Changer de shell

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 20 novembre 2019 à 10:41 par EdouardBourguignon (discussion | contributions) (Installer chsh : reformulation plus simple)
Aller à : navigation, rechercher
Article en cours de rédaction ou de modification !
InProgress tip.png
Le présent article est actuellement en cours de rédaction ou de modification.
Adressez-vous à la personne en charge pour toute proposition ou modification.
Auteur / Éditeur : EdouardBourguignon
Par : EdouardBourguignon
Note tip.png Aide
Pour lire ce wiki convenablement, merci de lire la page suivante concernant les conventions de nommage.

1 Comment changer de shell

Les utilisateurs créés sur Fedora sont associés par défaut au shell "Bash". Ce shell est certainement le plus répandu, et le plus accessible.

Le shell est l'interpréteur de commande et propose un nombre important de fonctionnalités (autocomplétion, coloration, prompts personnalisables etc). Mais il existe d'autres shells (ksh, zsh, dash, fish etc), qu'il est possible d'installer en plus de Bash, et de tester à la volée en appelant leur commande depuis votre shell actuel. Mais il arrive, à un moment, que l'utilisateur veuille changer son shell par défaut.

Pour changer son shell par défaut, il existe plusieurs méthodes. Nous parlerons ici que de la plus simple.

Elle consiste, avec votre utilisateur actuel, à utiliser la commande spécifique pour changer de shell : chsh

edouard@localhost $ chsh
Modification d'interpréteur pour edouard.
Nouvel interpréteur [/usr/bin/bash]

Cette commande vous demandera le chemin du nouveau shell à utiliser. En cas d’erreur dans le chemin, elle ne fera rien par sécurité. La liste des chemins de shells valides est contenu dans le fichier /etc/shells. Avec un shell invalide, vous ne pourrez plus vous connecter, d'où cette précaution importante.

Pour plus d’information :

man chsh

2 Installer chsh

Cette commande est installé par défaut dans Fedora. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez l'installer avec la commande suivante :

$ sudo dnf install util-linux-user

Et voilà.