GNOME 3

De Wiki Fedora-Fr
(Redirigé depuis GNOME3)
Aller à : navigation, rechercher
Par : Guillaume Kulakowski, Johan Cwiklinski

1 Introduction

Fedora 15 a marqué l'arrivée de GNOME 3 et Gnome Shell.

Que l'on aime ou que l'on n'aime pas, Gnome Shell représente l'avenir de GNOME et il va donc falloir s'y faire... C'est là que cet article rentre en jeu.

Bien que Gnome Shell ait été disponible dans les dépôts de Fedora depuis Fedora 13, ces versions ne représentaient pas ce qu'est devenu Gnome Shell. La première version de Fedora à embarquer Gnome Shell et GNOME 3 dans leurs versions finales était Fedora 15.

2 GSettings : configuration de Gnome 3

Gnome 3 n'utilise plus GConf pour sa configuration, mais GSettings. L'application dconf-editor est une interface graphique à gsettings, tout comme l'était gconf-editor pour GConf.

Vous pourrez par exemple lister les clés relatives à l'horloge :

$ gsettings list-keys org.gnome.desktop.interface
clock-show-seconds
clock-format
clock-show-date

Vous pourrez récupérer la valeur courante d'une clé :

$ gsettings get org.gnome.desktop.interface clock-show-date
false
$ gsettings get org.gnome.desktop.interface clock-show-seconds
false

Il s'agit bien de la configuration par défaut : les secondes et la date ne sont pas affichées. Changeons ça :

$ gsettings set org.gnome.desktop.interface clock-show-date true
$ gsettings set org.gnome.desktop.interface clock-show-seconds true
$ gsettings get org.gnome.desktop.interface clock-show-date
true
$ gsettings get org.gnome.desktop.interface clock-show-seconds
true

Certaines modifications nécessiteront de relancer la session pour que l'effet soit appliqué.

Le résultat de ces modifications :

Gs hour.jpg

La liste des différentes clés est accessible avec la commande gsettings list-schemas, par exemple :

$ gsettings list-schemas | grep shell
org.gnome.shell.keyboard
org.gnome.shell
org.gnome.shell.overrides
org.gnome.shell.extensions.user-theme

De nombreuses clés sont disponibles pour diverses applications Gnome et pour les extensions ; mais faites bien attention à ce que vous faites lorsque vous effectuez des modifications ;)

3 Étendre Gnome Shell par des extensions

Il est possible d'étendre Gnome Shell via des extensions. Pour cela vous devez disposer du paquet gnome-shell-extensions-common. Une fois ce paquet installé, vous pouvez utiliser des extensions Gnome Shell en les plaçant dans ~/.local/share/gnome-shell/extensions ou en les installant depuis votre gestionnaire de paquet (un dnf list gnome-shell-extension\* vous listera les extensions existantes dans les dépôts).

4 Personnaliser le thème de Gnome Shell

Pour cela il vous faudra GNOME Tweak Tool et gnome-shell-extensions-user-theme :

$ su -c 'dnf install gnome-tweak-tool gnome-shell-extension-user-theme'

Vous pouvez télécharger des thèmes Gnome Shell sur DeviantART, les installer depuis GNOME Tweak Tool et il seront stocké dans ~/.themes.

Un fois les thème installés, vous pouvez passer d'un thème à un autre via dconf-editor et la clef org.gnome.shell.extensions.user-theme.

Il est aussi possible de se passer de gnome-tweak-tool. Il faudra d'abord récupérer le thème et placer les fichiers dans un dossier ~/.themes/gs-atolm/gnome-shell. Pour le thème Atolm ), ce dossier contiendra quelques images png et svg, un fichiers css, etc.

Il faut ensuite activer le thème souhaité, via gsettings :

$ gsettings set org.gnome.shell.extensions.user-theme name 'gs-atolm'

Enfin, rechargez le bureau.

5 FAQ GNOME3 / Gnome Shell

5.1 Comment retrouver les icônes sur le bureau ?

Pour cela, utilisez gnome-tweak-tool disponible dans les dépôts :

$ su -c 'dnf install gnome-tweak-tool'

Allez dans la rubrique "Bureau" et activez l'option "Icônes sur le bureau"

5.2 Comment retrouver les boutons "réduire" et "maximiser" sur les fenêtres ?

Pour cela, utilisez gnome-tweak-tool disponible dans les dépôts :

$ su -c 'dnf install gnome-tweak-tool'

Allez dans la rubrique "Fenêtres" et activez l'option "Maximiser'" et "Minimiser'"

5.3 Comment accéder au bouton pour mettre en veille mon PC

Vous aurez noté la disparition par défaut de l'entrée de menu permettant de mettre en veille l'ordinateur. Cette entrée, est simplement « cachée » par défaut, dans le menu utilisateur (tout à droite) appuyer sur [Alt] pour la faire réapparaître.

5.4 Comment changer le comportement lors du rabat de l'écran d'un ordinateur portable

Pour cela, utilisez gnome-tweak-tool disponible dans les dépôts :

$ su -c 'dnf install gnome-tweak-tool'

Allez dans la rubrique "Énergie" et changez le comportement souhaité quand on rabat l'écran en fonction que le portable soit sous batterie ou sous alimentation (AC). Par défaut l'ordinateur se mettra en veille dans un tel cas, vous pouvez cocher l'option pour ne pas réaliser ce comportement.

5.5 Comment faire remarcher la touche supprimer ?

L'équipe de GNOME a voulu uniformiser les actions sur les fichiers. De ce fait pour supprimer un fichier, il faut passer par [Ctrl]+[Suppr], ce qui est uniforme avec les [Ctrl]+[v], [Ctrl]+[x], [Ctrl]+[c], etc..

Il est possible de revenir à l'ancien comportement, pour cela :

  1. Installez dconf-editor
  2. Activez la clef org.gnome.desktop.interface, can-change-accels
  3. Ouvrez Nautilus et sélectionner n'importe quel fichier
  4. Allez dans "Édition", survolez l'option "Mettre à la corbeille" et appuyez deux fois sur la touche [Suppr]
  5. Désactivez la clef org.gnome.desktop.interface, can-change-accels

5.6 Comment retrouver le comportement de [Alt]+[Tab]

La combinaison [Alt]+[Tab] permet de naviguer parmi les fenêtres ouvertes. Les fenêtres d'une même application sont groupées par défaut. Il existe une extension permettant de supprimer le groupement et donc, de naviguer parmi toutes les fenêtres : gnome-shell-extension-alternate-tab

Alternativement, vous pouvez utilise [Alt]+[`] (situé au-dessus de la touche [Tab] sur les claviers américain) pour reproduire le comportement originel de [Alt]+[Tab] sans l'extension.

5.7 Comment retrouver le comportement classique avec un affichage double écran

Par défaut, le changement de bureau virtuel n'affecte que l'écran principal. Pour retrouver un comportement classique avec le bureau virtuel avec un changement simultané sur les deux écran, il faut exécuter la commande suivante dans [Alt]+[F2] (ou dans un terminal avec son utilisateur courant):

gsettings set org.gnome.mutter workspaces-only-on-primary false gconftool-2

Puis relancer la session Gnome.

5.8 Comment basculer vers un autre espace de travail au clavier

Sous gnome 2, on utilisait les combinaisons [Ctrl]+[Alt]+[Gauche] et [Ctrl]+[Alt]+[Droite] (navigation horizontale).

On utilise désormais les combinaisons [Ctrl]+[Alt]+[Haut] et [Ctrl]+[Alt]+[Bas] (navigation verticale)

5.9 Comment recharger le bureau ?

Vous pouvez bien entendu recharger le bureau en quittant votre session et en la réouvrant ensuite. Mais gnome-shell propose une alternative bien plus pratique : appuyez simultanément sur [Alt] et [F2] (qui est toujours le raccourci pour lancer des applications, tout comme sous Gnome2 et KDE), entrez simplement « r » puis validez par [Entrée].

Cette option n'est pas possible en combinaison avec le serveur d'affichage Wayland, employé par défaut avec GNOME depuis Fedora 25.

5.10 En cas de problème

Imaginons que vous venez juste d'installer une extension, mais que cette dernière ne semble pas chargée. Une interface de « débogage » existe dans gnome-shell et vous fournira des informations intéressantes. Cet outil se nomme Looking Glass (abrégé « lg »). Pour le lancer, appuyez simultanément sur [Alt] et [F2] puis entrez « lg ». Cela vous ouvrira une fenêtre rappelant guake. Quatre onglets sont disponibles :

  • evaluator : il s'agit de l'outil de débogage,
  • windows : des informations sur les fenêtres,
  • errors : les erreurs survenues (dans le cas d'une extension non chargée, il y a fort à parier que cet onglet vous sera bien utile),
  • extensions : la liste des extensions chargées.

Pour sortir de l'interface, revenez sur l'onglet evaluator et appuyez sur la touche [Échap].

5.11 Modifier l'image de fond de GDM

Cette astuce provient du wiki archlinux - avec juste une petite modification spécifique à Fedora -un grand merci à eux :-)

Note tip.png Accès aux images
Il faudra porter une attention toute particulière à ce que l'image choisie soit bien visible par l'utilisateur gdm sur votre système. En d'autres termes, évitez votre dossier utilisateur :)

Nombre d'entre nous aiment à changer l'image d'arrière plan de GDM, le gestionnaire de connexion (mais si, là où on vous demande de vous authentifier...). Les méthodes qui fonctionnaient auparavant ne sont évidemment plus d'actualité. Voici ce qu'il faut faire désormais.

Tout d'abord, connectez vous avec l'utilisateur gdm et lancez DBus:

$ su -c 'su -ls /bin/bash gdm'
bash-4.2$ eval $(dbus-launch --auto-syntax)

La commande précédente utilise eval pour assurer l'export de variables nécessaires au bon fonctionnement du tout. Si vous lanciez uniquement dbus-launch, la commande vous renverrait deux variables que vous auriez ensuite à exporter vous-même.

Lancez ensuite la commande dconf-service qui vérifiera si le service dconf est lancé (et le lancera au besoin) :

bash-4.2$ /usr/libexec/dconf-service&

Affichez le valeur courante de l'image de fond :

bash-4.2$ GSETTINGS_BACKEND=dconf gsettings get org.gnome.desktop.background picture-uri

Et changez-en :

bash-4.2$ GSETTINGS_BACKEND=dconf gsettings set org.gnome.desktop.background picture-uri 'file:///usr/share/backgrounds/gnome/Wood.jpg'

Sur le même modèle, il est aussi possible de changer d'autres propriétés, comme par exemple la méthode d'affichage de l'images de fond (zoom, ...) :

bash-4.2$ GSETTINGS_BACKEND=dconf gsettings get org.gnome.desktop.background picture-options

Pour une liste des options possibles :

bash-4.2$ GSETTINGS_BACKEND=dconf gsettings range org.gnome.desktop.background picture-options

6 Alternatives à Gnome Shell

Si vous n'arrivez vraiment pas à vous faire à GNOME 3 ou que votre ordinateur ne permet pas de l'utiliser, il existe des alternatives disponibles dans Fedora :

  • Le « mode dégradé » de Gnome 3 qui sera utilisé par défaut si votre carte vidéo n'est pas supportée par exemple,
  • XFCE,
  • LXDE.
  • KDE,
  • ...

7 Articles connexes