Création musicale: Introduction

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : JulienThébaud


1 Introduction

Cet article est le premier d'une série présentant les possibilités de Fedora pour la composition musicale assistée par ordinateur (MAO). Il n'est pas exhaustif et il existe d'excellents sites spécialisés dans le genre si vous désirez plus d'informations.

Il sera ici question uniquement de logiciels libres, gratuits et natifs Linux. Une petite exception sera simplement faite à cette règle pour l'utilisation des VST.

2 Pré-requis

2.1 Choix de l'architecture

La grande majorité des outils sont disponibles sur toutes les architectures. Seule l'utilisation des greffons VSTi et VSTfx implique le choix d'une architecture x86 32 bits pour tous les outils. En effets, JACK devra être en 32 bits pour les supporter et tous les logiciels dépendants de JACK devront également être en 32 bits. Il n'est pour autant pas obligatoire d'installer la totalité de la distribution en 32 bits, puisque il est aisé de faire cohabiter des bibliothèques 32 et 64 bits sur le même système. Avec Yum, il suffit simplement de rajouter le prefixe ".i386" au moment de l'installation. Par exemple :

# yum install jack-audio-connection-kit.i386

2.2 Choix de l'environnement de bureau

Les logiciels disponibles, dans leur majorité, sont basés sur Qt et utilisent donc certaines bibliothèques de KDE. Pour autant, ils fonctionnent parfaitemment sur tous les autres environnements.

Le traitement du son étant plutôt gourmand en ressource, il vaut mieux même privilégier un environnement de bureau léger, comme LXDE ou Fluxbox, si votre configuration semble un peu juste.

2.3 Les dépots indispensables

Certains outils ne sont pas (encore?) disponibles sur les dépôts officiels et vous devrez configurer deux dépôts tiers incontournables :

2.4 Mise en place d'un noyau à faible temps de latence

Pour le multimédia d'une manière générale, et particulièrement pour la musique et le traitement du son, la vitesse de la circulation de l'information d'un composant du système vers un autre est primordiale. Les noyaux fournis de base par le projet Fedora ne garantissent pas de faibles temps de latence et votre confort d'utilisation pourrait en être affecté (ralentissements, saccades, voire crash de certains composants).

Pour en savoir plus, vous êtes invités à consulter la page sur Fedora et le Temps Réel.

Le Dépôt CCRMA propose un noyau patché pour répondre à la plupart des besoins pour la MAO. Après avoir configuré le dépot, vous pouvez simplement l'installer par la commande :

# yum install kernel-rt

Ces noyaux n'étant pas officiels, le Dépôt RPM Fusion, ne propose pas notamment les "kernel module" pour les pilotes de cartes vidéo par exemple. Vous pouvez en revanche utiliser les paquets "akmod", toujours sur le Dépôt RPM Fusion, qui permettent une recompilation du module au démarrage. Par exemple pour le pilote Nvidia:

# yum install akmod-nvidia kernel-rt-devel

Si vous désirez en savoir plus sur les patchs utilisés ou si vous désirez compiler vous même le noyau, rendez vous sur la page pour la Mise en oeuvre du patch PREEMPT-RT pour créer un noyau Temps Réel mou.

Enfin, pour la configuration du chargeur de démarrage, rendez vous sur la page: GRUB : Les bases pour Fedora.

2.5 PulseAudio

JACK et les autres logiciels sont pleinement compatibles avec le serveur de son PulseAudio. Si vous rencontrez des difficultés liées à son utilisation, il ne s'agit probablement pas de problèmes spécifiques à la MAO, mais sans doute une incompatibilité matérielle, le projet étant étant encore jeune. Pour le désactiver sur GNOME :

$ gnome-session-properties

Et décochez « PulseAudio Sound System ». Redémarrez l'interface graphique.

3 JACK

La particularité de l'édition musicale sur GNU/Linux est la multitude d'outils disponibles, chacun avec leurs spécificités et leurs avantages. Contrairement à d'autres systèmes d'exploitation où de grosses applications permettent de tout faire, il faudra ici jongler entre plusieurs outils et les relier entre eux.

JACK (acronyme récursif de JACK Audio Connection Kit) et son interface graphique Qjackctl sont les outils indispensables à installer avant toutes choses. Ils permettent de relier et d'imbriquer simplement tous les éléments les uns avec les autres.

# yum install jack-audio-connection-kit qjackctl

Lancez Qjackctl avant tout autre logiciel.

Qjackctl 0.3.3

Pour en savoir plus la configuration et le fonctionnement de Qjackctl, rendez vous sur la page: Création musicale: JACK

4 Les instruments virtuels et les effets sonores

Dans le monde des logiciels propriétaires, les VST sont devenus incontournables. Peu de ces greffons sont libres ou ont été portés sur GNU/Linux et même si l'utilisation des plugins d'autres systèmes d'exploitation reste possible, leur développement est soumis aux conditions imposés par leur créateur Steinberg, ce qui n'est pas viable dans le monde du libre.

Il existe tout de même de nombreuses solutions pour la création de nouvelles sonorités sur Fedora. À voir :

5 Les logiciels d'édition et de création Audio et MIDI

Voici un rapide tour d'horizon des différents logiciels disponibles.

Ils peuvent être utilisés seuls, mais aussi couplés entre eux grâce à JACK. La combinaison Rosegarden pour le MIDI et Ardour pour l'audio par exemple peut représenter une excellente alternative aux logiciels propriétaires qui font figure de références.

5.1 Audacity

Audacity est l'outil open-source indispensable pour le traitement d'échantillon audio.

Audacity 1.3.5

Il est disponible sur le Dépôt fedora dans le paquet audacity ou bien sur le Dépôt RPM Fusion avec le support des formats propriétaires comme le MP3, dans le paquet audacity-freeworld.

Les plus:

  • Fonctionnalités très larges,
  • Support de nombreux formats,
  • Support des plugins LADSPA,
  • Compatibilité avec JACK.

Les moins:

  • Interface vieillissante.

5.2 Jokosher

Jokosher est un simple enregistreur audio multi piste.

Jokosher 0.10

Il est disponible sur le Dépôt fedora dans le paquet jokosher.

Les plus:

  • Interface simple, intuitive et agréable à utiliser,
  • Support des greffons LADSPA,

Les moins:

  • Encore en développement, peu de fonctionnalités,
  • Compatibilité avec JACK limitée.

5.3 Ardour

Ardour est un veritable studio d'enregistrement audio multipiste.

Ardour 2.7.1

Il est disponible sur le Dépôt fedora dans le paquet ardour.

Les plus:

  • Très abouti, à la hauteur d'un logiciel professionnel.
  • Support des plugins LADSPA et LV2,
  • Compatibilité avec JACK.

Les moins:

  • Gestion du MIDI très limitée.

5.4 Rosegarden

Rosegarden est un séquenceur Audio/MIDI performant.

Rosegarden 1.6.1

Il est disponible sur le Dépôt fedora dans le paquet rosegarden4.

Les plus:

  • Excellente gestion et édition du MIDI,
  • Support des plugins DSSI et LADSPA,
  • Intégration de l'éditeur de partition Lilypond,
  • Compatibilité avec JACK.

Les moins:

  • Gestion de l'audio limitée,
  • Interface peu intuitive.


Pour en savoir plus, voir la page consacrée.

5.5 Qtractor

Qtractor est un séquenceur Audio/MIDI encore en développement, mais prometteur.

Qtractor 0.3.0

Il est disponible sur le Dépôt CCRMA dans le paquet qtractor.

Les plus:

  • Bonne gestion du MIDI,
  • Compatibilité avec JACK,
  • Support des plugins DSSI et LADSPA,
  • Possible support des plugins VST natifs,
  • Interface moderne, intuitive et agréable.

Les moins:

  • Gestion de l'audio limitée,
  • Pas de support des greffons LV2.


Pour en savoir plus, voir la page consacrée.

5.6 Hydrogen

Hydrogen est un éditeur de rythme avancé.

Hydrogen 0.9.3

Il est disponible sur le Dépôt fedora dans le paquet hydrogen.


Les plus:

  • Compatibilité avec JACK,
  • Possibilité d'utiliser différents kits de son,
  • Possibilité de l'utiliser en temps qu'instrument MIDI.


Pour en savoir plus, voir la page consacrée.

6 Références et liens

  • Le site francophone de référence sur la MAO:

http://www.linuxmao.org/tikiwiki/tiki-view_articles.php