Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Portail de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

Irssi - client IRC en mode console

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : Navigation, rechercher
Par :

1 Introduction

1.1 Présentation du programme

Irssi est un client IRC en mode console ; l'avantage de ce programme sur ses homologues graphiques est que son interface textuelle en fait un logiciel très léger, très rapide et qui s'adapte parfaitement à l'environnement de bureau de l'utilisateur. Il est également possible de l'utiliser directement dans une console tty et l'utilisation distante est facilitée. Il est programmé en C++ et est extensible par des scripts Perl.

1.2 Bref rappel sur l'IRC

IRC est l'acronyme d'Internet Relay Chat, protocole créé en 1988 par Jarkko Oikarinen ; il est documenté dans les RFC 2810 à 2813 et consiste en un agencement de réseaux. Un réseau est un ensemble de serveurs répartis de part le monde et interconnectés entre eux. Sur ces serveurs sont stockés les salles de discussion, aussi appelées canaux ou salons (channels en anglais) : ce sont des lieux virtuels thématiques où se regroupent des utilisateurs du réseau IRC afin de discuter d'un sujet défini, demander ou apporter de l'aide, etc. Ex : Freenode est un réseau, heinlein.freenode.net est un des serveurs du réseau Freenode et #fedora-fr est un canal, en l'occurence le canal francophone des utilisateurs de Fedora GNU/Linux.


Ecriture tip.png Conventions d'écriture
Tout texte encadré des signes < et > comme <pseudo> convient d'être remplacé par l'utilisateur par le texte lui correspondant.

2 Installation d'Irssi

Un RPM pour Irssi se trouve dans les dépôts officiels de Fedora, vous pouvez donc l'installer comme suit :

$ su -
# yum install irssi

L'installation par RPM est recommandée et est la méthode la plus simple. Cependant il reste tout à fait possible de l'installer par compilation des sources de la version stable ou des sources de développement, régulièrement mises à jour. Par souci de simplicité, nous ne traiterons pas de ces méthodes dans le présent article, mais vous pouvez vous procurer vous procurer les sources depuis la page de téléchargement d'Irssi.

3 Configuration du client

Note tip.png Commande ou fichier
Dans ce qui va suivre, deux façons équivalentes de configurer Irssi seront présentées successivement : La modification manuelle du fichier de configuration et l'utilisation de commandes à taper dans Irssi. La première comportant plus de risques de fausse manipulation et étant donc moins adaptée aux débutants que la seconde, choisissez celle avec laquelle vous serez le plus à l'aise.

Une fois Irssi installé, vous pouvez immédiatement l'utiliser en tapant la commande irssi dans un shell et en effectuant manuellement la connexion au serveur, l'identification et le choix des canaux à rejoindre :

/connect <serveur>
/nick <votre pseudo>
/msg NickServ IDENTIFY <mot de passe> (dans le cas où vous êtes propriétaire du nick name)
/join #channel

Mais il est également possible de configurer Irssi afin de disposer de raccourcis pour ces tâches voir de les rendre totalement automatiques dès le lancement du programme :

La configuration d'Irssi est stockée dans le fichier ~/.irssi/config, ouvrez-le avec votre éditeur de texte favori (gedit, vim, emacs...).

3.1 Les serveurs

La première partie de la configuration est dédiée aux serveurs ; ici sont indiqués les paramètres de serveur à utiliser pour se connecter à chaque chatnet.

3.1.1 Avec le fichier de configuration

La configuration par défaut d'Irssi doit ressembler à ceci :

 1 servers = (
 2   { address = "irc.stealth.net"; chatnet = "IRCnet"; port = "6668"; },
 3   { address = "irc.efnet.org"; chatnet = "EFNet"; port = "6667"; },
 4   {
 5     address = "irc.undernet.org" 
 6     chatnet = "Undernet";
 7     port = "6667";
 8   },
 9   { address = "irc.dal.net"; chatnet = "DALnet"; port = "6667"; },
10   {
11     address = "irc.quakenet.org";
12     chatnet = "QuakeNet";
13     port = "6667";
14   },
15   { address = "silc.silcnet.org"; chatnet = "SILC"; port = "706"; }
16 );

La syntaxe est la suivante : entre deux accolades vous définissez :

  • l'adresse avec adress = ;
  • le chatnet utilisant ce serveur : chatnet = ;
  • le port de connexion à utiliser : port = ;
  • l'encodage des caractères utilisé sur le serveur, il s'agit de la variable term_type.
InProgress tip.png Attention !
Il faut indiquer toutes les valeurs entre guillemets et terminer chaque association par un point-virgule. De même, lorsque vous ajoutez un serveur, pensez à rajouter une virgule après l'accolade de fermeture du serveur juste avant.

Cet avertissement s'applique à l'ensemble des paramètres avec quelques variations dans les caractères à placer après l'accolade de fermeture du paramètre précédent, observez ceux existants et respectez la syntaxe utilisée.

Dans notre exemple nous allons rajouter les paramètres pour Freenode :

16   {
17     address = "irc.freenode.org";
18     chatnet = "freenode";
19     port = "6667";
20     term_type = "utf-8";
21   }

3.1.2 Commande équivalente

La commande suivante est équivalente :

/server add -network freenode -port 6667 irc.freenode.org

3.2 Les chatnets

InProgress tip.png Attention !
Le nom du chatnet que vous définissez doit être le même que celui indiqué dans les paramètres de serveur que le chatnet utilisera.

3.2.1 Avec le fichier de configuration

Les chatnets ou « réseaux de bavardage » sont les réseaux IRC. Avec Irssi en paramètrant le chatnet vous pouvez donner de nombreux paramètres. Ici est un exemple de configuration pour freenode :

57   freenode = {
58     type = "IRC";
59     nick = "<Pseudo>";
60     user_name = "<Nom d'utilisateur à afficher>";
61     real_name = "<Nom réel à afficher>";
62     autosendcmd = "/msg NickServ identify <mot_de_passe>";
63     # autosendcmd = "/unquery NickServ";
64   };

Vous définissez tout d'abord le type du chatnet, la plupart du temps il faudra indiquer IRC, ensuite vous indiquez le pseudo que vous voulez utiliser pour ce chatnet, si vous ne l'indiquez pas ici, Irssi utilisera celui défini dans les paramètres globaux d'identité que nous verrons plus tard.

Le mot clé autosendcmd permet de définir une commande qui sera éxécutée automatiquement à la connexion au chatnet.

L'avantage de configurer un chatnet dans Irssi est donc de pouvoir automatiser tout le processus de connexion et identification. La jonction automatique aux canaux se basant aussi dessus.

Note tip.png Note
Je vous conseil d'ajouter la ligne 62 à votre fichier, celle ci vous évitera d'avoir à vous identifier manuellement à chaque connexion en se chargeant d'envoyer à NickServ la requête d'identification avec le mot de passe. Si la fenêtre de conversation avec NickServ qui en résulte vous gêne décommentez la ligne 63, elle envoie une instruction de terminaison de la conversation avec le pseudo concerné, ici NickServ.

3.2.2 Commande équivalente

La commande suivante est équivalente :

/network add -nick <pseudo> -user <nom_d_utilisateur> -realname "<Vrai nom>" -autosendcmd "/msg NickServ IDENTIFY <mot_de_passe>" freenode

3.3 Les canaux

3.3.1 Avec le fichier de configuration

La section qui apparait juste après les chatnets est celle de configuration des canaux :

66 channels = (
67   { name = "#irssi"; chatnet = "ircnet"; autojoin = "No"; },
68   { name = "silc"; chatnet = "silc"; autojoin = "No"; },
69   { name = "#fedora-fr"; chatnet = "freenode"; autojoin = "Yes"; },
70 );

La ligne en gras est celle que j'ai rajouté. Le paramètrage est simple, d'abord le nom, puis le chatnet sur lequel se trouve le canal. Enfin un paramètre nous intéresse plus ici :

autojoin = "Yes";

En indiquant « Yes » à autojoin pour le canal que vous venez d'ajouter, Irssi rejoindra automatiquement le canal en question à la connexion au chatnet, à la longue et si vous rejoignez régulièrement le canal en question c'est beaucoup plus rapide et agréable.

3.3.2 Commande équivalente

La commande suivante est équivalente :

/channel add -auto #fedora-fr freenode

3.4 Modification globale de l'identité par défaut

Par défaut Irssi va indiquer votre nom d'utilisateur comme nom d'utilisateur, le nom renseigné à la création de votre compte comme nick name et votre nom réel. Pour des raisons évidentes de confidentialité, on peut avoir envie de ne soumettre que des pseudonymes.

C'est bien sûr configurable via le fichier de configuration, pour cela intéressons-nous à la section settings qui se trouve à la fin du fichier ~/.irssi/config (:$ est un bon moyen d'y arriver si vous utilisez l'éditeur Vi). Voici ce à quoi cela ressemble par défaut :

232 settings = {
233   core = { real_name = "<votre vrai nom>"; user_name = "<votre nom d'utilisateur>"; nick = "<votre prénom>"; };
234   "fe-text" = { actlist_sort = "refnum"; };
235   "fe-common/core" = { theme = "initrd"; };
236 };

Settings ne définit pas que vote identité mais aussi d'autres paramètres comme le thème d'interface. La ligne qui nous intéresse ici est la première (233 dans le cas présent), modifiez les paramètres real_name, user_name et nick et le tour et joué, exemple :

233   core = { real_name = "<Nom réel à afficher>"; user_name = "<nom d'utilisateur à afficher>"; nick = "<pseudo>"; };

Voilà pour l'identité globale, à partir de maintenant Irssi utilisera ces paramètres pour toute nouvelle connexion à un réseau IRC, à part si vous les écrasez dans la configuration du chanset correspondant.

3.5 Résumé du paramètrage

Serveur : Ajoutez le serveur qui sera utilisé par le chanset

16   {
17     address = "irc.freenode.org";
18     chatnet = "freenode";
19     port = "6667";
20     term_type = "utf-8";
21   }

Chanset : Ajoutez le réseau IRC à proprement parlé avec les commandes à éxécuter automatiquement à la connexion etc. Veillez à ce que le nom corresponde à celui indiqué dans les paramètres serveur

57   freenode = {
58     type = "IRC";
59     nick = "<Pseudo>";
60     user_name = "<Nom d'utilisateur à afficher>";
61     real_name = "<Nom réel à afficher>";
62     autosendcmd = "/msg NickServ identify <mot_de_passe>";
63     # autosendcmd = "/unquery NickServ";
64   };

Canaux : Les canaux pour lesquels vous voulez indiquer des paramètres spéciaux pour le chanset sur lequel ils sont situés, comme la jonction automatisée par exemple. Veillez à ce que le nom du chanset soit le même que dans les paramètres de chansets.

{ name = "#fedora-fr"; chatnet = "freenode"; autojoin = "Yes"; }

Identité globale : Modification de real_name, user_name et nick.

233   core = { real_name = "<Nom réel à afficher>"; user_name = "<nom d'utilisateur à afficher>"; nick = "<pseudo>"; };

4 Utilisation du client

Maintenant que le paramètrage est terminé, vous n'avez plus qu'à vous connecter au chanset précédemment configuré :

/connect freenode

Irssi se connectera à un serveur du réseau Freenode, vous authentifiera dans leurs services et rejoindra pour vous les canaux indiqués dans le fichier de configuration.

Irssi tout juste configuré

Maintenant connecté, plusieurs fenêtres doivent être ouvertes, vous pouvez naviguer entre elles avec les raccourcis claviers suivants :

4.1 Raccourcis clavier

Fonction Combinaison de touches Commande équivalent
Fenêtre suivante [CTRL] + [N] /window next
Fenêtre précédente [CTRL] + [P] /window previous
Aller directement à la fenêtre n [ALT] + [n] où n est le numéro de la fenêtre. /window n
Naviguer par la droite ou la gauche [flèche droite] -
Liste des fenêtres actives - /window list

Tapez votre message dans la zone en bas de la fenêtre et validez à l'aide de la touche [Entrée]

5 Personnalisation

Irssi peut être personnalisé en lui ajoutant les fonctions à l'aide de scripts Perl ou en modifiant l'interface utilisateur à l'aide de thèmes.

5.1 Les thèmes

Les thèmes pour Irssi peuvent être obtenus ici : [1] choisissez un ou plusieurs qui vous plaisent et enregistrez-les dans le dossier ~/.irssi.

Vous pouvez maintenant appliquer le thème choisi depuis l'interface utilisateur : Il vous suffit de taper la commande /set theme <nomdutheme> puis /save et Irssi se chargera d'écrire la configuration correspondante.

Irssi avec le thème initrd

Ici avec le thème initrd

Pour revenir au thème par défaut tapez /set theme default puis /save.

Note tip.png Note
Vous pouvez essayer plusieurs thèmes avant de sauvegarder la configuration en tapant successivement /set theme <theme 1> puis /set theme <theme 2> etc. Irssi chargera au démarrage le thème par défaut tant que vous n'aurez pas sauvegardé avec un thème différent

5.2 Les scripts

Les scripts pour Irssi sont de petits programmes écrits en Perl qui permettent d'ajouter des fonctions plus ou moins utiles à votre client IRC favori. Vous pouvez en obtenir ici : [2] ; il en existe de très nombreux, à vous de faire votre choix parmi ceux existants. Téléchargez ceux qui vous intéressent et mettez-les dans le dossier ~/.irssi/scripts ; créez-le s'il n'existe pas encore.

Bien que leur utilisation varie d'un script à l'autre, leur chargement et déchargement se fait toujours de la même façon. Voici un petit récapitulatif des commandes les plus utiles pour les scripts :

Note tip.png Lancement au démarrage
Vous pouvez indiquer à Irssi qu'il doit charger automatiquement un script au démarrage en le plaçant dans le dossier ~/.irssi/scripts/autorun
Commande Effet Raccourci
Récapitulatif des commandes de scripts, précisez bien le nom du fichier avec son extension
/script load <script.pl> Charge le script <script.pl> /load <script.pl>
/script unload <script.pl> Décharge le script <script.pl> /unload <script.pl>
/script list Liste les scripts chargés -
/script reset Décharge tous les scripts et réinitialise l'interpréteur Perl -

6 Utilisation avancée

Les sous-parties suivantes concernent l'utilisation avancée d'Irssi et ne sont pas obligatoires pour bavarder.

6.1 Utilisation à distance

L'utilisation à distance d'Irssi est très simple à l'aide de SSH et de GNU Screen.

Note tip.png Pourquoi utiliser screen alors que SSH seul peut suffire ?
En cas de déconnexion subite, screen nous permettra de reprendre notre session là où elle s'était arrêtée alors que SSH seul ne nous le permet pas.

6.1.1 Petite présentation de screen

GNU Screen est un multiplexeur de terminal, en clair il permet de multiplier les sessions en cours sur un même terminal, pour le lancer :

screen

Voici un tableau récapitulatif des raccourcis clavier à connaitre pour utiliser tranquillement screen avec Irssi et SSH :

Raccourci Effet
[CTRL] + [A] + [C] Créer une nouvelle fenêtre
[CTRL] + [A] + [N] Fenêtre suivante
[CTRL] + [A] + [P] Fenêtre précédente
[CTRL] + [A] + [D] Détacher la session courante
[CTRL] + [A] + ["] Lister les fenêtres en cours
[CTRL] + [A] + [X] Verrouiller la session courante avec un mot de passe

Une fois une session détachée, vous pouvez vous rattachez à elle en lancant screen -r pid.tty.host ou plus simplement screen -r pid

Au lancement de screen vous pouvez également passer l'argument -S <nom> qui nomme la session, facilitant son rattachement.

6.1.2 Utilisation distante d'Irssi

Prenons un cas concret, vous voulez utiliser Irssi depuis votre lieu de travail en vous connectant à votre ordinateur personnel resté chez vous.

Sur votre ordinateur personnel (nommons le ordi1), lancez screen puis Irssi:

screen -S irssi
irssi

Vous disposez maintenant d'une session nommée irssi et qui fait tourner irssi

Vient l'heure de partir, détachez la session courante dans screen (voir tableau des raccourcis clavier), une fois sur votre lieu de travail, ouvrez une session distante en ssh sur ordi1, puis lancez screen -d -r irssi et voilà !

ssh machin@ip/domaine_dyndns
screen -d -r irssi

En cas de coupure de connexion, rattachez de nouveau la session avec screen et le tour est joué.

Note tip.png Détacher automatiquement la session
Il est préférable d'utiliser screen -d -r plutôt que screen -r. L'argument -d détachera automatiquement la session avant de la rejoindre si elle n'était pas déjà détachée. Cela permet d'éviter certains conflits lorsque, par exemple, on oublie de détacher la session.

6.2 Journaux

Irssi est capable d'enregistrer tous les messages d'un canal dans un fichier journal, de mémoriser ceux qui vous ont été envoyés lorsque vous étiez absent etc.

Les options de logging sont très nombreuses et je vous invite à consulter le point 11 du manuel d'Irssi relatif au logging [3]

Par défaut celui ci enregistrera les messages comportant votre pseudonyme lorsque vous utilisez /away et vous les réaffichera lors de votre retour, vous pouvez aussi lui demander d'enregistrer tous les messages du chan courant comme suit :

/log open -targets #canal-cible fichierlog

De la fenêtre active :

/log open -window fichierlog

Ceux d'un utilisateur en particulier :

/log open -targets pseudo_cible fichierlog

etc.

Note tip.png Ouverture automatique d'un journal
Il est possible d'indiquer à Irssi d'ouvrir à son lancement un fichier journal et de continuer à écrire dedans en passant le paramère -autoopen à /LOG OPEN.

En ne précisant pas de cible, Irssi enregistrera les messages de la fenêtre active et prendra en compte les changements de fenêtres. Le canal sera alors précisé dans le fichier journal avant les paroles.

6.3 Gestion du multifenêtrage

Irssi offre la possibilité de séparer la fenêtre courante en plusieurs conteneurs, de façon horizontale seulement.

La commande /window show # affichera la fenêtre # dans un nouveau conteneur, exemple ici :

Split horizontal de la fenêtre d'Irssi

/window close fermera le conteneur courant, attention : le chan est aussi quitté.

Vous pouvez créer un nouveau conteneur en tapant /window new.

La gestion des fenêtres s'effectue comme lorsque l'écran n'est pas divisé, mais gardez en tête une chose : Une fenêtre ouverte dans un conteneur X restera dans celui ci par défaut et ce jusqu'à ce que vous demandez à Irssi de pouvoir la déplacer

Pour "libérer" une fenêtre de son conteneur tapez la commande /window stick # off vous pouvez maintenant la faire s'afficher ailleurs par exemple comme ceci :

  • conteneur 1 : #exemple1, #exemple2
  • conteneur 2 : #exemple3, #exemple4

Imaginons que vous vouliez afficher exemple1 dans le conteneur 2, vous allez faire :

/window stick 2 off (en considérant que #exemple1 est dans la fenêtre 2, la 1 étant celle de status)

Maintenant changez la fenêtre affichée par le conteneur 1 pour #exemple2, passez à #exemple3 et changez pour la fenêtre n°2 (#exemple1) et c'est fait !

A vous maintenant de vous entraîner à gérer vos fenêtres, la page de manuel d'Irssi pour le miltifenêtrage n'étant pas encore rédigée, je vous conseille de consulter l'aide directement dans Irssi : /help window la gestion des fenêtres est plutot simple en elle même mais requiert de prendre le "coup de main", la meilleur façon est d'expérimenter.

6.4 Exécution de programmes externes

La commande /exec permet d'exécuter un programme externe, une commande shell, etc.

En passant l'argument -o à /exec, les retours de la commande seront envoyés sur le canal.

Exemple :

/exec -o echo coucou
<EOF> coucou

6.5 Les alias, commandes personnalisées

Les alias permettent de définir des raccourcis de commandes ; c'est une fonction très puissante d'Irssi.

Pour définir un alias, utilisez la commande

/alias <nom> commande

Vous pouvez définir plusieurs commandes pour un même alias en les séparant par un ";"

Pour supprimer un alias, utilisez une de ces deux commandes :

/alias -<nom>
ou
/unalias <nom>

La puissance d'alias réside dans sa combinaison avec /script et /exec : script permet de passer une expression perl à interpréter, et /exec vous a été présenté dans le point précédent.

Nous pouvons par exemple définir une commande /kernelversion qui renverra sur le chan la version du noyau Linux de votre système :

/alias kernelversion /exec -o uname -r
/kernelversion
<EOF> 2.6.25.9-76.fc9.i686

Les possibilités sont ainsi quasi infinies, exemple avec du Perl :

/alias <nom> /script exec <commandes perl>

Et du Python :

/alias coucou /exec -o python -c "import time\; print 'Bonjour tout le monde, le timestamp du moment est %s'%time.time()"

qui affichera l'heure en seconde à laquelle le message a été posté.

6.6 Irssi proxy

InProgress tip.png Attention !
Vous devez avoir configuré le serveur et le chanset que vous voulez utiliser à travers le proxy pour en faire usage.

Reportez-vous à la section Configuration du client pour plus d'informations.

Irssi comprend un module de proxy pour remédier aux problèmes réseau, il servira d'intermédiaire entre vous et le serveur du réseau sur lequel vous êtes connecté.

Pour charger le proxy :

/load proxy

Ensuite vous devez indiquer un mot de passe, indiquez-en un de préférence différent de celui qui vous identifie :

/set irssiproxy_password <mot_de_passe>

Maintenant assignez un port d'écoute au réseau que vous voulez utiliser avec le proxy. Vous pouvez en ajouter plusieurs mais veillez à ce qu'ils aient chacun un port d'écoute différent :

/set irssiproxy_ports freenode=65534

Puis connectez-vous au réseau, vos communications passent maintenant par le proxy.

7 Aller plus loin

Bien que cet article couvre pas mal d'aspects du client Irssi toutes ses possibilités ne sont pas présentées, pour plus d'informations la documentation officielle est une grande source d'informations [4].

8 Références

  • Le manuel officiel d'Irssi : [5]
  • Documentation, proxy : [6]
  • La page de la documentation [7]
  • La page des scripts d'Irssi : [8]
  • La page des thèmes d'Irssi : [9]
  • L'IRC sur Wikipédia fr : [10]
  • Pages de man de screen : man screen
Actions
Espaces de noms
Variantes