Beagle : l'utilitaire de recherche avancé

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : HaikelGuemar

1 Beagle : Introduction

Beagle est un outil de recherche avancé à la manière de Spotlight et de Google Desktop Search. Beagle a été développé sur la plateforme Mono et se base sur le port .Net de l'API Lucene pour l'indexation. L'avantage de Beagle sur la fonction de recherche traditionnelle de GNOME utilisant la commande locate sont:

  • l'indexation instantanée via l'API inotify du kernel Linux (kernel >2.6.13) ainsi l'indexation du disque est réalisé une seule et unique fois, puis le kernel permet d'indexer dynamiquement les changements au service beagled.
  • peut servir de lanceur rapide d'applications.
  • l'utilisation des méta-données permet à Beagle de ne pas seulement faire des recherches sur les noms de fichiers mais aussi à l'intérieur des fichiers supportés via des backends.

Les types de fichiers supportés sont variés et nombreux :

  • Applications.
  • Conversations(Gaim, Kopete,IRC).
  • Documents (pdf,txt,rtf, Abiword, OOo, MS Office).
  • Mail et listes de contacts (Evolution, KMail).
  • Images (png, jpg).
  • Musique (mp3,ogg).
  • Fils RSS (Blam, Liferea, Akregator).
  • Code source (C, C++, C#, Python, PERL, Fortran, Java, JavaScript, Pascal, PHP).
  • Historique web (Firefox, Epiphany, Konqueror).
  • Aide (man, texinfo, chm, monodoc).
  • Notes (Tomboy).

Beagle se base sur plusieurs composants :

  • Le service beagled qui permet de mettre à jour la base de donnée.
  • Les backends qui permettent d'ajouter le support de formats divers et variés.
  • Des utilitaires en ligne de commande notamment beagle-query pour faire des recherches via un shell.
  • Des interfaces graphiques comme Beagle-search (anciennement Best) et Kerry un frontend développé par Novell pour le bureau KDE.

Si vous n'avez pas installé beagle lors de l'installation, il vous faudra lancer la commande :

yum install beagle


2 Configuration et lancement du service

La méthode basique consiste à lancer beagle-search (menu > Accessoires > Search) une première fois puis de cliquer sur le bouton lancer Beagle. Les utilisateurs de GNOME peuvent utiliser l'utilitaire gnome-session-properties et rajouter la commande beagled dans les programmes lancés au démarrage. Pour les utilisateurs de KDE, il vous suffira d'ajouter le script suivant dans le dossier ~/.kde/Autostart :

#!/bin/bash
exec beagled

Bien entendu, les autres méthodes pour ajouter un service au démarrage fonctionnent tout aussi bien.

Même si beagle peut fonctionner sans, il est fortement recommandé d'activer les attributs étendus des systèmes de fichiers des partitions indexés pour en améliorer les performances. Les systèmes de fichiers supportant ces attributs étendus sont ext2/ext3 et Reiserfs, pour XFS et JFS, ils sont activés par défaut. Pour cela, il suffit d'ajouter l'option user_xattr dans les lignes correspondantes du fichier /etc/fstab. exemple :

LABEL=/home             /home                   ext3    defaults,user_xattr        1 2

Puis il vous faudra démonter puis remonter la partition en question par la commande :

mount -o remount /home

NB : la commande fonctionne aussi avec la racine / .

Désormais, nous pouvons lancer l'utilitaire beagle-settings (menu > Préférences > Search & Indexing) pour la configuration propre de beagle et rajouter les dossiers à indexer et ceux à ne pas indexer. Vous pouvez aussi configurer beagle via l'utilitaire en ligne de commande beagle-config et/ou par le fichier de configuration ~/.beagle/config , je vous renvoie aux excellentes pages man faites par Novell.

3 Les interfaces

3.1 Ligne de commande

Beagle fournit de nombreux utilitaires en ligne de commande comme :

  • beagle-config : configuration de beagle.
  • beagled : lancement du service.
  • beagle-status : renvoyant le statut de Beagle.
  • beagle-query : permettant d'effectuer des recherches en ligne de commande.
  • beagle-shutdown : permettant de stopper le service.

Nous nous intéresserons principalement à beagle-query, pour les autres commandes, vous pourrez vous reporter aux pages du manuel fournies par Novell.

Pour lancer une recherche, rien de plus simple :

beagle-query <mot-clé>

Un autre exemple, vous voulez obtenir plus de détails, et afficher en direct les changements, pour cela, on utilisera respectivement les options --verbose & --live-query :

beagle-query --verbose --live-query <mot-clé>

Vous voulez récupérer uniquement les documents pdf entre le 01/12/2005 et le 27/02/2006 :

beagle-query --start 20051201 --end 20060227  ext:pdf

NB: Beagle exige que les dates utilisent le format yyyyMMdd

Quelques options pratiques :

  • --max-hits <nombre> : permet de limiter le nombre de résultats pertinents (par défaut à 100).
  • --stats-only <ma recherche> : permet de récupérer des statistiques sur les résultats des recherches.
  • --help : affiche un message d'aide tout simplement.

3.2 Interfaces graphiques

Par défaut, Beagle est fourni avec beagle-search (menu Accessoires>Search) qui affiche les résultats triés par catégories (applications,documents, mails etc ...) et peut servir de lanceur rapide. Depuis Gnome 2.14 Beagle est intégré à Nautilus via la fonction recherche, l'affichage des résultats est présenté de façon strictement identique. Vous pouvez aussi installer l'applet Deskbar (fourni par Fedora extras), qui peut faire appel à divers moteurs de recherches dont Beagle, les habitués de Spotlight ou de Google Desktop Search apprécieront une interface similaire à ce qu'ils ont déjà utilisé.

Pour configurer Beagle, vous pouvez lancer l'utilitaire beagle-settings (menu Préférences>Search & Indexing). Les utilisateurs de KDE ont le choix entre plusieurs interfaces notamment :


Pour le moment, les dépôts du projet Fedora ou ceux de KDE-redhat ne proposent pas encore un de ces paquets, mais la compilation et l'installation via la tarball se fait sans accroc après installation des paquets de développement (libbeagle-devel ...)

4 Astuces de recherche

  • Pour chercher une expression précise, utiliser des guillemets.

ex: "rapport de stage"

  • Pour exclure un mot, ajouter un signe moins devant.

ex: linux -ubuntu -> affichera toutes les références contenant le mot-clé linux sauf celles incluant le mot-clé ubuntu

  • Pour forcer la présence d'un mot-clé dans les résultats, ajouter un signe plus devant.

ex: +linux +fedora -> affichera toutes les références contenant les mots clés linux ET fedora

  • utiliser mots-clés optionnels avec OR

ex: Beatles OR Ringo -> affichera toutes les références sur les Beattles ou sur Ringo

  • les mots-clés spécifiques
mailtoaddr:adresse_mail_du_destinataire
mailto:nom_du_destinataire
mailfromaddr:adresse_mail_de_l'expéditeur
mailfrom:nom_de_l'expéditeur
mailinglist:id_mailing-list
artist:nom_artiste
title:titre
creator:logiciel_ayant_créé_le_fichier
extension:extension_du_fichier ou bien ext:extension_du_fichier
album:album
comment:commentaire
author:auteur_du_fichier
tag:contenu_du_tag (FSpot & Digikam)
  • Beagle n'est pas sensible à la casse mais l'est pour les diacritiques (accents,trémas,tilde,... é!=e).

5 Compléments d'information

Le projet Fedora propose Beagle et mono depuis la FC5, pour les versions plus anciennes, le dépôt nrpms fournit des paquets, l'installation se fait sans trop de heurts sous une FC4 à jour doté d'un kernel avec inotify activé.

L'installation de Beagle implique aussi celle de l'environnement Mono (implémentation libre de .Net).

Pour les versions de Fedora antérieures à la FC5, l'installation de Mono nécessite de remplacer de nombreux paquets de base par ceux fournis par le dépôt nrpms ce qui peut présenter quelques soucis de stabilité pour les utilisateurs non-avertis.

  • Pages man :
man beagle-config
man beagled
man beagle-query
man beagle-status