Obsolète - NTFS : Installation du pilote

De Wiki Fedora-Fr
Aller à : navigation, rechercher
Par : RemiCollet
Avec l'aimable contribution de : ThomasCanniot, XavierLamien
InProgress tip.png Article obsolète. Reportez vous à l'article : ntfs-3g

Avec l'arrivée de ntfs-3g, cette méthode a été dépréciée

1 Présentation

Le format NTFS étant protégé par des brevets (technologie propriétaire), le pilote n'est pas fourni par défaut sous Fedora mais peut être installé très facilement. Cette installation permet d'accéder, uniquement en lecture, aux partitions Windows.

Ce documentation s'applique à toutes les versions de Fedora.

2 Installation

Le pilote NTFS est un module du noyau. Il est donc nécessaire de l'installer à chaque nouvelle version du noyau.

2.1 Installation par YUM

Il est nécessaire de configurer YUM pour le dépôt livna qui contient les RPM du pilote NTFS.

Ensuite, il suffit de demander l'installation pour le noyau courant.

Pour Fedora Core 5

yum --enablerepo=livna install kmod-ntfs

Pour les versions antérieures :

yum --enablerepo=livna install kernel-module-ntfs-$(uname -r)

2.2 Installation manuelle

Cette méthode est conseillée aux utilisateurs avancés. Les débutants préféreront sans doute la méthode précédente.

Le RPM doit être téléchargé à partir du site du projet Linux-NTFS à l'adresse : http://www.linux-ntfs.org/.

Suivre NTFS RPMs - Download - Fedora Core 4.

Télécharger et installer la version correspondant exactement à votre version de noyau et à votre architecture (i586, i686, SMP ou non).

Note tip.png Version du noyau
Pour connaître la version de votre noyau tapez uname -r en mode console.

Une fois le module téléchargé, installez-le en tapant la commande suivante :

rpm -ivh kernel-module-ntfs-2.6.*.rpm

2.3 Vérification de l'installation

Cette étape, facultative, permet de vérifier le fonctionnement du pilote.

# modprobe ntfs
# tail /var/log/messages
...
Dec 17 13:56:45 remi kernel: NTFS driver 2.1.22 [Flags: R/O MODULE].

On remarquera l'indication R/O pour Read/Only indiquant que le pilote ne gère pas les écritures sur les systèmes de fichiers NTFS.

3 Configuration

3.1 Identifier la partition

Si Windows a été installé avant Fedora, il s'agira souvent de /dev/hda1. Pour le vérifier on peut utiliser la commande fdisk qui affiche le type de chaque partition.

Exemple (extraits) :

# fdisk -l
Périphérique Amorce    Début         Fin      Blocs    Id  Système
/dev/hda1   *           1       30489    15366141    7  HPFS/NTFS
/dev/hda2           30489       60977    15366172+  83  Linux
/dev/hda3           60977       66061     2562367+  82  Linux swap / Solaris
/dev/hda4           66062      158816    46748520    f  W95 Etendu (LBA)
/dev/hda5           66062       96549    15365920+  83  Linux
/dev/hda6           96550      158816    31382536+   c  W95 FAT32 (LBA)

3.2 Créer le point de montage

Il s'agit de choisir le dossier sur lequel sera effectué le montage de la partition, c'est à dire le dossier qui contiendra cette partition.

En théorie il est possible de le placer n'importe où, en pratique :

  • /media est réservé aux lecteurs amovibles, donc n'est pas adapté ;
  • /mnt est réservé aux montages temporaires, c'est une solution.

Pour la suite, nous choisirons d'utiliser le répertoire /windows, qu'il faut donc créer.

# mkdir /windows

3.3 Configurer le montage

Les montages sont décrits dans le fichier /etc/fstab.

Il est donc nécessaire de modifier ce fichier (sous root) pour ajouter la ligne suivante :

/dev/hda1  /windows  ntfs  ro,user,umask=0222 0 0

Exemples :

# gedit /etc/fstab

Ajoutez l'entrée ci-dessus puis sauvegardez et quittez votre éditeur
ou

# echo "/dev/hda1  /windows  ntfs  ro,user,umask=0222 0 0" >> /etc/fstab

À noter, parmi les options :

  • ro lecture uniquement (de toute manière le pilote ne sait pas faire autrement) ;
  • user qui permet aux simples utilisateurs de réaliser le montage ;
  • umask droits supprimés, ici tous les utilisateurs auront accès en lecture (par défaut, seul l'administrateur pourra accéder au contenu du dossier).

On aurait aussi pu ajouter :

  • nls pour préciser l'encodage des nom de fichiers ;
  • noauto pour ne pas monter la partition au démarrage mais uniquement à la demande.

4 Utilisation

Le montage sera automatiquement réalisé lors du démarrage de l'ordinateur, cependant, pour pouvoir consulter son contenu immédiatement, il suffit de le demander au système :

$ mount /windows

Le contenu de la partition NTFS est désormais accessible en lecture seule dans l'arborescence des fichiers.