Obsolète - TeX Live

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 5 août 2007 à 16:28 par MaximeCarron (discussion | contributions) (Compatibilité avec les programmes dépendant initialement de teTeX)
Aller à : navigation, rechercher
Article en cours de rédaction ou de modification !
InProgress tip.png
Le présent article est actuellement en cours de rédaction ou de modification.
Adressez-vous à la personne en charge pour toute proposition ou modification.
Auteur / Éditeur : MohamedElmorabity
Par : MohamedElmorabity

1 Préambule

Texlive.png

Le présent tutoriel a pour but de décrire l'utilisation de la distribution (La)TeX TeX Live sous Fedora. Il ne constitue en aucun cas une introduction à (La)TeX.


Cette documentation s'appuie sur certains éléments du tutoriel d'installation de TeX Live 2007 sous Fedora de Michael Peters.


Ecriture tip.png Conventions d'écriture

On prêtera attention aux conventions d'écriture adoptées dans ce tutoriel concernant les commandes à exécuter dans un terminal.

  • Les commandes préfixées par l'invite de commande « # » sont à exécuter en tant que root ; pour rappel, quand cela n'est pas explicitement indiqué, le passage à l'utilisateur root se fera ainsi :
$ su -
Le mot de passe root sera alors demandé.
Quant à celles préfixées par « $ », elles seront à lancer en tant que simple utilisateur.
  • Les textes en italique sont utilisés pour les exemples ou les numéros de version sujets à modification ; ils devront être remplacés selon le contexte.


1.1 (La)TeX

TEX (prononcer « tek »), ou TeX en environnement ASCII, est un programme de composition de documents conçu pour la rédaction de textes et formules mathématiques. Il est développé par Donald Knuth depuis 1977.


LATEX (prononcer « latek »), ou LaTeX en environnement ASCII, est une « sur-couche » de TeX ; il consiste en un ensemble de macros appelées par TeX pour faciliter l'utilisation assez difficile de ce dernier. Il a été conçu par Leslie Lamport en 1982 ; la dernière mouture de cet ensemble est LATEX 2ε (LaTeX2e, prononcer « latek deuzeu »). Il désigne à la fois le langage de description de documents — un langage à balises comme HTML — et le compilateur utilisé pour le traiter et produire des sorties en DVI ou PDF.

LaTeX a avant tout été pensé pour permettre à l'utilisateur de se concentrer sur la structure logique de son document, son découpage, son contenu ; la présentation typographique et la mise en page sont laissées à la charge du programme. On peut ainsi rédiger des documents impeccables tant sur la structure que sur l'apparence.

De plus, tout comme TeX, LaTeX permet l'inclusion de formules mathématiques de façon simple et avec un excellent rendu. Il est de fait prisé dans le monde scientifique et informatique pour la rédaction d'articles, de thèses et de livres. Cependant, par l'inclusion de fichiers de style, ou paquetages (à ne pas confondre avec les paquetages RPM), ses possibilités peuvent être étendues à l'infini et LaTeX est aussi utilisé bien au-delà de sa sphère scientifique originelle : lettres et C.V., présentations projetées, partitions de musique, schémas complexes, etc pourront simplement être composés avec LaTeX. D'autres paquetages permettent par ailleurs le support d'un nombre important de langues (vivantes comme mortes, dans nombre d'alphabets), avec respect strict des règles typographiques propres à chacune.


D'autres extensions à TeX existent également, telles que Plain TeX ou ConTeXt.


Nota bene : la notation « (La)TeX » se réfère à tout jeu de macros appelé par TeX, et inclut TeX et LaTeX.

1.2 Distribution (La)TeX

Une distribution (La)TeX propose essentiellement, outre les compilateurs (La)TeX, d'autres programmes liés, par exemple des programmes de composition (metapost), de visualisation (xdvi), de conversion et d'impression (dvips/dvipdf)... Elle inclut également un ensemble de macros (dont les fameux fichiers de style pour LaTeX), de fontes, ainsi que de la documentation.

Il existe une multitude de distributions (La)TeX pour tous les systèmes d'exploitation et toutes les architectures, dont les plus connues sont :

  • MikTeX, pour Windows ;
  • MacTeX, pour Mac OS X ;
  • teTeX, pour Linux, et disponible par défaut sous Fedora ;
  • TeX Live, multiplate-forme (*nix, *BSD, Windows et MacOS), qui est l'alternative décrite ici.

On pourra trouver une liste plus complète de distributions à l'adresse suivante : http://tex.loria.fr/english/distributions.html.

1.3 Pourquoi utiliser TeX Live ?

La distribution fournie par défaut par Fedora depuis ses débuts, teTeX, n'est plus maintenue depuis mai 2006 (voir l'annonce sur la page du projet), son mainteneur, Thomas Esser, appelant désormais ses anciens contributeurs à participer à TeX Live. Or entre temps les différentes composantes de la distribution (en particulier les feuilles de style) ont subi des corrections de bogue ou ont été mis à jour par leurs auteurs.

De plus, TeX Live fournit bien plus de paquetages que teTeX, ces paquetages supplémentaires devant être installés manuellement avec cette dernière.

Enfin, il est possible d'utiliser TeX Live sans l'installer sur le disque dur : en effet, TeX Live peut être utilisée en mode live, permettant ainsi de l'utiliser depuis le DVD de la distribution.

À noter que tous les composants de TeX Live, tout comme ceux de teTeX, sont libres au regard de la F.S.F.


Un travail de packaging RPM de TeX Live a été initié par les développeurs de Fedora juste avant la sortie de Fedora Core 6 ; malheureusement, les paquetages n'ont pu être prêts pour Fedora 7, mais le seront en revanche pour Fedora 8.


Toutefois, si l'on ne fait pas d'usage « avancé » de (La)TeX, on pourra parfaitement se contenter de la distribution teTeX fournie par Fedora ; pour rappel, son installation à l'aide de yum :

$ su -
# yum install tetex tetex-latex tetex-dvips

2 Obtenir TeX Live

Il existe depuis 2005 deux versions de TeX Live :

  • une version DVD, qui peut indifféremment être utilisée en mode live ou pour une installation ;
  • une version CD, destinée uniquement à être installée.

La version CD ne contient que les exécutables pour x86. En revanche, la version DVD inclut les exécutables pour les architectures x86, x86_64 et PowerPC, et peut de fait être utilisée avec toutes les « variantes » de Fedora.

La dernière version en date est la version 2007, sortie en février 2007.


Note tip.png Remarque
TeX Live est distribuée, pour ses deux versions, sous la forme d'une image ISO. Si l'on souhaite l'installer sur son système, il n'est pas obligatoire de la graver sur un média, sachant que l'installation pourra se faire depuis l'image, montée au préalable (voir la section 4).

2.1 Version DVD

2.1.1 Téléchargement via FTP

On pourra télécharger la version DVD, sous la forme d'une archive ZIP contenant une image ISO, à cette adresse.

On veillera avant toute utilisation à contrôler l'intégrité de l'archive téléchargée grâce à l'utilitaire md5sum :

$ md5sum texlive2007-live-20070212.iso.zip
c8ba8a0640af08ebfcd84df0310ace61  texlive2007-live-20070212.iso.zip

2.1.2 Téléchargement via BitTorrent

La version DVD est également disponible sur le réseau BitTorrent ; le fichier .torrent correspondant est disponible à cette adresse.

Il est inutile de contrôler l'intégrité de l'archive ici, sachant que cela est géré par le protocole BitTorrent.


Une fois l'archive téléchargée et contrôlée , on la décompressera à l'aide de la commande unzip ou du gestionnaire d'archives de son environnement graphique.

2.2 Version CD

2.2.1 Téléchargement via FTP

On pourra télécharger la version CD sous la forme d'une image ISO à cette adresse.

Comme pour la version DVD, on contrôlera l'intégrité de l'image obtenue :

$ md5sum texlive2007-inst-20070212.iso
5b6ce37b44807890b2068811b65cbfed  texlive2007-inst-20070212.iso

2.2.2 Téléchargement via BitTorrent

Le fichier .torrent pour télécharger la version CD via BitTorrent est disponible à cette adresse.

Comme précisé pour la version DVD, il est inutile de vérifier ici l'intégrité de l'image.

3 Utiliser TeX Live en mode live

L'utilisation de TeX Live en mode live offre l'avantage non négligeable de permettre l'utilisation ponctuelle de (La)TeX sans avoir à installer de distribution dédiée sur le disque dur, permettant ainsi l'économie d'espace disque.

Cette utilisation se faisant en tant que simple utilisateur, elle permet également d'utiliser TeX Live sur une machine sur laquelle on n'a pas les droits administrateur.

3.1 Installation des dépendances

La distribution DVD de TeX Live étant destinée à être utilisée sur le plus grand nombre de distributions Linux, les programmes la composant ont été compilés avec GCC 3.2. De fait, sur Fedora Core 4 et supérieur, la présence de la bibliothèque standard de compatibilité avec GCC 3.x sera nécessaire. On vérifiera ainsi si elle est installée :

$ rpm -q compat-libstdc++-33
compat-libstdc++-33-3.2.3-61

En cas de non-retour de cette commande, on l'installera (si l'on a les droits root) :

$ su -
# yum install compat-libstdc++-33


Par ailleurs, si l'on souhaite utiliser les applications graphiques (comme les visionneuses : xdvi, etc), on installera au besoin le paquetage libXp :

# yum install libXp

3.2 Exécution du script de configuration

Une fois le DVD inséré dans son lecteur, on exécutera en tant que simple utilisateur le script de configuration ./install-tl.sh sur le média, après avoir défini la variable d'environnement TEXLIVE_INSTALL_PREFIX ; cette variable définit l'emplacement du répertoire de configuration de TeX Live (ici dans le répertoire ~/texlive) :

$ export TEXLIVE_INSTALL_PREFIX=~/texlive
$ cd point_de_montage_du_DVD
$ ./install-tl.sh

À l'exécution de ce script apparaît le menu suivant :


 ===================> TeX Live installation procedure <==================

===> Note: Letters/digits in <angle brackets> indicate menu items <===
===>       for commands or configurable options                   <===

    Proposed platform: Intel x86 with GNU/Linux
    <P> override system detection and choose platform
    <B> binary systems:         1 out of 15
    <S> Installation scheme (scheme_full)
        [to customize within installation scheme:
         <C> standard collections   <L> language collections]
    82 out of 85, disk space required: 1111249 kB
    <D> directories:
      TEXDIR      (main TeX directory):     /home/utilisateur/texlive/2007     
      TEXMFSYSVAR (systemwide config):      /home/utilisateur/texlive/2007/texmf-var
      TEXMFLOCAL  (systemwide styles etc.): /home/utilisateur/texlive/texmf-local
      TEXMFHOME   (personal styles etc.):   $HOME/texmf
    <O> options:
       [ ] alternate directory for generated fonts ()
       [ ] create symlinks in standard directories
       [ ] do not install macro/font doc tree
       [ ] do not install macro/font source tree
    <R> do not install files, set up to run off CD or DVD
    <I> start installation
    <H> help,  <Q> quit

Enter command:

On ne s'attardera pas ici sur les différentes options proposées par ce menu, seulement utiles dans le cadre d'une installation (voir la section 4). On notera cependant que le script détecte automatiquement la plate-forme utilisée (sous Fedora : x86, x86_64 ou PowerPC).

À l'invite de commande, on entrera « R » pour sélectionner le mode d'exécution depuis le DVD ; on ne touchera à aucun autre paramètre.


Après exécution, le script s'achève sur ce message :


    You should now add these setup statements to your environment,
    depending on what shell is running,
    
    For csh (~/.cshrc):
     setenv TEXMFSYSVAR /home/utilisateur/texlive/2007/texmf-var
     setenv PATH /media/tmp/bin/i386-linux:$PATH

    For bash (~/.bash_profile) or sh (~/.profile):
     TEXMFSYSVAR=/home/utilisateur/texlive/2007/texmf-var
     PATH=/media/tmp/bin/i386-linux:$PATH
     export PATH TEXMFSYSVAR

Comme indiqué, il faut maintenant modifier les deux variables d’environnement PATH et TEXMFSYSVAR. On recopiera ainsi par copier-coller les trois lignes « PATH=… », « TEXMFSYSVAR=… », « export … » sur le terminal et on les exécutera.

Pour éviter de répéter cette saisie de commandes à chaque nouvelle utilisation du DVD, on pourra également, comme suggéré, ajouter ces lignes dans le fichier ~/.bashrc une fois pour toutes.

3.3 Utilisation de TeX Live

La distribution TeX Live est maintenant prête à être utilisée en mode live, avec l'intégralité de ses programmes et macros. On pourra vérifier que les exécutables (La)TeX sont bien accessibles :

$ which latex
point_de_montage_du_DVD/bin/plate_forme-linux/latex


Une fois l'utilisation de TeX Live terminée, il suffira simplement d'éjecter le DVD du lecteur. De même, une nouvelle utilisation se fera en réinsérant le DVD dans son lecteur, sans aucune autre manipulation.

4 Installer TeX Live

On se propose dans cette section de substituer à la distribution (La)TeX teTeX fournie par Fedora la distribution TeX Live.

Y sera également décrite la façon d'assurer la compatibilité de TeX Live avec les paquetages dépendant initialement de teTeX.

4.1 Installation des dépendances

Comme signalé dans la section 3.1, on installera au préalable les paquetages compat-libstdc++-33 et libXp pour pouvoir utiliser TeX Live :

$ su -
# yum install compat-libstdc++-33 libXp

4.2 Exécution du script d'installation

Si l'on a téléchargé l'image ISO du CD ou du DVD TeX Live sans l'avoir gravée, on pourra procéder à l'installation depuis celle-ci ; on la montera ainsi :

$ su -
# mkdir /tmp/texlive
# mount -t iso9660 -o loop image.iso /tmp/texlive

L'image sera ainsi montée dans le répertoire /tmp/texlive.


L'installation de la distribution se fera dans le répertoire /opt/texlive/2007, conformément au F.H.S. ; la sous-racine « 2007 » permet au passage de faire cohabiter plusieurs versions de TeX Live ou de faciliter la transition vers une nouvelle version.

On initialisera d'abord la variable d'environnement TEXLIVE_INSTALL_PREFIX pour définir l'emplacement où TeX Live sera installée. On lancera alors le script d'installation install-tl.sh de la distribution, depuis le point de montage de l'image ISO ou directement depuis le média gravé :

$ su -
# export TEXLIVE_INSTALL_PREFIX=/opt/texlive
# cd point_de_montage_du_média_TeX_Live
# ./install-tl.sh

(à noter que la sous-racine « 2007 » est automatiquement rajoutée par le script au chemin TEXLIVE_INSTALL_PREFIX).

Apparaît alors le menu suivant :


 ===================> TeX Live installation procedure <==================

===> Note: Letters/digits in <angle brackets> indicate menu items <===
===>       for commands or configurable options                   <===

    Proposed platform: Intel x86 with GNU/Linux
    <P> override system detection and choose platform
    <B> binary systems:         1 out of 15
    <S> Installation scheme (scheme_full)
        [to customize within installation scheme:
         <C> standard collections   <L> language collections]
    82 out of 85, disk space required: 1111249 kB
    <D> directories:
      TEXDIR      (main TeX directory):     /opt/texlive/2007     
      TEXMFSYSVAR (systemwide config):      /opt/texlive/2007/texmf-var
      TEXMFLOCAL  (systemwide styles etc.): /opt/texlive/texmf-local
      TEXMFHOME   (personal styles etc.):   $HOME/texmf
    <O> options:
       [ ] alternate directory for generated fonts ()
       [ ] create symlinks in standard directories
       [ ] do not install macro/font doc tree
       [ ] do not install macro/font source tree
    <R> do not install files, set up to run off CD or DVD
    <I> start installation
    <H> help,  <Q> quit

Enter command:

On ne détaillera ici que les options suivantes :

  • la personnalisation du schéma d'installation (option « <S> ») ;
  • les options « annexes » (option « <O> »).

On ne modifiera pas les autres paramètres.

4.2.1 Personnalisation du schéma d'installation

Cette option de personnalisation est accessible depuis le menu principal en entrant « S » à l'invite de commande. Les schémas d'installation suivants sont ainsi proposés :


A TeX Live basic scheme             G TeX Live medium scheme
B TeX Live scheme for ConTeXt       H TeX Live minimal scheme
C TeX Live full scheme              I TeX Live for Omega users
D GUST TeX Live scheme              J teTeX scheme
E GUTenberg TeX Live scheme         K XML typesetting scheme
F MacTeX scheme

Current scheme: scheme_full.

    Press <S> to see collections for this scheme,
          <R> to return to main menu, <Q> to quit
      or press key to select a scheme:

Le tableau suivant décrit brièvement les caractéristiques de chacun de ces schémas :

Description sommaire des différents schémas d'installation de TeX Live
Option Nom Description Espace disque occupé après installation
<A> TeX Live basic scheme Programmes et paquetages (La)TeX de base. 113 Mo
<B> TeX Live scheme for ConTeXt Programmes et paquetages nécessaires à l'utilisation de l'extension TeX ConTeXt. 32 Mo
<C> TeX Live full scheme Intégralité des programmes, macros et de la documentation de la distribution. 1,06 Go
<D> GUST TeX Live scheme Schéma d'installation sélectionné par le G.U.S.T. (groupe polonais d'utilisateurs de TeX) ; particulièrement adapté à la composition de textes en polonais. 297 Mo
<E> GUTenberg TeX Live scheme Schéma d'installation sélectionné par l'association GUTenberg (groupe francophone d'utilisateurs de TeX) ; particulièrement adapté à la composition de textes en français. 768 Mo
<F> MacTeX scheme Schéma équivalent à celui de la distribution (La)TeX MacTeX. 445 Mo
<G> TeX Live medium scheme Schéma d'installation intermédiaire de TeX Live (pour un usage courant). 359 Mo
<H> TeX Live minimal scheme Schéma d'installation minimaliste de TeX Live. 63 Mo
<I> TeX Live for Omega users Programmes et paquetages nécessaires à l'utilisation de l'extension TeX Omega. 394 Mo
<J> teTeX scheme Schéma équivalent à celui de l'ancienne distribution (La)TeX teTeX. 441 Mo
<K> XML typesetting scheme Support (La)TeX de HTML/SGML/XML. 164 Mo

Par défaut, le schéma « TeX Live full scheme » (option « <A> ») est sélectionné ; on pourra choisir cette option si l'on n'est pas limité en espace disque (l'installation complète occupe en effet plus d'1 Go).

Est également proposé un schéma équivalent à celui de la distribution teTeX (option « <J> »), mais les utilisateurs francophones préféreront sans doute le schéma « GUTenberg TeX Live scheme » (option « <E> »), tout aussi complet, et intégrant la documentation des différents composants en français.

Note tip.png Remarque
Il sera possible, même après l'installation, de compléter un schéma installé en y ajoutant de nouveaux paquetages. On se reportera à cette fin à la section 4.4.


Une fois un schéma choisi, on sera redirigé sur le menu principal d'installation.

4.2.2 Options « annexes »

On pourra « affiner » les paramètres d'installation, depuis le menu principal en sélectionnant l'option « O », par le biais du menu suivant :


Current options setup:
==============================================================================

  <A>  alternate directory for automatically generated fonts: [ ]
         directory name: 
  <L>  create symlinks in standard directories:               [ ]
            binaries to: 
            manpages to: 
                info to: 
  <D>  do not install font/macro doc tree: [ ]
  <S>  do not install font/macro source tree: [ ]

Other options:
==============================================================================
  <R>   return to main menu
  <Q>   quit

Enter command:

On pourra choisir de ne pas installer l’arborescence des fichiers source (option « <S> ») afin de gagner de l'espace, sources qui ne seront guère utiles à la plupart des utilisateurs.

On pourra éventuellement choisir de ne pas installer la documentation relative aux fontes et macros (option « <D> ») ; il est cependant utile d'avoir à sa disposition sur le système la documentation des différentes composantes de la distribution.

On ne touchera en aucun cas les autres options.

Une fois les paramètres d'installation éventuellement modifiés, on reviendra au menu principal en entrant « R » à l'invite.



Une fois la configuration de l'installation établie, on pourra enfin lancer l'installation en entrant « I » à l'invite. L'installation prendra un certain temps selon le schéma sélectionné.

4.3 Compatibilité avec les programmes dépendant initialement de teTeX

Une fois l'installation terminée, le script s'achève sur les lignes suivantes :


Add /opt/texlive/2007/texmf/doc/man to MANPATH.
Add /opt/texlive/2007/texmf/doc/info to INFOPATH.
Most importantly, add /opt/texlive/2007/bin/i386-linux
  to your PATH for current and future sessions.

On pourrait suivre ces recommandations afin d'avoir accès aux exécutables et pages de manuel de TeXLive installés comme indiqué.

Malheureusement, si l'on souhaite installer des programmes dépendant de la présence d'une distribution (La)TeX (comme TeXmaker ou LyX), les paquetages correspondant fournis par Fedora dépendant explicitement de teTeX, cette dernière sera aussi installée. On perd alors l'intérêt de l'installation de TeX Live.


C'est pourquoi l'installation d'un RPM de compatibilité est ici proposée ; de cette façon, l'installation de ces programmes n'entraînera plus l'installation systématique de teTeX, et ces programmes utiliseront explicitement la distribution TeX Live venant d'être installée. On pourra télécharger ce paquetage RPM à cette adresse. Ce RPM se charge entre autres :

  • de rendre accessible à tous les utilisateurs les exécutables et pages de documentation (man et info) de TeX Live ;
  • de signaler dans la base de données des paquetages installés la présence d'un équivalent à teTeX installé ;
  • de créer un lien symbolique du répertoire /opt/texlive/texmf-local (répertoire dans lequel doivent être installés les composants non fournis par TeX Live) vers /usr/share/texmf (la racine de l'ancienne distribution teTeX), de façon à ce que les éventuels paquetages (La)TeX ajoutés par l'installation d'un RPM donné soient « intégrés » à TeX Live.

On désinstallera au préalable teTeX si elle est installée :

$ su -
# yum remove tetex\*

Le RPM de compatibilité s'installera alors ainsi :

# rpm -ihv texlive-2007-compat-1-1.noarch.rpm

Après installation de ce paquetage, pour une utilisation immédiate, on n'oubliera pas de lancer la commande suivante (en tant que simple utilisateur) :

$ source /etc/profile.d/texlive.sh

On pourra enfin vérifier que l'installation s'est bien déroulée :

$ which latex
/opt/texlive/2007/bin/plate_forme-linux/latex


Les programmes dépendant initialement de teTeX seront installés sans que cette dernière ne soit requise, et utiliseront les exécutables distribués avec TeX Live ; ci-dessous une liste (non exhaustive) de tels programmes, disponibles via le gestionnaire de paquets de Fedora :

  • TeXmaker, un éditeur (La)TeX (paquetage texmaker) ;
  • Kile, un autre éditeur (La)TeX pour l'environnement KDE (paquetage kile) ;
  • LyX, un traitement de textes utilisant LaTeX (paquetage lyx) ;
  • AUCTeX, une extension pour Emacs et XEmacs pour la rédaction et la visualisation de documents (La)TeX (paquetage emacs-auctex) ;
  • TeXmacs, un éditeur de texte scientifique utilisant (La)TeX (paquetage texmacs) ;
  • Ipe, un programme de dessin vectoriel (paquetage ipe).

4.4 Ajout de nouveaux composants

TeX Live intègre un gestionnaire élémentaire de paquetages (La)TeX, permettant d'installer de nouveaux composants. Cette gestion se fait par le biais du script install-pkg.sh (à ne pas confondre avec install-tl.sh) sur le CD/DVD TeX Live.

La syntaxe de cette commande est la suivante :

./install-pkg.sh options

Les principales options que l'on retiendra ici sont les suivantes :

  • --package=nom_composant : spécifier le composant à installer
  • --listonly : lister le contenu d'un composant sans l'installer.

Ainsi, pour installer par exemple le paquetage beamer :

$ su -
# cd point_de_montage_du_média_TeX_Live
# ./install-pkg.sh --package=beamer

Pour voir le contenu de ce paquetage sans l'installer :

# ./install-pkg.sh --package=beamer --listonly

Après installation d'un paquetage, il n'y a pas lieu d'appeler la commande texhash pour mettre à jour la base de données ls-R de TeX Live, le script s'en chargeant automatiquement.


On pourra utiliser le moteur de recherche du C.T.A.N. (Comprehensive TeX Archive Network), pour rechercher des noms paquetages, et les installer ensuite à l'aide de ./install-pkg.sh.


Ce gestionnaire étant assez rudimentaire, il ne permet malheureusement pas la désinstallation de paquetages (La)TeX.

4.5 Désinstallation de TeX Live

Si l'on souhaire désinstaller TeX Live, il suffira simplement :

  • de désinstaller le RPM de compatibilité dans un premier temps :
$ su -
# yum remove texlive-2007-compat
(attention : tous les programmes dépendant de la présence d'une distribution (La)TeX seront aussi désinstallés) ;
  • de supprimer ensuite la racine de TeX Live, i.e. le répertoire /opt/texlive :
# rm -rf /opt/texlive

5 Références


Catégorie:Bureautique