Gestion de l'iPod sous Fedora

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : HaikelGuemar

1 Introduction

iPod est la marque déposée par Apple désignant une large gamme de baladeurs numériques.

Les baladeurs supportés sont :

  • iPod 1G/2G/3G/4G/5G
  • iPod Photo
  • iPod Mini 1G/2G
  • iPod Shuffle

Même si Apple ne supporte pas officiellement GNU/Linux, il existe plusieurs utilitaires vous permettant de gérer et transférer votre musique vers l'iPod depuis Fedora Linux.

2 Montage de l'iPod

Depuis la FC4, l'iPod est automatiquement reconnu et monté dès la connexion au point de montage /media/ipod ou /media/<nom_iPod>. Donc sauf cas particuliers, ce paragraphe s'adresse principalement aux versions plus anciennes de Fedora.

  • Création du répertoire
# mkdir /media/ipod
  • on édite le fichier /etc/fstab pour y insérer la ligne suivante :
  • iPod PC
/dev/sda1               /media/ipod      vfat          auto    noauto,user,rw 0 0
  • iPod Mac
/dev/sda2              /media/ipod       hfsplus        auto    noauto,user,rw 0 0
  • puis pour monter votre iPod :
  • iPod PC
mount -t vfat /dev/sda1 /media/ipod
  • iPod Mac
mount -t hfsplus /dev/sda2 /media/Ipod

Ainsi, vous pourrez directement accéder à votre iPod via votre navigateur de fichier.

3 Gestion de l'iPod

Vous pouvez utiliser de nombreux logiciels pour gérer votre iPod :

  • GNUPod : un ensemble de scripts Perl pour gérer son iPod. Les personnes plus aguerries à la ligne de commande pourront regarder du côté de GNUpod et à l'excellente documentation de ce projet.
  • GTKpod : le couteau suisse de l'iPod sous Unix libres (libgpod)
  • Rhythmbox (libgpod)
  • AmaroK (libgpod)
  • Banshee (ipod-sharp)
  • Muine via un plug-in (ipod-sharp)

3.1 GTKpod

gtkpod est une interface GTK2 utilisant la bibliothèque libgpod.

Il vous permettra simplement de gérer votre bibliothèque, de synchroniser votre iPod, créer des playlists (intelligentes ou non) et de récupérer vos morceaux, d'éditer et compléter les tags.

Il est possible de lire votre musique via votre lecteur préféré (par défaut xmms), de normaliser le volume avec mp3gain et de synchroniser votre calendrier, vos notes et vos contacts.

Les logiciels supportés sont notamment :

  • Evolution
  • Thunderbird/Mozilla
  • kadressbook
  • korganiser
  • knotes
  • etc...

En premier lieu, il faut que gtkpod se connecte à votre iPod en appuyant sur le bouton lire.

Ensuite vous verrez s'afficher vos morceaux et playlists après que gtkpod ait scanné votre bibliothèque. Vous pourrez créer, modifier, supprimer vos listes de lectures, synchroniser votre iPod et votre bibliothèque musicale, importer des morceaux à partir de l'iPod que ce soit via glisser/déposer ou par les menus. gtkpod vous permettra aussi de détecter les doublons, de supprimer les fichiers orphelins.

Vous l'aurez compris, gtkpod est le couteau suisse de l'iPod sous GNU/Linux.

Note tip.png Problème récurrent
Par défaut, gtkpod cherche l'iPod dans le point de montage /mnt/ipod, mais depuis la FC3, le projet Fedora monte les périphériques dans /media conformément aux normes LSB. Pour y remédier, il vous suffira d'ouvrir les préférences de gtkpod, pour pointer vers /media/ipod ou bien /media/<nom_iPod>.

3.2 Rhythmbox

Ce lecteur créé par Jorn Baayen utilisant le framework multimédia GStreamer s'inspire librement d'iTunes d'Apple, le support de l'iPod est donc apparu très rapidement. Il a fini par inclure de nombreuses fonctionnalités :

  • un navigateur pour gérer une bibliothèque musicale,
  • des fonctions de recherche et de triage avancés,
  • support de nombreux formats audios grâce à GStreamer,
  • Podcasts
  • le support des radios web,
  • le support des listes de lecture et des listes de lecture intelligentes,
  • le support du protocole daap (partage de musique),
  • gravure de CDs audios.

Il existe de nombreux utilitaires ou plugins permettant de contrôler Rhythmbox via une applet ou son navigateur web, d'afficher la chanson en cours dans XChat, son profil Gaim ou par notification visuelle, de générer une page web listant votre bibliothèque.

Grâce à D-Bus, Rhythmbox reconnaîtra immédiatement votre iPod et il apparaîtra dans le panel source.

Vous pourrez transférer vos chansons et listes de lecture tout simplement par glisser/déposer.

Note tip.png iPod et Rhythmbox sous FC4
Sous FC4, le paquet rhythmbox du projet Fedora est compilé sans le support de nombreuses fonctionnalités notamment le support de l'iPod. Si vous voulez gérer votre iPod avec Rhythmbox, il vous faudra utiliser le paquet fourni par le dépôts nrpms.

3.3 amaroK

Le lecteur phare du bureau KDE fournissant de nombreuses fonctionnalités :

  • gestion avancée des listes de lectures (playlists),
  • fondu enchaîné (crossfading),
  • utilisation de MusicBrainz pour les tags,
  • récupération des couvertures d'albums sur le site Amazon,
  • possibilité d'utiliser les bases de données SQLite ou MySQL,
  • intégration de K3b pour la gravure de CD,
  • support de l'iPod,
  • possibilité d'extensions via des scripts,
  • récupération des paroles des chansons,
  • intégration dans amaroK d'un onglet Wiki récupérant sur la wikipédia les articles sur l'album, l'artiste ou la chanson en cours d'écoute,
  • gestion intégrée de Last.fm,
  • support des thèmes et des scripts,
  • podcasts.

Comme Rhythmbox, amaroK utilise GStreamer comme framework multimédia bien que l'on puisse utiliser d'autres framework comme Xine par exemple.

Le transfert de morceaux et listes de lectures se fait aussi par glisser/déposer.

Il suffit d'enregistrer votre iPod auprès d'amaroK dans l'onglet périphériques, puis dans le menu manage Device & Plugin, add Device puis donner un nom à votre iPod puis le point de montage.

Ensuite, vous choissirez le plugin "Péripherique média Apple iPod".

NB: Il semble que sous Fedora, amaroK a quelques soucis avec les iPod formatés en hfs+.

3.4 Banshee

Banshee est un lecteur destiné au bureau GNOME, qui comme Rhythmbox, s'inspire de iTunes et utilise le framework multimédia Gstreamer.

Une de ses particularités est qu'il a été développé sous l'environnement Mono et qu'il dispose d'une interface de plugins avancée.

Comme Rhythmbox, l'iPod est immédiatement reconnu néanmoins les fonctionnalités disponibles sont réduites pour le moment: synchronisation manuelle par glisser déposer ou automatique (Synchroniser iPod), affichage des propriétés de l'iPod (firmware, n° de série etc).
Les listes de lectures de l'iPod et des listes de lectures intelligentes ne sont pas encore supportés par Banshee.

3.5 Muine

Muine est un lecteur innovant à l'interface intuitive et dépouillée créé par Jorn Baayen :

  • support des formats Ogg Vorbis, FLAC, AAC et MP3,
  • gestion avancée des listes de lectures (playlists),
  • récupération automatique des couvertures d'albums via MusicBrainz et Amazon,
  • support des tags ID3v2,
  • support du replayGain,
  • support des plugins.

Extensible à l'infini par des plugins, il existe un plugin muine-ipod permettant de transférer une liste de lecture vers l'iPod. Un rpm est disponible sur le Dépôt nrpms (FC3/FC4), les utilisateurs de la FC5 devront le compiler à partir des sources.

4 Mettre à jour le firmware

Pour le moment, il n'existe aucun utilitaire permettant la mise à jour du firmware de l'iPod officiel ou non de façon automatisé sous GNU/Linux.

Par contre, il est possible de réaliser cette opération manuellement.

InProgress tip.png Attention !
La méthode présentée ci-dessous comporte quelques risques, nous recommandons aux utilisateurs novices dans la mesure du possible de réaliser cette opération sous Windows ou Mac OS X.

Les astuces proviennent du wiki de Gentoo et ont été testées avec succès sur un iPod Mini 2G sous FC4 ppc.
http://gentoo-wiki.com/HOWTO_Update_iPod_Firmware

4.1 Sélection du firmware

Peu importe le système de fichiers utilisés sur votre iPod (FAT32 ou hfs+), le firmware est strictement identique.

  • PC compatible IBM : il est recommandé de récupérer la version windows de l'iPod Updater mais la version Mac peut convenir (se reporter à l'installation sous PPC)
  • PPC (Apple/Pegasos etc ...): comme wine ne permet pas de faire tourner des binaires x86 sous PPC, vous devez absolument récupérer la version mac de l'iPod Updater.

4.2 Installation sous PC

Téléchargez d'abord la version windows de l'iPod Updater (iPodSetup.exe).

La manoeuvre décrite ci-dessous nécessite l'installation de wine (Dépôt extras) et de icoutils http://www.nongnu.org/icoutils/).

Lancer l'installeur via wine puis extraire le firmware :

wine iPodSetup.exe
mkdir ~/ipod_firmware
wrestool -x --raw -o ~/ipod_firmware -t +FIRM 'iPod Updater 2006-01-10.exe'

4.3 Installation sous PPC

Note: iPodUpdater2006-03-23.dmg n'est pas compatible avec dmg2iso.

Téléchargez d'abord la version mac de l'iPod Updater. La manoeuvre décrite ci-dessous nécessite de récupérer :

perl dmg2iso.pl iPodUpdater2006-01-10.dmg iPodUpdater2006-01-10.iso
mkdir -p /mnt/iso && mount -o loop -t hfsplus iPodUpdater2006-01-10.iso /mnt/iso
mkdir -p ~/ipod_firmware && cd ~/ipod_firmware
pax -rz -s ',.*/,,' *Firm* -f /mnt/iso/iPod.mpkg/Contents/Resources/iPod2006-01-10.pkg/Contents/Archive.pax.gz
umount /mnt/iso
ls -l Firmware*

4.4 Installation du firmware

$ cat /proc/partitions 

Voici ce que devrait vous renvoyez la commande selon que vous ayez un iPod formaté en

  • hfs+ (Mac) :
major minor  #blocks  name
   8     0    3999743 sda    
   8     1         31 sda1   <-- table des partitions mac
   8     2      32768 sda2   <-- partition contenant le firmware
   8     3    3966944 sda3   <-- partition contenant les données (hfs+)
  • FAT32 (PC)
major minor  #blocks  name
   8     0    3999743 sda    
   8     1      32768 sda1   <-- partition contenant le firmware
   8     2    3966975 sda2   <-- partition contenant les données (FAT32)

Puis on copie le nouveau firmware :

  • iPod Mac
# dd if=/dev/sda2 of=Firmware_Backup
# dd if=Firmware_new of=/dev/sda2
  • iPod PC
# dd if=/dev/sda1 of=Firmware_Backup
# dd if=Firmware_new of=/dev/sda1

5 Convertir un iPod formaté en hfs+ en FAT32

InProgress tip.png Attention !
La manoeuvre n'est absolument pas conseillée aux débutants, ceux-ci préféreront reformater leur iPod sous Windows.
De plus, mis à part pour des soucis de compatibilité avec les autres systèmes (windows, GNU/linux sans support de hfs+), il est préférable de garder le système de fichier hfs+ plus moderne (support de l'unicode etc...).

On utilisera l'utilitaire parted (disponible dans les dépôts de base si vous n'avez pas installé qtparted ou gparted) du fait que fdisk ne supporte pas le système de fichier hfs+ :

# yum install parted

Voici ce que m'affiche parted à propos de mon iPod Mini :

# parted /dev/sda
GNU Parted 1.6.25
Copyright (C) 1998 - 2005 Free Software Foundation, Inc.
This program is free software, covered by the GNU General Public License.

This program is distributed in the hope that it will be useful, but WITHOUT ANY
WARRANTY; without even the implied warranty of MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A
PARTICULAR PURPOSE.  See the GNU General Public License for more details.

On utilise /dev/sda
(parted) print
Disk geometry for /dev/sda: 0kB - 4096MB
Type d'étiquette de disque: mac
Number  Start   End     Size    File system  Name                  Fanions
1       1kB     32kB    32kB                 partition map
2       32kB    34MB    34MB                 firmware
3       34MB    4096MB  4062MB  hfs+         disk
(parted) quit
Information: Ne pas oublier de mettre à jour /etc/fstab si nécessaire.

Retenez qu'en règle générale, les iPods Mac (formatés en hfs+) contiennent 3 partitions :

  • la table des partitions
  • la partition contenant le firmware
  • la partition contenant les données

Pour les iPods PC (formatés en FAT32), seules les 2 dernières partitions sont présentes.

Il est possible qu'Apple change la disposition des partitions de votre iPod, c'est pour cela que je vous recommande vivement de vérifier celle-ci dans la console parted avant de commencer.

  • On commence par sauvegarder le firmware actuel, on a vu précédemment que le binaire est identique quelque soit le type de système de fichiers utilisé :
# dd if=/dev/sda2 of=firmware_backup
65536+0 records in
65536+0 records out
33554432 bytes (34 MB) copied, 40,38 seconde, 831 kB/s
# du -hs firmware_backup
33M     firmware_backup
  • On détruit la table des partitions
# dd if=/dev/zero of=/dev/sda bs=1M count=10
10+0 records in
10+0 records out
  • On crée nos nouvelles partitions
#fdisk /dev/sda
Device contains neither a valid DOS partition table, nor Sun, SGI or OSF disklabel
Building a new DOS disklabel. Changes will remain in memory only,
until you decide to write them. After that, of course, the previous
content won't be recoverable.

Warning: invalid flag 0x0000 of partition table 4 will be corrected by w(rite)

Command (m for help): n
Command action
   e   extended
   p   primary partition (1-4)
p
Partition number (1-4): 1
First cylinder (1-1024, default 1):
Using default value 1
Last cylinder or +size or +sizeM or +sizeK (1-1024, default 1024): +34M
Command (m for help): n
Command action
   e   extended
   p   primary partition (1-4)
p
Partition number (1-4): 2
First cylinder (11-1024, default 11):
Using default value 11
Last cylinder or +size or +sizeM or +sizeK (11-1024, default 1024):
Using default value 1024

Command (m for help): p

Disk /dev/sda: 4095 MB, 4095737856 bytes
126 heads, 62 sectors/track, 1024 cylinders
Units = cylinders of 7812 * 512 = 3999744 bytes

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1               1          10       39029   83  Linux
/dev/sda2              11        1024     3960684   83  Linux

Command (m for help): t
Partition number (1-4): 1
Hex code (type L to list codes): 0
Type 0 means free space to many systems
(but not to Linux). Having partitions of
type 0 is probably unwise. You can delete
a partition using the `d' command.
Changed system type of partition 1 to 0 (Empty)

Command (m for help): t
Partition number (1-4): 2
Hex code (type L to list codes): b
Changed system type of partition 2 to b (W95 FAT32)

Command (m for help): p

Disk /dev/sda: 4095 MB, 4095737856 bytes
126 heads, 62 sectors/track, 1024 cylinders
Units = cylinders of 7812 * 512 = 3999744 bytes

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1               1          10       39029    0  Empty
/dev/sda2              11        1024     3960684    b  W95 FAT32

Command (m for help): w
The partition table has been altered!

Calling ioctl() to re-read partition table.

WARNING: If you have created or modified any DOS 6.x
partitions, please see the fdisk manual page for additional
information.
Syncing disks.
  • On restaure le firmware
# dd if=firmware_backup of=/dev/sda1
  • On formate en FAT32 notre seconde partition
# mkfs.vfat -F 32 -n "iPod" /dev/sda2
mkfs.vfat 2.11 (12 Mar 2005)

Et voilà, vous avez un iPod formaté en FAT32 !

6 Acheter des titres via l'iTunes Music Store

Il est possible d'acheter des titres via l'iTMS, pour cela, vous avez 2 possibilités :

  • iTunes via Wine/CrossOver. Problème: ce n'est pas une solution native.
  • SharpMusique : Jon Lech Johanssen aka DVD Jon a encore frappé ! Désormais, vous pouvez acheter des titres sur l'iTMS et accéder à la plupart des fonctionnalités basiques. Il vous faudra d'abord installer l'environnement Mono puis télécharger l'archive contenant le code source sur le site de DVD Jon :
$ tar xvzf sharpmusique-1.0.tar.gz
  • Entrez dans le dossier contenant les sources décompressées :
$ cd ./sharpmusique-1.0
  • Puis compilez et installez SharpMusique :
# ./configure && make && make install
Normalement, une entrée SharpMusique doit apparaître dans le Menu Son & Vidéos, sinon vous pouvez aussi lancer le logiciel via la commande sharpmusique.
Après, sélectionnez l'iTMS de votre pays (onglet Country), puis, connectez-vous (onglet Account). Ensuite vous pouvez acheter, pré-écouter des titres, utiliser vos bons d'achats etc ...

7 Liens