RPM : environnement de construction

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 5 octobre 2006 à 00:29 par PatriceKadionik (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

1 1. Présentation

Le but de construire un RPM est de disposer d'un mécanisme fiable de gestion des logiciels installés sur sa distribution. En particulier la gestion des dépendances et la désinstallation sont parfaitement gérées. On notera aussi qu'il s'agit de la meilleure solution pour distribuer des programmmes compilés (binaires).

Construire ses RPM sous le compte <<root>> est formellement déconseillé. En effet la possibilité de modifer le système pendant une installation est un risque qu'il ne faut absolument pas prendre. La construction utilise un dossier temporaire, mais une erreur d'écriture (chemin absolu) peut modifier le système. Sans parler du risque lors de la construction d'un RPM écrit par une personne malveillante.

Pour la même raison il est aussi préférable de ne pas utiliser son compte utilisateur habituel pour ne pas risquer d'endommager ses données personnelles.

Ce document propose donc de construire un environnement de construction utilisant un compte utilisateur spécifique Modèle:Builder.

Nous prendrons comme exemple la (re)construction du RPM de la commande <<less>>, dont le seul intérêt et d'illustrer notre propos.

2 2. Création de l'utilisateur

Depuis le compte <<administrateur>> [code]# su - $ useradd builder $ passwd builder[/code]

Le reste de ce document se fera donc à partir de ce compte dédié. [code]# su - builder[/code]

3 3. Installation des outils

Le <<Projet Fedora>> fournit plusieurs outils dont l'installation est nécessaire à la construction de RPM. Vérifiez leur présence et installez ceux qui manquent à l'aide de YUM :

  • bash, bzip2, coreutils, cpio, diffutils, fedora-release, gzip, tar, unzip, zip
  • gcc, gcc-c++, make, patch, perl, rpm-build, redhat-rpm-config, sed
  • <<fedora-rpmdevtools>>

En particulier le paquetage <<fedora-rpmdevtools>> disponible dans le Dépôt extras : [code]yum install fedora-rpmdevtools[/code]

4 4. Création de l'arborescence

La construction de rpm nécessite la présence des répertoires suivants :

  • $HOME/rpmbuild
  • $HOME/rpmbuild/BUILD (dossier temporaire utilisé pour la décompression des archives et la construction)
  • $HOME/rpmbuild/RPMS (dossier contenant les RPM bianires construits)
  • $HOME/rpmbuild/SOURCES (dossier contenant les sources : archives, patches...)
  • $HOME/rpmbuild/SPECS (dossier contenant les fichiers .spec contenant les instructions de construction)
  • $HOME/rpmbuild/SRPMS (dossier contenant les RPM sources construits)

Il est aussi nécessaire de construire un fichier de paramètrage

  • $HOME/.rpmmacros

Le plus simple consiste à utiliser la commande <<fedora-buildrpmtree>> fournie par <<fedora-rpmdevtools>> : [code]# fedora-buildrpmtree[/code]

Le fichier <<.rpmmacros>> créé contient : [code]%_topdir  %(echo $HOME)/rpmbuild %_smp_mflags -j3 %__arch_install_post /usr/lib/rpm/check-rpaths /usr/lib/rpm/check-buildroot[/code]

La macro <<_topdir>> désigne le sommet de l'arborescence utilisée pour la construction.

La macro <<_smp_mflags>> indique de réaliser la compilation en parallèle. Cela va beaucoup plus vite sur un système multi-processeur, mais ne pose pas de problème sur une machine normale.

Il est conseillé d'y ajouter les entrées suivantes : [code]%vendor Vote Nom %packager Plus d'information %dist .fc4[/code]

Les macros <<vendor>> et <<packager>> permettront de vous identifier dans les entêtes de vos RPM. Elles sont obligatoires et n'ont pas leur place dans un fichier .spec.

La macro <<dist>> est recommandée par le projet, lire [Guide sur l'utilisation de Dist].

5 5. Générer une signature GPG

Cette étape est nécessaire si vous souhaitez distribuer vos RPM afin que les utilisateurs puissent en vérifier la provenance.

[code]# gpg --gen-key[/code]

Répondez aux questions, les valeurs par défauts sont correctes. Noubliez pas de choisir un phrase de protection efficace (suffisament longue et compliquée, mais facile à mémoriser pour vous).

Résultat : le dossier contenant vos clés publiques et privées :

  • $HOME/.gnupg

Il est donc nécessaire d'indiquer cet emplacement en modifiant le fichier .rpmmacros :

[code]%_signature gpg %_gpg_name Votre Nom %_gpg_path  %(echo $HOME)/.gnupg[/code]

Exporter votre clé publique afin de la communiquer à vos utilisateurs : [code]# gpg --export --armor >RPM-GPG-KEY-votrenom[/code]

Il est aussi utile de l'importer sur votre système afin de pouvoir vérifier votre propres RPM : [code]# su - $ rpm --import ~builder/RPM-GPG-KEY-votrenom[/code]

6 6. Reconstruction à partir du SRPM

La commande <<rpmbuild>> permet de reconstruire des RPM binaires à partir d'un RPM source.

Exemple : [code]# wget Modèle:Quelque part sur un mirroir/less-394-1.fc4.src.rpm

  1. rpmbuild --rebuild less-394-1.fc4.src.rpm[/code]

Résultat : vous devez obtenir les fichiers :

  • $HOME/rpmbuild/RPMS/i386/less-394-1.fc4.i386.rpm
  • $HOME/rpmbuild/RPMS/i386/less-debuginfo-394-1.fc4.i386.rpm

7 7. Construction à partir du fichier SPEC

La commande <<rpm>> permet d'installer un RPM source dans l'arborescence de construction : [code]# wget Modèle:Quelque part sur un mirroir/less-394-1.fc4.src.rpm

  1. rpm -ivh less-394-1.fc4.src.rpm[/code]

Résultat : vous devez obtenir les fichiers :

  • $HOME/rpmbuild/SOURCES/less*
  • $HOME/rpmbuild/SPECS/less.spec

La commande <<rpmbuild>> permet de reconstruire les RPM binaires et le RPM source à partir d'un fichier .spec : [code]# rpmbuild -ba rpmbuild/SPECS/less.spec[/code]

Résultat : vous devez obtenir les fichiers :

  • $HOME/rpmbuild/SRPMS/less-394-1.fc4.src.rpm
  • $HOME/rpmbuild/RPMS/i386/less-394-1.fc4.i386.rpm
  • $HOME/rpmbuild/RPMS/i386/less-debuginfo-394-1.fc4.i386.rpm

8 8. Signature de vos RPM

Après avoir testé vos RPM, vous pouvez les signer avant diffusion : [code]rpmsign --addsign rpmbuild/RPMS/i386/less-394-1.fc4.i386.rpm[/code]

Vous pouvez vérifier la signature avec la commande : [code]rpmsign --checksig rpmbuild/RPMS/i386/less-394-1.fc4.i386.rpm[/code]

9 9. De la lecture pour aller plus loin

Je vous invite à lire :