez sur un noyau standard, le module sera alors remis en place. Tout est automatisé, ne pas s'inquiéter.

N'ayez crainte, si ce noyau ne boote pas, vous pouvez redémarrer et utiliser le noyau de base (choix par défaut). Vous pourrez alors corriger votre compilation de noyau.

7 Mesures des temps de latence

8 Conclusion

Nous avons pu voir la mise en oeuvre de Xenomai. L'application du patch Xenomai sur les sources du noyau Linux vanilla permet de faire du Temps Réel dur et d'avoir des temps de latence de quelques dizaine de µs sur un PC ordinaire.


9 Références

Vous pouvez consulter ces pages pour de plus amples informations :