Xen

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : PhilippeMarcovici

1 Introduction

Cet article est une présentation "rapide" de Xen.

Il va nous permettre :

  • D'expliquer ce qu'est Xen ?
  • De définir le vocabulaire Xen.
  • D'indiquer quelques points fondamentaux sur les possibilités de Xen.

Ensuite :

  • Nous vous indiquerons un cheminement logique et progressif vers les autres articles Xen de ce site.
  • Une note sur les versions des systèmes utilisés pour les articles.
  • Et pour terminer, des références.

Bien entendu, tout cela dans un contexte Fedora.

2 Qu'est-ce que Xen ?

Xen permet d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation sur une même machine
Il s'intercale entre le matériel et des systèmes d'exploitation "invités".
Il gère le partage des ressources matérielles tout en assurant le cloisonnement entre les systèmes invités.
La gestion des systèmes d'exploitation "invités" s'effectue à travers un système d'exploitation privilégié dit "hôte".
Xen a tout d'abord été un paravirtualisateur et il l'est toujours
Il permet de faire tourner des systèmes invités qui ont conscience d'être virtualisé.
Ces systèmes invités ont été adaptés pour collaborer efficacement avec l'hôte.

C'est le cas des distributions Linux, *BSD et autres systèmes d'exploitation open source.

Depuis sa version 3, Xen est aussi un hyperviseur
Il peut faire tourner des systèmes invités qui n'ont pas conscience d'être virtualisé.
Pour cela, il faut que la machine dispose d'instructions dédiées à la virtualisation (Intel VT pour Intel Virtualization Technology ou AMD-V pour AMD virtualization, cf. http://en.wikipedia.org/wiki/X86_virtualization).
Nous pouvons parler ici de virtualisation complète.

Celle-ci est possible avec Windows. Mais aussi avec des distributions Linux, *BSD et autres systèmes d'exploitation open source.

3 Le vocabulaire Xen

Dom0
Dans la terminologie Xen, il s'agit du premier système d'exploitation lancé par Xen. C'est le système d'exploitation "hôte" ou domaine 0.
Ce système se veut, normalement, léger et sécurisé.
Il doit permettre de lancer, arrêter, gérer les systèmes invités.
Le domaine 0 est un domaine privilégié : il peut accéder directement aux ressources matérielles.
DomU
Domaine utilisateur.
Dans la terminologie Xen, il s'agit des systèmes invités.
Ils accèdent aux ressources matérielles via le domaine 0.

4 Quelques points fondamentaux sur les possibilités de Xen

Fondamentaux, car si vous en tenez compte cela devrait vous éviter de vous demander pourquoi ça ne marche pas ...

4.1 Paravirtualisation ou virtualisation complète ?

  • Si le système invité dispose d'un noyau "xénifié", n'hésitez pas, installez du paravirtualisé. La performance sera meilleure.
  • Si le système invité n'est pas "xénifié", vous n'avez pas le choix. Ca sera de la virtualisation complète.

Il est à noter qu'il n'est pas évident d'installer des Dom0 et DomU de types différents en paravirtualisé (par exemple, famille RedHat versus famille Debian).
Mais, mélanger du Fedora, du CentOs ou de la RedHat ne devrait pas poser de problème.

4.2 Paravirtualisation et PAE

PAE
Physical Address Extension.
Permet à des processeurs de type x86 de gérer jusqu'à 64 giga-octets de mémoire physique sur des systèmes 32 bits, si le système d'exploitation le supporte.


Quel est le rapport entre PAE et Xen en paravirtualisation ?
Ce n'est qu'une question de cohérence.

Les possibilités sont indiquées ci-dessous :

Paravirtualisation et PAE
Adressages Dom0 PAE Dom0 non PAE
DomU PAE oui non
DomU non PAE non oui
InProgress tip.png Attention !
Le Dom0 et le DomU doivent tout les deux avoir le support du PAE, ou ne pas l'avoir.


Il faut aussi savoir que les noyaux des Dom0 sont généralement fournis avec le support du PAE. Donc sauf à recompiler, le choix est fait.


Disposez vous du support PAE ? Exécutez la commande ci-dessous :
<bash>$ grep "pae" /proc/cpuinfo flags  : fpu tsc msr pae mce cx8 apic mtrr mca cmov pat pse36 clflush dts acpi mmx fxsr sse sse2 ss ht tm syscall nx lm constant_tsc pni monitor ds_cpl vmx est tm2 ssse3 cx16 xtpr lahf_lm flags  : fpu tsc msr pae mce cx8 apic mtrr mca cmov pat pse36 clflush dts acpi mmx fxsr sse sse2 ss ht tm syscall nx lm constant_tsc up pni monitor ds_cpl vmx est tm2 ssse3 cx16 xtpr lahf_lm</bash>

En ligne 1, la commande.

La commande retourne 2 lignes (ligne 2 et 3). Une ligne pour chacun de mes processeurs. Ils supportent donc tout les deux le PAE.
Si la commande ne retourne rien : pas de support PAE.

4.3 Pouvez vous faire de la virtualisation complète ?

Exécutez la commande ci-dessous :

<bash>$ egrep "vmx|svm" /proc/cpuinfo flags  : fpu tsc msr pae mce cx8 apic mtrr mca cmov pat pse36 clflush dts acpi mmx fxsr sse sse2 ss ht tm syscall nx lm constant_tsc pni monitor ds_cpl vmx est tm2 ssse3 cx16 xtpr lahf_lm flags  : fpu tsc msr pae mce cx8 apic mtrr mca cmov pat pse36 clflush dts acpi mmx fxsr sse sse2 ss ht tm syscall nx lm constant_tsc up pni monitor ds_cpl vmx est tm2 ssse3 cx16 xtpr lahf_lm</bash>

En ligne 1, la commande :
- vmx c'est pour le support Intel VT.
- svm c'est pour le support AMD-V.

La commande retourne 2 lignes (ligne 2 et 3). Une ligne pour chacun de mes processeurs. Ils supportent tous les deux les instructions vmx.
Si la commande ne retourne rien : pas de support des instructions matériel pour la virtualisation complète.

4.4 Version 32 ou 64 bits ?

Tout d'abord, c'est à vous de savoir si vous voulez installer des DomU 32 et / ou 64 bits.

Ensuite, les tableaux ci-dessous indiquent les possibilités entre Dom0 et DomU suivant le type de virtualisation :


DomU paravirtualisé
Adressages Dom0 32 bits Dom0 64 bits
DomU 32 bits oui non
DomU 64 bits non oui
InProgress tip.png Attention !
Donc, pas de mélange en paravirtualisé.


DomU complètement virtualisé
Adressages Dom0 32 bits Dom0 64 bits
DomU 32 bits oui oui
DomU 64 bits non oui
InProgress tip.png Attention !
Certains mélanges sont possibles en virtualisation complète.

4.5 La mémoire physique

De combien de RAM allons nous avoir besoin ?

Il est généralement préconisé un minimum de 256 méga-octets pour le Dom0, ainsi que pour chaque DomU. Ce n'est qu'un minimum.

5 Les autres articles Xen de ce site

5.1 Xen facile

Une première série d'articles va nous permettre d'installer Xen sur une distribution Fedora.

  • Nous allons faire en sorte que cette première installation soit facile.
  1. Facile, car nous allons profiter de l'installation par défaut de Xen.
  2. Facile, car nous allons aussi éviter les pièges. En tout cas essayer ;-)
  3. Facile, car nous allons utiliser un outil graphique, virt-manager, pour installer des DomU sans se soucier des paramètres et actions sous-jacentes.
  • Il est écrit "facile" partout, mais ce n'est quand même pas pour les "newbies" tout frais sorti du moule.
  1. De votre coté, un peu de pratique de Linux et des notions de réseau sont les bienvenues.
  2. De mon coté, je vous ai balisé le terrain autant que possible.


Ces articles ont été validés en Fedora 8 :

5.2 Xen avancé

Un premier article pour compléter la série "Xen facile" :

D'autres articles sont à venir.

6 Note sur les versions des systèmes utilisés

L'ensemble de ces articles sont écris à partir de Fedora 8 (exemples, copies d'écrans ...).

Ils ont été validés avec les versions suivantes :

Versions des OS utilisés
Dom0 DomU
Fedora 8 i386 et x86_64 Fedora 8 i386 et x86_64, Windows XP Pro

7 Références

Les ressources que je cites ci-dessous ne sont pas forcément utilisées / citées dans les présents tutoriaux Xen. Ils vous permettront de couvrir un tas de sujets que je n'ai pas pu traiter par manque de temps.


  • Ressources Fedora :

Le point de départ pour la virtualisation avec Fedora : http://fedoraproject.org/wiki/Virtualization_Quick_Start.

Le point de départ pour Xen avec Fedora : http://fedoraproject.org/wiki/Docs/Fedora8VirtQuickStart. Notez, que ce document concerne Fedora 8, la dernière version de Dom0 Xen actuellement supportée par Fedora.

Xen et ses outils avec Fedora : http://fedoraproject.org/wiki/Tools/Xen.


  • Ressources sur les outils de la famille Fedora / Redhat :

Le site du gestionnaire de machine virtuelles : http://virt-manager.et.redhat.com/.

Le site de libvirt : http://libvirt.org/. Ne ratez pas pas la page sur l'architecture réseau : http://libvirt.org/archnetwork.html et sur la configuration du réseau http://libvirt.org/formatnetwork.html. Pour le reste, je vous laisse fouiller.

Cober un serveur d'installation : https://fedorahosted.org/cobbler/.


  • Ressources Red Hat :

Guide de la virtualisation Red Hat en français (version 5.0) : http://www.redhat.com/docs/manuals/enterprise/RHEL-5-manual/fr-FR/Virtualization/index.html.

Guide la virtualisation Red Hat en pas français, mais le plus à jour (version 5.3) : http://www.redhat.com/docs/en-US/Red_Hat_Enterprise_Linux/5/html/Virtualization_Guide/index.html.

Le virtualisation pour les nuls : http://et.redhat.com/~jmh/docs/Installing_RHEL5_Virt.pdf.

Configuration du réseau pour le channel bonding et VLAN : http://et.redhat.com/~jmh/docs/Xen_networking.pdf.


  • Le site historique

Plein de choses sur ce site. Malheuresement beaucoup de chose obsolète ou pas adaptée à Fedora. Mais si vous voulez comprendre il faut passer par ici.

Université de Cambridge et Xen : http://www.cl.cam.ac.uk/research/srg/netos/xen/.

Le manuel utilisateur de la version 3.0 : http://www.cl.cam.ac.uk/research/srg/netos/xen/readmes/user/user.html. Dont, le déport de device PCI dans les DOMUs : http://www.cl.cam.ac.uk/research/srg/netos/xen/readmes/user/user.html#SECTION03230000000000000000.

La FAQ : http://wiki.xensource.com/xenwiki/XenFaq. Ici comment cacher un device PCI du Dom0 : http://wiki.xensource.com/xenwiki/XenFaq#head-a7947297375d20d34c1413f386aa47a59784b56f.

Le Wiki : http://wiki.xensource.com/xenwiki/.

Les howtos : http://wiki.xensource.com/xenwiki/HowTos. Ne ratez pas http://wiki.xensource.com/xenwiki/XenNetworking et http://wiki.xensource.com/xenwiki/XenNetworkingExamples sur le réseau. Ainsi que http://wiki.xensource.com/xenwiki/XenDom0VLANstoDomUVirtualNICs sur les VLAN.


  • Virtuatopia et techotopia : la bible des perles

Les essentiels de la virtualisation Xen (je devrais citer tout les chapitres, mais ça serait trop long ) : http://www.virtuatopia.com/index.php/Xen_Virtualization_Essentials

Installation et configuration de la virtualisation Xen Fedora : http://www.techotopia.com/index.php/Installing_and_Configuring_Fedora_Xen_Virtualization.

Gérer et surveiller un système invité Xen basé sur Fedora : http://www.techotopia.com/index.php/Managing_and_Monitoring_Fedora_based_Xen_Guest_Systems.

Installer un système invité Xen en ligne de commande avec virt-install : http://www.techotopia.com/index.php/Installing_a_Xen_Guest_OS_from_the_Command-line_(virt-install).

Gérer Xen en ligne de commande avec xm : http://www.techotopia.com/index.php/Managing_Xen_using_the_xm_Command-line_Tool.


  • Autres ressources

Xen et shorewall, en tout cas de quoi réfléchir au réseau : http://www.shorewall.net/XenMyWay.html.

De l'inspiration pour d'autres scripts réseaux : http://pronetworkconsulting.com/linux/scripts/network-multinet.html

Si vous avez des problèmes de montage et démontage de CDROM dans vos DomU, allez faire un tour ici : http://www.firstserved.net/blog/2007/06/15/how-to-mount-and-eject-a-cd-rom-on-a-windows-xen-guest/

La référence pour les ponts : http://www.linuxfoundation.org/en/Net:Bridge.

Un firewall au niveau du pont : http://ebtables.sourceforge.net/br_fw_ia/br_fw_ia.html.