Obsolète - YUM : Configuration du gestionnaire de paquets

De Wiki Fedora-Fr
Révision datée du 29 septembre 2006 à 22:14 par JohanCwiklinski (discussion | contributions) (Ajout du modèle Auteur)
Aller à : navigation, rechercher
Par : Remi

1 Présentation

Fedora Core est cousine de Red Hat et utilise logiquement les RPM (RPM Package Manager) qui sont des archives contenant des programmes précompilés prêts à l'emploi. Evidemment, il est possible comme sur certains systèmes non communautaires de les chercher un par un sur internet et de les installer manuellement. Mais la gestion dépendances peut quelquefois devenir un véritable casse-tête (un logiciel qui en nécessite un autre, et un autre...).

YUM est un outil permettant de gérer les installations, les désinstallations et les mises à jour de paquetages au format RPM. Il gére les dépendances en téléchargeant ce qui est nécessaire. Il trouve les paquetages sur différentes sources (site internet) que l'on appelle des dépôts.

YUM est fourni en standard dans toutes les versions de Fedora Core.

2 Configuration de yum

Jusqu'à la version 2.0 (FC1 et FC2) il fallait ajouter les dépôts dans le fichier de configuration principal /etc/yum.conf. Il ne faut plus utiliser cette méthode avec les nouvelles versions.

Depuis la version 2.1 (FC3 et plus) on doit créer un fichier pour chaque dépôt dans le dossier /etc/yum.repos.d avec un nom de la forme nomdepot.repo.

Consultez la fiche de chaque dépôt pour avoir plus de renseignement sur son contenu et sa configuration.

Pour tous : les dépôts obligatoires

Pour tous

Remarque : nous avons privilégié le dépôt livna par rapport au dépôt rpmforge car il fournit des pilotes matériels introuvables ailleurs. Ces deux dépôts étant notoirement incompatibles, il est fortement déconseillé, sauf aux habitués de mélanger les RPM en provenance de ces deux sources.

Pour les habitués

Pour les Experts

3 Utilisation de yum

Une fois yum configuré, je ne peux que vous conseiller de mettre à jour tout votre système via la commande (toujours en root) :

# yum update


Si c'est la première fois que vous mettez votre système à jour sur une installation toute fraîche de Fedora Core 4 , lancer la commande

# yum update yum

Cette commande permet à YUM de se mettre à jour indépendamment des autres paquets. Attention toutefois, le haut débit est indispensable pour réaliser les mises à jour du système car la quantité à mettre à jour est conséquente !


Pour rechercher un paquet, faites la commande :

# yum list <nom du paquet>

Bien sûr, ceci n'est pas très pratique si l'on ne connaît pas très bien le nom du paquet. Heureusement pour vous, yum accepte le caractère joker * (étoile). Ce caractère joker fonctionne également avec les autres commandes. Exemple :

# yum list kerne\*

Yum vous listera les paquets correspondants à votre recherche installés et ceux que vous pouvez installer.


Pour installer un paquet :

# yum install <nom du paquet>

Pour supprimer un paquet :

# yum remove <nom du paquet>

Pour une mise à jour sélective :

# yum --exclude=<nom du paquet> update

Ceci est surtout pratique pour mettre à jour votre système sans mettre à jour votre noyau si avez de modules que vous ne voulez pas réinstaller à chaque fois ou autre raison :

# yum --exclude=kerne\* update

Pour exclure un dépôt temporairement :

# yum --disablerepo=<nom du dépôt> update

Pour inclure un dépôt temporairement :

# yum --enablerepo=<nom du dépôt> update

Ce sont les principales commandes disponibles avec yum mais il en existe de nombreuses autres que vous pouvez découvrir en tapant simplement

# man yum

4 Conclusion

Yum simplifie bien la vie des utilisateurs, c'est certain. Avec yum, vous disposez toujours des derniers paquets car celui-ci interroge les dépôts à chaque opération.

La lenteur souvent reprochée aux premières versions de Yum c'est nettement améliorée avec les dernières versions.

La quasi totalité des dépôts a d'ailleurs abandonné le format apt-rpm (portage pour les systèmes utilisant les RPM du logiciel apt-get de Debian).

Il existe quelques interfaces graphiques simplifiant encore l'utilisation de Yum :

Voir aussi :