Screen

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 22 août 2010 à 15:31 par EdouardBourguignon (discussion | contributions) (Introduction : ajout des balises app manquantes)
Aller à : navigation, rechercher
Article en cours de rédaction ou de modification !
InProgress tip.png
Le présent article est actuellement en cours de rédaction ou de modification.
Adressez-vous à la personne en charge pour toute proposition ou modification.
Auteur / Éditeur : EdouardBourguignon
Par : EdouardBourguignon

1 Introduction

Screen (ou GNU Screen) est un gestionnaire de fenêtre plein-écran qui multiplexe un terminal physique en plusieurs processus, généralement des shells interactifs, permettant en quelque sorte de disposer d'un nombre infini de terminaux virtuels. Chaque terminal virtuel possède son propre tampon pour l'historique d'affichage, et un mécanisme de copier/coller permet à l'utilisateur de déplacer des régions de texte entre les fenêtres.

Quand screen est appelé, il crée une fenêtre plein-écran simple avec un shell à l'intérieur (ou la commande spécifiée), et c'est tout. Vous êtes ensuite libre de créer de nouvelles fenêtres plein-écran avec d'autres programmes à l'intérieur, de tuer la fenêtre en cours, voir une liste des fenêtres actives, activer certaines options, copier/coller du texte entre les fenêtres, voir l'historique, basculer entre les différentes fenêtres, etc. Chaque fenêtre exécute son programme de manière totalement indépendante des autres fenêtres. Les programmes continuent de tourner quand la fenêtre n'est pas affiché, et même quand la session screen est détachée du terminal de l'utilisateur.

Quand un programme se termine, screen (par défaut) tue la fenêtre qui le contenait. Si la fenêtre était en premier plan, l'affichage bascule sur la précédente fenêtre affichée; s'il n'en reste aucune, screen se termine.

Tout ce que vous tapez est envoyé au programme tournant dans la fenêtre en cours. La seule exception concerne les combinaisons de touches servant à envoyer des commandes au gestionnaire de fenêtres. Par défaut, chacune de ces commandes commence par la combinaison de touches [CTRL]+[a] suivi d'une autre touche. Tout ceci est paramétrable, mais il faut absolument que ce soit une combinaison de deux touches pour interagir avec le gestionnaire de fenêtres.

2 Initiation

Il est plus simple d'apréhender screen par la pratique. Prenons un cas concret, vous êtes connecté en SSH sur un poste, vous avez besoin de télécharger l'iso du DVD de la Fedora 13. Si vous lancez directement wget [url] vous allez devoir attendre longtemps avant de récuperer la main. De plus, s'il y a une déconnexion, votre wget sera tué et le transfert aura échoué. Il y a bien entendu des solutions palliative à ce genre de problème, mais screen simplifie grandement les choses.

2.1 Installation de screen

Screen est fournit par le paquet screen:

su -c 'yum install screen'

Il n'y a rien de spécial à configurer.

2.2 Lancement de screen

Le plus simple pour lancer screen est de taper la commande:

screen

Sur certaines configurations de screen, comme sous Fedora, on a l'impression que rien ne s'est passé. Vous avez l'impression de toujours être sur votre shell. En fait, vous êtes sur une fenêtre screen plein-ecran, qui à lancé votre shell comme commande. Comme preuve, vous pouvez taper exit pour terminer ce shell, et donc quitter screen, vu qu'il n'y a pas d'autres fenêtres:

exit
[screen is terminating]

2.3 Gestion des fenêtres

Vous êtes de nouveau sur votre shell d'origine. Relancez screen, et lancez un top.

Vous pouvez maintenant tester la création d'une nouvelle fenêtre, avec la combinsaion de touches [CTRL]+[a] (pour commander le gestionnaire de fenêtre) suivi de l'appuie sur la touche [c] (c comme create). Vous avez maintenant devant vous une nouvelle fenêtre, avec un shell de nouveau prêt à l'emploi. Mais votre top tourne toujours dans la fenêtre précédente. Pour basculer vers la fenêtre précédente, appuiez deux fois sur [CTRL]+[a].

Lachez vous, créez quelques nouvelles fenetres pour vous faire plaisir ([CTRL]+[a]). Nous savons déjà que si le programme dans la fenêtre se termine, celle-ci est automatiquement tuer. Mais pour forcer une fenêtre à quitter, la combinaison est [CTRL]+[k].

La navigation au travers des nombreuses fenêtres que nous avons créées peut être compliqué avec [CTRL]+[a] [CTRL]+[a]. Il est donc possible d'afficher la liste des fenêtres avec la combinaison [CTRL]+[a][CTRL]+[w]. Chaque fenêtre est identifiée par un numero, on bascule directement à une fenetre en tapant [CTRL]+[a] suivi du numero.

Encore plus fort, screen peut diviser l'affichage, et permettre par exemple d'avoir une vue sur deux shells simultanement. La combinaison est [CTRL]+[a] (comme toujours) suivi de la touche [S] (S comme split, attention à la majuscule).

2.4 La gestion des régions

Quand on divise la fenêtre plein-écran de screen, on obtient une "région". On passe d'une région à l'autre avec la combinaison [CTRL]+[a] suivi de la touche [TAB]. Une fois dans la nouvelle région, on est libre d'y créer une fenêtre ([CTRL]+[a] suivi de [c]). Et c'est repartit.

2.5 La gestion des sessions

L'autre intérêt de screen réside dans la possibilité d'avoir des sessions, en gros de pouvoir lancer plusieurs fois screen. Et surtout, de pouvoir se détacher d'une session screen, en sachant que ce que nous avons lancé dans nos différentes fenêtres vont continuer de tourner. Screen n'est pas attaché au terminal de l'utilisateur, donc si celui-ci se déconnecte, les processus screen continuent à s'exécuter.

Si on reprend notre cas concret du téléchargement d'une iso volumineuse, nous avions fait le wget dans une fenêtre, puis ouvert une autre pour continuer à travailler. Mais on aurait pu aussi se détacher de notre session screen, et se déconnecter de la machine. Quelques heures plus tard, en se reconnectant sur cette même machine, il sera possible de s'attacher de nouveau à notre session screen, et de voir si le téléchargement s'est terminé.

Pour se détacher de la session en cours, la combinaison de touches est [CTRL]+[a] suivi de la touche [d] (d comme detach). Normalement screen affichera un message dans le style en vous rendant la main sur votre shell d'origine:

[detached]

Vous êtes ainsi informé que la session a été detaché.

Nous sommes dans un cas simple, nous avions lancé qu'une seule session screen. Pour se rattacher à notre ancienne session, il suffit de taper la commande suivante:

screen -r

Screen saura se débrouiller tout seul dans le cas d'une session unique disponible. Si plusieurs session sont en cours, il vous demandera de choisir en vous listant les sessions actuelles.

Vous pouvez lister ces sessions screen en cours avec la commande screen -ls.

Un exemple sur ma machine, trois sessions sont en cours:

[madko@taygeta ~]$ screen -ls
There are screens on:
	9287.pts-3.taygeta	(Detached) 
	9213.pts-3.taygeta	(Detached)
	9259.pts-3.taygeta	(Detached)
3 Sockets in /var/run/screen/S-madko.

Du coup pour spécifier la session que nous voulons rattacher, il suffit de préciser son numero:

screen -r 9287

Nous voyons dans l'exemple précédent que toutes les sessions sont en état "détachée" (ou Detached dans le texte). Si nous avions eut un soucis, une déconnexion, ou simplement un oubli, une ou plusieurs sessions pourraient apparaitre comme étant attachées. Heureusement, une session attachée peut être détachée sans être sur le terminal qui s'en sert actuellement. La commande pour forcer le détachement d'une session est:

screen -d <numero de session>

3 Références

  • Ref 1;
  • Ref 2.

Catégorie:Une première Catégorie:Seconde